LE MAGAZINE DES VILLES ET DES TERRITOIRES CONNECTÉS ET DURABLES

Irrigation : la Plaine de Chomérac (Ardèche) se dote de conduites auto-cicatrisantes et connectées

Gestion de l'eau

Plus de 6 km de nouvelles conduites auto-cicatrisantes et connectées vont être installées à l’occasion du projet de rénovation du réseau d’irrigation agricole de la Plaine de Chomérac. Une réalisation qui s'inscrit dans la politique de gestion durable de la ressource en eau de la collectivité.

Rimg0

Le réseau d’irrigation actuel, construit en 1971, a vu son rendement baisser de plus de 50 % au fil du temps, avec des pertes aujourd’hui estimées à près de 2,1 millions de m3/an, soit la quantité d'eau nécessaire pour irriguer environ 1 400 hectares de terres agricoles (pendant 6 mois de saison de culture maraîchère), c’est-à-dire pratiquement la surface de la Plaine de Chomérac (1 800 hectares).

 

Dans le contexte de raréfaction de la ressource en eau que l’on connaît, les travaux du projet de remplacement ont démarré à la mi-février 2023 et aboutiront en début d’année prochaine à la livraison d’un équipement associant diverses technologies. En effet, les anciennes canalisations en béton armé seront remplacées par des canalisations en fonte ductile de 900 mm à 450 mm de diamètre. Il s’agit d’un revêtement actif multicouche et « auto-cicatrisant ».

 

La fonte ductile dispose de caractéristiques mécaniques étonnantes grâce aux particules de graphite qu’elle contient (résistance à la traction, résistance aux chocs, haute limite élastique et allongement important). Au total, 1 043 tuyaux d’une longueur de 6 à 8 mètres vont être déployés.

 

Une solution connectée pour le suivi des débits

Par ailleurs, le nouveau réseau d’irrigation agricole de la Plaine de Chomérac sera équipé d’une solution digitale inédite de télésurveillance par sectorisation. Elle est composée de débitmètres et de compteurs reliés à une supervision archivant les données. Permettant la mesure et le suivi des débits de distribution et des fuites en différents emplacements, ce dispositif connecté vise à diffuser des alertes en temps réel en cas de fuites sur le réseau ou de débit nul. Il pourra également adapter le débit de la station de pompage selon la demande en arrosage des champs situés en aval.

 

Ce chantier de modernisation des réseaux d’irrigation agricole sera réalisé pour un budget total d’un peu plus de 10 M€, dont 80 % seront financés grâce à diverses subventions : 30 % issus du FEADER (Fonds Européen Agricole pour le Développement Rural), 30 % de la Compagnie Nationale du Rhône, 21 % du conseil départemental de l’Ardèche, 16 % du ministère de l’Agriculture et de la souveraineté alimentaire et 3 % de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Les 20 % restants sont financés par le SDEA (Syndicat de Développement, d’Équipement et d’Aménagement) de l’Ardèche.

 

Mathieu Darnaud, sénateur de l’Ardèche, Olivier Amrane, président du Conseil départemental de l'Ardèche et la société Rampa Travaux Publics comptent faire de cette réalisation un exemple de gestion durable de ressource en eau, au service de la souveraineté alimentaire à l’échelle locale.

Le magazine
Contact annonceurs

Christine Doussot, directrice de clientèle
christine.doussot@smartcitymag.fr
Tél. + 33 7 69 21 82 45

RECEVOIR LA NEWSLETTER
Agenda
REX | Territoires connectés et durables
Du 26 au 27 mars 2024
Les Rencontres cloud, datacenters, territoires & des données souveraines - 3ème édition
Le 3 avril 2024