LE MAGAZINE DES VILLES ET DES TERRITOIRES CONNECTÉS ET DURABLES

[Ateliers du Smart Cities Tour] : comment transformer un territoire intermédiaire ?

Evènement

La deuxième étape des "Ateliers du Smart Cities Tour" s’est tenue à Caux-Seine Agglo le 16 novembre dernier. Un évènement co-organisé par Smart City Mag, InfraNum et la FNCCR. L’objectif : favoriser le partage des bonnes pratiques entre des élus et cadres de différentes collectivités territoriales.


Des représentants de Caux-Seine Agglo, ainsi que d’autres intervenants, y ont partagé leurs expériences en matière de territoire connecté et durable. Des prises de paroles complétées par des ateliers où le public a pu travailler sur l’exploitation de la donnée dans les territoires.

Rimg0
« Ces ateliers ont pour objectif de co-construire, avec vous, une stratégie nationale d’aménagement numérique des territoires », a expliqué en introduction de l’évènement : Philippe Legrand, Président d'InfraNum. « Les travaux menés durant ces ateliers sont ensuite synthétisés et feront prochainement l’objet d’une restitution nationale ».
RTimg0
Rimg1
« La première phase de notre projet a été le déploiement du très haut débit pour tout le monde », a rappelé Virginie Carolo Lutrot, Présidente de Caux Seine agglo, Maire de Port-Jérôme-sur-Seine et Vice-Présidente de la Région Normandie. Un projet démarré en 2014 qui a permis au territoire d’être aujourd’hui couvert à 98% en fibre optique. Elle a également évoqué le déploiement d’un hyperviseur urbain, depuis novembre, ainsi que diverses actions de médiation et d’inclusion numérique, dont la "semaine du numérique ".
RTimg1
Rimg2
Comment mettre en place une stratégie "smart & durable" dans un territoire intermédiaire ? « Il faut expérimenter », a recommandé Paul Martinez, de Caux Seine Agglo (à droite). « Notre hyperviseur est issu d’une expérimentation. L’expérimentation favorise l’innovation, mais il faut accepter l’échec ». Pour Anthony Guerout (au centre), de la Communauté d'Agglomération Lisieux Normandie : « créer un jumeau numérique nous a permis de rassembler des données éparpillées et incomplètes ». Enfin, pour Cyril Chedot, d’HAROPA Port : « la dématérialisation des procédures a été le point de départ de la transformation numérique de notre activité portuaire ».
RTimg2
Rimg3
Jean-Baptiste Poljak - CEO et fondateur d’Upciti : « Notre offre intègre un capteur d'images, avec une résolution volontairement basse pour le respect de la vie privée, une brique de visualisation et des API ». Trois exemples de réalisations : du smart parking au Grand Paris Sud (informer les résidents de la disponibilité de places de parking aux abords des gares RER) – du smart lighting dans le Loiret (éclairage optimisé en fonction du trafic routier) et de la gestion intelligente des déchets à Metz (informer les habitants sur la disponibilité des déchetteries pour lutter contre les dépôts sauvages).
RTimg3
Rimg4
"Energie : réussir la transition du territoire avec les habitants". Pour Olivier Petit d’Ingerop (à droite) : « La question de l’énergie doit être discutée avec les citoyens. Il faut davantage de participation citoyenne dans les appels d’offres, notamment autour de la géothermie ». Selon Rémy de Framont, du groupe Lacroix : « A Angers, la transition énergétique est partie des usages, dont celui de l’éclairage. Et pour bien comprendre les usages, nous avons commencé par échanger avec les habitants». Pour Aurélie Sainsaulieu, de Caux-Seine Agglo : « l’acceptabilité des projets dépend de l’implication citoyenne. Nous avons par exemple organisé une "Journée du Solaire" où un cadastre solaire a été présenté aux citoyens ».
RTimg4
Rimg5
En fin de matinée, les ateliers ont permis au public de travailler sur l’exploitation de la donnée dans les territoires. Quelles données sont générées ? A qui elles s’adressent ? Que peut-on en faire ? Une initiation au parcours de la donnée, et aux enjeux sous-jacents, a été menée au travers de quatre cas d’usages : la gestion de déchets, le covoiturage, la gestion des risques industriels et celle de l’espace public. Parmi les conclusions de cet exercice participatif : au-delà des enjeux techniques, l’exploitation de la donnée repose sur la coordination des acteurs.
RTimg5
Rimg6
Développer les usages et les services connectés : lesquels ? comment ? Jean-Marc Deshayes de Caux-Seine Agglo (à droite): « pour initier notre projet d'hyperviseur, nous avons commencé par rencontrer les élus afin de prioriser leurs besoins. Puis des ateliers ont été organisés avec les directions métiers ». Jérôme Lamache, de Manche Numérique (au centre) : « nous avons commencé par rencontrer les présidents d'EPCI afin de construire notre schéma directeur traitant de l'infrastructure et du stockage des données ». Eric Hazane de l’ANSSI : « la question du risque numérique arrive souvent trop tard dans les projets smart. Alors même que la plupart des équipements, dont les capteurs IoT, n'ont pas été conçus en tenant compte de la sécurité numérique, ce qui augmente la surface d’attaque ».
RTimg6
Rimg7
"La data : un sujet de coordination des acteurs du territoire". Joachim Demare - Le Havre Seine Métropole (de droite à gauche) : « Quand vous passez de développements 100% maison à des solutions sur étagères vous perdez forcément du contrôle. Mais vous gagnez en souplesse et en rapidité de mise à disposition ». Jean-Luc Sallaberry – FNCCR : « Il faut légiférer pour que les collectivités puissent mettre en place un service public local de la donnée ». Cédric Grenet - Caux Seine Agglo : « Nous avons commencé par le SIG. L'avantage de l'information géographique c'est qu'elle est utile pour de nombreux services. Donc cela permet de casser les silos ». Julie Barenton Guillas région Normandie : « Nous allons créer un data center qui sera ouvert aux collectivités, dans une approche de mutualisation et de souveraineté ».
RTimg7
Le magazine
Contact annonceurs

Christine Doussot, directrice de clientèle
christine.doussot@smartcitymag.fr
Tél. + 33 7 69 21 82 45

RECEVOIR LA NEWSLETTER
Agenda
Le Congrès de la FNCCR
Du 26 au 28 juin 2024
Les Ateliers du Smart Cities Tour Val d'Oise Numérique
Le 10 septembre 2024
Journée régionale Territoires & Mobilités
Le 15 octobre 2024