LE MAGAZINE DES VILLES ET DES TERRITOIRES CONNECTÉS ET DURABLES

La RATP franchit une nouvelle étape dans sa stratégie MaaS

Mobility as a Service

La régie des transports parisiens met à jour ses applications RATP et Mappy en intégrant de nouveaux modes de transport comme le VTC, le VLS ou la trottinette. Objectif : démontrer son savoir-faire en matière de « mobilité servicielle » alors que la RATP ambitionne de devenir LE leader français du MaaS.

Rimg0

L’application mobile historique de la RATP fait peau neuve. Rebaptisée « Bonjour RATP », cet outil intègre de nouvelles fonctions comme la possibilité de payer un Vélib’ ou d’accéder à la plateforme de VTC Marcel. Une « ouverture » vers d’autres mobilités que le transport en commun (Bus, Métro, RER, Tramway, Transilien…) qui était jusqu’alors au cœur de la solution. Et ce n’est qu’un début. En septembre prochain, « Bonjour RATP » proposera la réservation et le paiement des trottinettes de la société TIER Mobility.


Cet ajout progressif de nouveaux modes de transport n’est pas une simple évolution fonctionnelle de l’application phare de la RATP. Il s’agit aussi d’une illustration de sa récente stratégie de positionnement sur le marché à fort potentiel du MaaS (Mobility as a Service). Un positionnement engagé depuis sept mois avec le rachat de Mappy. « Notre ambition est de devenir LE leader français du MaaS », rappelle Eric Alix, président de RATP Smart Systems, filial dédiée aux digital et aux systèmes de transports intelligents (ITS). Or, le principe du MaaS est de regrouper plusieurs modes de transport sur une seule application mobile, intégrant notamment un calculateur d’itinéraire, de l’information voyageur et un système de paiement unifié.


Pour la régie des transports parisiens, l’évolution de l’application RATP est donc une preuve de sa capacité à attirer de nouveaux partenaires et à intégrer leurs systèmes de réservation et de paiement dans un service unique. « Notre offre SaaS est proposée aux collectivités en marque blanche sur la base des technologies que vous retrouvez dans Bonjour RATP ou Mappy », poursuit Eric Alix. La régie indique être en cours de réponse à plusieurs appels d’offres autour du MaaS, lancés notamment par des grandes métropoles, des régions ou des villes moyennes.

 

Se positionner en alternative à Google, Intel ou Citymapper

Face à elle, la RATP entre en concurrence avec des acteurs tels que Google (Maps, Waze), Intel (Moovit) ou le britannique Citymapper, qui proposent déjà des services de MaaS (lire notre dossier dans SCM n°34). Pour devenir LE leader du secteur dans l’Hexagone, la RATP avance plusieurs arguments comme la dimension « 100 % made in France » de son offre ou l’audience des outils sur lesquels elle repose (9 millions d’utilisateurs mensuels pour les applications RATP et 12 millions pour Mappy). Elle se veut également très modulable. « C’est une offre à tiroirs, les collectivités peuvent choisir tout ou partie des briques technologiques qui la composent », précise Eric Alix.


D’autres évolutions sont prévues pour les outils numériques de la régie. Dès cet été, l’application Mappy intègrera un GPS vélo, qui permettra aux utilisateurs d’être guidés dans leurs déplacements à bicyclette. D’autres GPS sont aussi en développement par la RATP, notamment pour les trottinettes. L’idée est de proposer, à terme, des GPS multimodaux. « Un des principaux bénéfices du MaaS est d’enchaîner différents modes de déplacement sur un même parcours : voiture, transport en commun, vélo, marche à pied… ce qui permet de gagner du temps ou de répondre à des critères d’utilisation personnalisés, comme le parcours le plus écologique. Avec un final, une plus grande attractivité des solutions de mobilité proposées sur le territoire », conclut-on à la RATP.

Le magazine
Contact annonceurs

Christine Doussot, directrice de clientèle
christine.doussot@smartcitymag.fr
Tél. + 33 7 69 21 82 45

RECEVOIR LA NEWSLETTER
Agenda
Ruralitic
Du 23 au 25 août 2022
RUGGEDISED la conférence finale
Le 6 septembre 2022
Tournée de la Transition Energétique - Clermont Ferrand
Le 13 septembre 2022