LE MAGAZINE DES VILLES ET DES TERRITOIRES CONNECTÉS ET DURABLES

IA : la CNIL va accompagner huit projets innovants

Intelligence artificielle

Quatre projets d’intelligence artificielle (IA) visant à améliorer les services publics ont été sélectionnés par la CNIL. Ils vont bénéficier d’un accompagnement de plusieurs mois. La commission nationale de l'informatique et des libertés a également sélectionné quatre projets présentant un intérêt pour la protection des données.

Rimg0
Le projet lauréat de la RATP a pour objectif de développer une IA qui travaillerait sur de nouvelles formes de captations vidéos.

Pour la troisième fois, la commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) a lancé cet été un appel à projets dédié à l’intelligence artificielle au bénéfice des services publics. « La volonté de la CNIL est de soutenir le développement d’une IA respectueuse des droits des personnes et de construire une régulation adaptée aux côtés des acteurs », indique la commission nationale dans un communiqué.


Au total, la CNIL a reçu plus d’une vingtaine de candidatures, majoritairement d’acteurs publics et principalement pour des outils d’IA générative sur des cas d’usages variés, tels que l’écologie, les relations usagers – administrations, l’emploi ou encore la santé. Quatre projets lauréats ont été sélectionnés. Ils bénéficieront d’un accompagnement sur des questions juridiques et techniques émergentes, pendant plusieurs mois.


Un outil conversationnel à destination des conseillers de Pôle Emploi

Le premier projet sélectionné, nommé Albert, est né au sein de la direction interministérielle du numérique. Il s’adresse aux agents de la fonction publique et consiste à les assister dans la recherche d’information et dans la formulation de réponses précises aux usagers. Plusieurs cas d’usage sont en développement, dont une expérimentation avec le réseau des maisons « France services », qui conseillent les usagers dans leurs démarches administratives.

 

Le second projet, intitulé « Conseils personnalisés d'Intelligence Emploi », souhaite développer un outil conversationnel à destination des conseillers de Pôle Emploi pour les aider à proposer un parcours personnalisé aux demandeurs d’emploi. Parmi la multitude de services disponibles (formation, ateliers, job dating, etc.), l’outil facilite l’identification de celui qui sera le plus adapté à l’usager en s’appuyant sur ses données professionnelles (diplômes, compétences, etc.).


Le troisième projet, nommé « Ekonom IA », est centré sur la consommation d’eau des habitants de Nantes Métropole, le porteur de projet. L’objectif est de fournir aux usagers des informations et préconisations sur leur consommation d’eau. Pour cela, il est prévu de réaliser une comparaison, au moyen de l’IA, de la consommation des usagers à celle d’un foyer de référence. « Si ce projet aboutit, il pourrait être adapté à d’autres politiques publiques, mais aussi à d’autres territoires », souligne la CNIL.
Un outil pour analyser la performance des sportifs dans leur discipline

 

Le quatrième projet lauréat est celui de la RATP. L’objectif : développer une IA qui travaillerait sur de nouvelles formes de captations vidéos. Il repose sur l’utilisation d’une technologie de captation de données « matricielles » (c’est-à-dire des valeurs numériques) garantissant qu’aucune donnée personnelle ne soit récupérée. « Les données ainsi collectées permettraient de développer et d’entraîner des algorithmes d’IA afin de détecter et de caractériser des évènements prédéterminés », explique la CNIL.


A côté de ces quatre lauréats, la CNIL a souhaité soutenir quatre autres projets ayant « un fort intérêt pour la protection des données », via un appui juridique et technique. Le premier concerne le développement d’un outil permettant d’évaluer les tâches utiles d’un centre hospitalier universitaire. En particulier la déclaration de l’activité hospitalière et sa tarification. Le second vise la mise en place d’un outil d’IA générative sur le site service-public.fr, afin de fournir une première aide à l’usager en formulant une réponse adaptée.


La direction du numérique et de la modernisation de la Nouvelle Calédonie sera également soutenu dans le développement d’un agent conversationnel sur le site service-public.nc pour assister les administrés dans leurs démarches. Enfin, le projet Sport data hub, porté par l'Agence nationale du Sport, l'INSEP et la Direction des Sports, envisage la mise en place d’un outil pour analyser la performance des sportifs dans leur discipline, et estimer leurs probabilités de remporter les prochaines compétitions internationales.

Le magazine
Contact annonceurs

Christine Doussot, directrice de clientèle
christine.doussot@smartcitymag.fr
Tél. + 33 7 69 21 82 45

RECEVOIR LA NEWSLETTER
Agenda
REX | Territoires connectés et durables
Du 26 au 27 mars 2024
Les Rencontres cloud, datacenters, territoires & des données souveraines - 3ème édition
Le 3 avril 2024