LE MAGAZINE DES VILLES ET DES TERRITOIRES CONNECTÉS ET DURABLES

Paris2Connect : de nouveaux services, dont une navette autonome début juillet

Infrastructures mutualisées

Le consortium Paris2Connect, qui réunit autour de la ville de Paris un certain nombre d’industriels (ATC France, Aximum, Nokia, groupe RATP et Signify) engagés depuis 2021 dans la création d’une infrastructure mutualisée de services urbains, lancera début juillet une expérimentation de navette autonome en trafic ouvert qui parcourra une boucle de 2,2 km à cheval sur le 12ème et 13ème arrondissements de Paris reliant les gares de Lyon, Austerlitz et de Bercy.

Rimg0
A partir de début juillet, une petite flotte de sept de ces véhicules parcourra le circuit de 2,2 km qui relie les gares de Lyon, Austerlitz et de Bercy ; un 4ème arrêt à Quai de la Gare complétant la boucle. © AG

Les participants à la 2ème édition des Assises de l’IA et des Territoires le 9 décembre 2022 avaient déjà eu un avant-goût de cette annonce, puisqu’ils avaient pu découvrir, à l’arrêt, le véhicule choisi pour cette expérimentation, un Milla Van de sept places. A partir de début juillet, c’est une petite flotte de sept de ces véhicules qui parcourra le circuit de 2,2 km qui relie les gares de Lyon, Austerlitz et de Bercy ; un 4ème arrêt à Quai de la Gare complétant la boucle.
Accompagnés d’un « safety driver » (conducteur de sécurité, obligatoire par la réglementation en trafic ouvert), nous avons pu découvrir en avant première le fonctionnement de moyen de transport opéré par la RATP.
Premier constat, une fois la ceinture de sécurité bouclée (obligatoire) : en cette belle journée ensoleillée de juin, il fait chaud. Afin de ménager l’autonomie de la batterie de la navette, très sollicitée par une électronique de bord volumineuse et gourmande, on sacrifie la clim’.
Après le démarrage, la navette démarre et se faufile avec la prudence d’un conducteur novice dans la circulation. En traversant le pont Charles de Gaulle, pourtant dégagé, un scooter qui double et se rabat à une bonne quarantaine de mètres devant le véhicule provoque un petit coup de frein. Précaution exagérée. Mais la responsabilité juridique du service en cas d’accident étant portée par le constructeur, ce dernier se donne beaucoup de marge dans les réglages de l’algorithme qui décide du comportement du véhicule. Quelques arrêts en cours de route seront à mettre sur le compte de véhicules arrêtés sur la voie ou mal garés. Au total, le tour aura pris une vingtaine de minutes, avec quelque 70 % du parcours réalisé en autonome ; les 30 % restants ayant été assurés par le « safety driver ».
Un centre de supervision (connecté en 5G) aura suivi notre parcours en « live » grâce aux images des diverses caméras et aux données fournies par les différents capteurs, dont les LIDARS. A terme, le conducteur de sécurité sera remplacé par des opérateurs distants (1 pour 5 navettes) qui joueront le même rôle et pourront au besoin reprendre la main à distance. Notons que la RAPT travaille déjà sur ce « coup d’après » à Montlhéry (91), avec une expérimentation sans conducteur de sécurité mise en place avec l’ISFM (constructeur des navettes Milla) et avec l’UTAC (Union technique de l'automobile, du motocycle et du cycle).


Du nouveau pour le guidage des PAM

 
Les données captées et analysées par l'infrastrucure de Paris2Connect permettent d'améliorer le service de guidage mis en place à l'attention des personnes aveugles et malvovyantes. © AG

La navette autonome n’est pas la seule annonce du consortium de services urbains connectés. Le groupement a également présenté une amélioration sensible du système de guidage existant pour les personnes à mobilité réduite, en particulier pour les personnes aveugles et malvoyantes (PAM). La nouveauté consiste en l’ajout au système opéré par Audiospot d’un « service de protection et de détection des piétons » et d’un « service d’accompagnement à la traversée des voies de circulation et des pistes cyclables ». En clair, grâce aux données captées en temps réel par l’infrastructure publique, l’application peut alerter les PAM de l’arrivée de cyclistes ou de piétons qui pourraient constituer un risque au moment de traverser. Issues des caméras intelligentes de Kawantech, et analysées par Orange, ces données sont totalement anonymisées pour être en conformité avec le RGPD.
Cette évolution s’accompagne d’une autre innovation, qui consiste à observer en temps réel la circulation des piétons et des marchandises dans la ville, afin de les modéliser pour alimenter le jumeau numérique de Paris2Connect, conçu par Siradel et Meersens. Grâce à cette information (recueillie par Alyce et Videtics), que le jumeau numérique va agréger avec d’autres données (réglementaires, environnementales, géospatiales), la ville de Paris disposera ainsi d’une vision globale qui facilitera l’aide à la décision pour la planification et le développement urbain.


Des économies d’énergie grâce à l’éclairage connecté

L’un des objectifs de l’infrastructure mutualisée de Paris2Connect est également de réduire la consommation énergétique des équipements urbains. En inaugurant un nouvel éclairage LED, fourni par le leader mondial Signify, le consortium annonce une réduction de la consommation électrique de 60 %. Cet éclairage connecté, géré par la plateforme Interact du constructeur néerlandais, dispose en outre de capteurs de présence qui permettent d’adapter dans les heures creuses de la nuit la puissance de l’éclairement en fonction du passage de piétons ou de cyclistes. La finesse de pilotage permise par cette plateforme permet d’économiser jusqu’à 30 % sur la facture d’électricité.

Après ces quatre nouveautés, de nouveaux services devraient voir le jour dans les mois qui viennent grâce au travail des membres fondateurs comme des nouveaux arrivants, puisque Paris2Connect fonctionne sur le principe de l’innovation ouverte. Un premier Appel à Manifestation d’Intérêt a permis de sélectionner les sociétés Alyce, Audiospot, Kawantech, Meersens, Orange, Siradel et Videtics, à l’origine des services mentionnés ci-dessus. De nouveaux acteurs amèneront sans doute de nouvelles idées…

Le magazine
Contact annonceurs

Christine Doussot, directrice de clientèle
christine.doussot@smartcitymag.fr
Tél. + 33 7 69 21 82 45

RECEVOIR LA NEWSLETTER
Agenda
REX | Territoires connectés et durables
Du 26 au 27 mars 2024
Les Rencontres cloud, datacenters, territoires & des données souveraines - 3ème édition
Le 3 avril 2024