LE MAGAZINE DES VILLES ET DES TERRITOIRES CONNECTÉS ET DURABLES

Lille lance une consultation citoyenne pour préparer sa future ZFE

ZFE

La Métropole Européenne de Lille souhaite prendre en compte l’opinion de ses habitants dans le cadre de son projet de zones à faibles émissions (ZFE). Elle lance pour cela une consultation citoyenne en ligne afin de choisir entre deux scénarios.

Rimg0

Alors que l’acceptabilité des ZFE pose toujours questions, la Métropole Européenne de Lille (MEL) a décidé d’impliquer largement ses habitants. Le 15 janvier, la MEL a lancé une consultation citoyenne pour préparer sa future ZFE dont la mise en place est prévue le 1er janvier 2025.


« Les utilisateurs auront l’occasion d’exprimer leur point de vue sur deux scénarios et de partager leurs idées sur la ZFE-m (Zone à Faibles Émissions – Mobilité), notamment en ce qui concerne les mesures d’accompagnement, les dérogations, et les alternatives à mettre en œuvre », indique la métropole dans un communiqué. En quoi consistent ces deux scénarios ? Le premier prévoit que la ZFE s’applique aux véhicules classés Crit’Air 4, 5 et « non classés ». Dans le second scénario, seuls les véhicules Crit’Air « non classés » sont concernés.


Techniquement, la consultation citoyenne se déroulera du 15 janvier au 19 février sur le site participation.lillemetropole.fr. Les habitants peuvent y donner leur avis en répondant à un questionnaire. La question principale est : « Que pensez-vous des scénarios proposés ? ». Des questions annexes sur les mesures d’accompagnement, les dérogations et les alternatives à envisager viennent compléter cette question principale.


Eclairer les décisions des élus

Ces avis seront ensuite analysés et un bilan de la consultation sera restitué sur la même plateforme de participation citoyenne au printemps prochain. « Ce bilan sera également présenté aux élus pour éclairer leurs décisions lors du conseil métropolitain. Après cette phase, la concertation réglementaire sera lancée, entre avril et mai 2024 », précise la métropole. Notons qu’outre les habitants, la consultation est également ouverte aux élus, aux associations, aux entreprises, aux partenaires mobilités ainsi qu’aux citoyens non-résidents de la MEL.


En 2019, la métropole s’était engagée à créer une ZFE dans 11 communes. La loi d’Orientation des Mobilités (LOM) a ensuite rendu obligatoire, à partir de janvier 2021, l’établissement de ZFE dans toutes les zones ne respectant pas les normes de qualité de l’air. En août 2021, la loi « Climat et Résilience » a quant à elle exigé la mise en place d’une ZFE-m couvrant au moins 50 % de la population d’ici décembre 2024. La MEL, n’ayant initialement engagé que 11 communes couvrant 32 % de la population, cherche aujourd’hui à redéfinir le périmètre de sa ZFE.

 

« Les résultats d’une étude menée dans le cadre de la ZFE-m montrent que la prise en compte du réseau structurant (intégrant les principaux axes de circulation) au sein de la ZFE-m est primordial pour une mise en œuvre efficace », indique la métropole. Dans le cadre des deux scénarios proposés, le réseau structurant est ainsi intégré. « L’introduction de ces axes structurants dans le périmètre ZFE-m joue un rôle important dans l’amélioration de la qualité de l’air, puisque ce sont les secteurs où les concentrations de polluants sont les plus élevées ». Enfin, dans les deux scénarios la ZFE-m est permanente, les restrictions de circulation s’appliquant 24h/24h et 7 jours/7.

Le magazine
Contact annonceurs

Christine Doussot, directrice de clientèle
christine.doussot@smartcitymag.fr
Tél. + 33 7 69 21 82 45

RECEVOIR LA NEWSLETTER
Agenda
REX | Territoires connectés et durables
Du 26 au 27 mars 2024
Les Rencontres cloud, datacenters, territoires & des données souveraines - 3ème édition
Le 3 avril 2024