LE MAGAZINE DES VILLES ET DES TERRITOIRES CONNECTÉS ET DURABLES

Software République sort du bois avec un concept car hyper connecté

Ecosystème

La dernière réalisation de ce groupement inédit d’industriels, qui œuvre aussi dans la mobilité des villes et des territoires, est un concept car « collaboratif » – le H1st Vision - qui fait la part belle à la connectivité, y compris avec l’infrastructure urbaine.

Rimg1
Le volant embarque des capteurs du rythme cardiaque - photo AG

« Créer un écosystème ouvert d'open innovation pour développer et commercialiser conjointement des solutions et systèmes qui enrichiront l'offre de mobilité pour les territoires, les entreprises et les citoyens ». Ainsi formulée en avril 2021, lors de l’annonce de sa création, la profession de foi de Software République*, s’incarne aujourd’hui à travers un concept car qui sert non seulement à montrer les capacités du groupement à penser l’avenir de la mobilité roulante, mais aussi à montrer comment cette dernière s’intègre et interagit avec les infrastructures et les autres utilisateurs de la ville.
Bardée de capteurs de tout type, cette voiture électrique vous informera en permanence sur l’environnement dans lequel vous évoluez, grâce à ses échanges constants avec l’infrastructure urbaine connectée en 5G. Cela sert par exemple à prévenir le conducteur qu’un vélo qu’il n’a pas encore vu pourrait surgir au prochain croisement, ou qu’une ambulance approche, afin de lui laisser le passage sans aucun délais, ou encore que vous entrez dans une « zone à risques », dans laquelle il faudra redoubler de vigilance et adapter votre conduire. Cette « intelligence » et cette connectivité vous permettront de vous laisser guider jusqu’au parking de votre choix, que vous pourrez sélectionner en fonction de facteurs tels que la proximité, la présence de bornes de recharge, les prix pratiqués et la provenance de l’énergie fournie (renouvelable ou non).


Un "check de santé" pour la voiture... et son conducteur

Mais l’« intelligence » de cette voiture s’exprime même avant de monter à bord, puisque votre voiture vous identifiera à votre démarche lorsque vous approche et déverrouillera ses portes après avoir reconnu votre visage. De la même façon, elle pourra identifier des profils de passagers (qui auront été configurés en amont) ; une fonction pensée pour faciliter le covoiturage.
Une fois installé à bord, entouré de larges écrans, la H1st Vision vous dira tout de son état de santé… comme du vôtre. En posant les pouces à l’intérieur du volant, qui tient à la fois du volant de formule 1 et d’accessoire de jeu vidéo, vous pourrez connaître votre rythme cardiaque grâce aux capteurs situés sur les branches intérieures dudit volant. Si ce rythme est trop élevé, la voiture vous proposera même une séance de respiration façon yoga pour rétablir une fréquence de battements compatible avec une conduire sereine et apaisée


Borne de recharge bi directionnelle Mobilize avec la R5 E tech

La nouvelle R5 E-Tech sera proposée en 2024 avec la borne de recharge bi-directionnelle Mobilize

L’autre nouveauté annoncée à la même occasion par Software République, c’est la borne de recharge bi-directionnelle Mobilize, qui sera très concrètement proposée dès 2024 avec la nouvelle R5 E-Tech.
La petite citadine du constructeur français, lancée en 1972 et arrêtée en 1996 après avoir dominé son segment de marché pendant de longues années, reviendra en effet à la vie en version électrique l’année prochaine. D’un gabarit plus imposant que celui du modèle initial, la R5 E-Tech, sera équipée d’un moteur de bloc synchrone à rotor bobiné (sans terres rares) fabriqué à l’usine normande de Cléon. Elle devrait être proposée en deux puissances (125 et 150 ch) et alimentée par des batteries de 42 et 52 kWh. Cette dernière offrirait une autonomie jusqu’à 420 km (cycle WLTP), pour un prix de vente qui démarrera aux alentours de 25 000 euros.
Au-delà de la voiture elle-même, ce qui nous intéresse, c’est la borne de recharge bidirectionnelle intelligente et sécurisée qui l’accompagnera, la Mobilize Powerbox. Cette dernière pourra être associée (ou pas) à une offre d’énergie renouvelable portée par Mobilize, garantie par le mécanisme des certificats d’origine.
Cette dernière permettra bien sûr de recharger la voiture, et, au besoin, d’utiliser la batterie comme une réserve d’énergie à débloquer en fonction des besoins du réseau ou des conditions de marché.
Le propriétaire pourra fixer lui-même les limites de ce qu’il est prêt à céder, en indiquant par exemple son besoin de disposer de 50 % de charge au moment de partir au travail à 8 h du matin. Le reste pourra être cédé au fournisseur d’énergie, ce qui permettra de faire baisser la facture d’utilisation jusqu'à 50 %, selon Mobilize.

 


*consortium crée à l’initiative du Groupe Renault avec Atos, Dassault Systèmes, STMicroelectronics et Thales, rejoint ensuite par Orange.

Le magazine
Contact annonceurs

Christine Doussot, directrice de clientèle
christine.doussot@smartcitymag.fr
Tél. + 33 7 69 21 82 45

RECEVOIR LA NEWSLETTER
Agenda
Vivatech Technology
Du 22 au 25 mai 2024
Les Ateliers du Smart Cities Tour de Noisy-le-Grand
Le 23 mai 2024
Salon de l'Association des Maires de France (AMIF)
Du 28 au 29 mai 2024