LE MAGAZINE DES VILLES ET DES TERRITOIRES CONNECTÉS ET DURABLES

ACTEE publie un guide sur la géothermie pour les collectivités

Géothermie

Pour inciter les collectivités à se tourner vers la géothermie, le programme de rénovation énergétique des bâtiments publics, ACTEE, vient de publier un guide détaillant les différentes installations et les ressources financières mobilisables.

Rimg0

« Susciter de nouvelles démarches et faire en sorte que la géothermie joue pleinement son rôle dans la décarbonation des modes de consommation énergétique des bâtiments publics. » Tels sont les objectifs du programme de rénovation énergétique des bâtiments publics : ACTEE. Pour aider les collectivités à lancer ce type de projets, il vient de publier un guide sur la géothermie. L’idée : détailler les différentes techniques d'installation possibles et lister l'ensemble des ressources financières mobilisables.

 

Car les solutions géothermiques ne représentent aujourd'hui que seulement 1% de la consommation de chaleur en France. Ce sont des sources de chaud l'hiver et de frais l'été, et elles peuvent se substituer de façon efficace à des modes de production émetteurs de CO2, comme le gaz.

 

Commencer par des travaux de rénovation et d’isolation

Ce procédé repose en effet sur la valorisation de la chaleur disponible dans le sous-sol. Les principales utilisations des gisements de géothermie sont la production de chauffage mais aussi d’électricité. Il existe par ailleurs la géothermie de surface, qui vise à exploiter la chaleur en proche sous-sol, à des profondeurs comprises entre 0 et 200m, et la géothermie profonde. La chaleur est alors exploitée à partir de 200 m de profondeur et jusqu'à environ 2 500 m.

 

Les bâtiments publics, comme les écoles et les bâtiments administratifs peuvent ainsi profiter de cette chaleur disponible dans le sous-sol. Associée à des travaux de rénovation, et notamment d'isolation, la géothermie permet de fortement réduire les consommations d'énergie. Car pour s’assurer qu’un système va fonctionner, il faut d’abord vérifier que structurellement et thermiquement les caractéristiques du bâtiment sont conformes au bon déploiement de la solution.

 

« Ceci permet en particulier d’éviter les désordres observés suite à la pose de l’installation, comme un défaut d’étanchéité des parois ou une consommation énergétique importante en raison d’une absence de travail sur l’enveloppe », précise ACTEE dans son guide. Un remplacement d’un mode de chauffage fossile par une solution géothermique peut par ailleurs permettre d’atteindre les objectifs du décret tertiaire, qui vise 60% de gain énergétique d’ici 2050.

 

Un audit énergétique financé par Actee

L’un des enjeux est toutefois de former et de communiquer pour faire monter en compétence les élus et agents et rendre cette technologie plus attractive. Pour accompagner les équipes territoriales, une ingénierie est primordiale et doit être renforcée, avec des économes de flux, des conseillers en énergie partagés et des animateurs régionaux ou départementaux de chaleur renouvelable.

 

Différentes ressources financières sont par ailleurs mobilisables pour financer ce type de projet. Dès la phase d’ingénierie, avant travaux, le programme ACTEE propose de financer la réalisation d’un audit énergétique sur un ou plusieurs bâtiments publics.

Le magazine

Dans Smart City Mag, retrouvez nos dossiers, enquêtes, reportages, interviews... sur les smart cities, en France comme à l'étranger.

Toutes vos formules d'abonnement donnent désormais accès aux archives numériques du magazine sous forme de liseuse et de pdf à télécharger. L'achat au numéro d'exemplaires papier vous donne également accès aux version numériques du magazine (liseuse + pdf téléchargeable).

Contact annonceurs

Christine Doussot, directrice de clientèle
christine.doussot@smartcitymag.fr
Tél. + 33 7 69 21 82 45

RECEVOIR LA NEWSLETTER
Agenda
Les Ateliers du Smart Cities Tour Val d'Oise Numérique
Le 10 septembre 2024
Assises de l'IA et des Territoires - 4ème édition
Le 2 octobre 2024
Journée régionale Territoires & Mobilités
Le 15 octobre 2024