SMARTCITY
2019 © Tous droits réservés
LE MAGAZINE DES VILLES ET DES TERRITOIRES CONNECTÉS ET DURABLES

[Smart Cities Tour] Nîmes : de l’IoT à la gestion centralisée de la data

Evènement

La "Rome française" accueillait en octobre la 5ème étape du Smart Cities Tour. L’occasion d’évoquer les différentes facettes d’un projet de ville intelligente qui s’inscrit dans la durée. Depuis plus de 10 ans, Nîmes déploie un réseau fibre optique et des capteurs IoT sur son territoire. Elle entend désormais centraliser et optimiser la gestiondes données collectées. Une question centrale pour bon nombre de projets smart city.

Rimg0
Capitaliser sur l’existant : Nîmes en a fait un précepte pour imaginer sa ville intelligente. Le Musée de la Romanité a accueilli cette 5ème étape du Smart Cities Tour.
RTimg0
Rimg1
« Notre projet smart city respecte l’ADN de notre cité. Nous disposons d’un passé riche, qui est au cœur de l’attractivité du territoire. Mais nous sommes aussi résolument tournés vers l’avenir. C’est en prenant appui sur nos atouts et sur les marqueurs de notre ville que nous pourrons construire ensemble le Nîmes de demain. » Franck Proust, adjoint au maire délégué à la coordination générale de l’action municipale, à la modernisation et à l’évaluation des politiques publiques, aux relations internationales et avec les collectivités.
RTimg1
Rimg2
« Une quarantaine d’agents sont mobilisés dans les ateliers de co-construction. Ces ateliers, au nombre de six, couvrent les principaux enjeux de notre politique publique : cadre de vie, environnement, sécurité, etc. » explique Sylvaine Lobry, chargée de mission smart city pour la ville de Nîmes. Aujourd’hui, leurs travaux visent à donner davantage de cohérence aux projets, en développant la collaboration entre les services et en reliant les outils. « Pour centraliser la gestion des systèmes, il faut favoriser la collaboration entre les services et aussi leur proposer des outils de gestion centralisée de type hyperviseur », ajoute Magali Le Coze, responsable Smart City France, Bouygues Energie et Services.
RTimg2
Rimg3
« Attention aux villes phares qui ont de grands projets. Ce n’est pas forcément un exemple à suivre. Chaque territoire doit développer son propre projet smart city correspondant à ces enjeux et des besoins spécifiques », recommande Erwan Keryer, directeur associé de KPMG.
RTimg3
Rimg4
Depuis le début des années 2000, Nîmes a déployé 650 caméras. « Les caméras servent déjà à la prévention des inondations. Nous développons également de nouveaux usages grâce à l’intelligence artificielle, comme le guidage jusqu’à une place de stationnement libre, la détection d’attroupements inhabituels sur la voie publique ou encore d’une personne tombée au sol » détaille Cyril Yver, directeur des usages et des infrastructures numériques de Nîmes Métropole.
RTimg4
Rimg5
Pascal Hoguet, responsable Territoires Connectés chez Capgemini : « Créer de la confiance est en effet un enjeu central de la gestion de la donnée ». Il a notamment évoqué la charte de la donnée de Nantes Métropole, publiée en juin dernier. « L’acteur public devient progressivement un tiers de confiance dans la gestion des données de la ville. »
RTimg5

L'intégralité du compte-rendu du Smart Cities Tour à Nîmes est à lire dans le n°28 de Smart City Mag.

 

Ci-dessous, queqlues présentations des tables rondes sont mises à disposition :

 

Présentation de KPMG

 

Présentation d'Open Data France

 

Présentation de Capgemini

A lire aussi
Le magazine
Contact annonceurs

Christine Doussot, directrice de clientèle
christine.doussot@smartcitymag.fr
Tél. + 33 7 69 21 82 45

RECEVOIR LA NEWSLETTER
Agenda
Smart City Expo World Congress
Du 19 au 21 novembre 2019
Salon des maires et des collectivités locales
Du 19 au 21 novembre 2019
Colloque IoT ESEO
Le 21 novembre 2019