LE MAGAZINE DES VILLES ET DES TERRITOIRES CONNECTÉS ET DURABLES

Ecov lance l’application France Covoit pour faire de la voiture un transport collectif

Covoiturage

L’opérateur de mobilité, qui déploie des lignes de covoiturage dans les territoires peu denses pour les trajets du quotidien, vient de lancer l’application France Covoit. L’objectif : en faire un outil d’action publique et d’intérêt général, pensé et piloté par les collectivités.

Rimg0

« Les Français sont prêts à covoiturer : ce n’est pas la volonté, mais la possibilité qui leur manque. Les infrastructures et les services de mobilité sont indispensables pour que les individus puissent faire évoluer leurs usages », estime Thomas Matagne, le président-fondateur d’Ecov. L’opérateur, qui déploie, opère et anime des lignes de covoiturage en partenariat avec les collectivités locales, vient de lancer l’application France Covoit.

 

Selon la société, la décarbonation du transport routier est souvent envisagée sous le seul prisme de l’électrification. « Les autres solutions, telles que le covoiturage, sont largement sous-estimées. » Grâce à cette application, Ecov veut donc accompagner les collectivités vers une meilleure connaissance des usages sur leurs territoires.


Une prime de 150 € pour les conducteurs

« Les infrastructures et services sont des choix collectifs et de politiques publiques. C’est dans cet esprit que nous lançons France Covoit », souligne Thomas Matagne. L’application permet aux covoitureurs - même informels - de certifier en temps réel leur trajet de covoiturage au moment de se retrouver dans le véhicule. « Lorsque l’on covoiture avec des personnes que l’on connaît déjà, on peut ainsi obtenir la prime gouvernementale sans avoir à passer artificiellement par une plateforme de mise en relation », précise la société Ecov.

 

Le dispositif gouvernemental prévoit en effet une prime de 100 € aux conducteurs qui font 10 trajets en 3 mois. Une récompense qu’Ecov porte sur ses lignes à 150 €. Le plan national pour le covoiturage du quotidien, annoncé par le gouvernement en décembre dernier, intègre également le financement de projets de covoiturage dans des zones peu denses, portés par les collectivités grâce au Fonds Vert. « C’est là qu’est le vrai progrès. Enfin des moyens pour la mobilité hors des centres-villes », souligne l’opérateur dans un communiqué.


Pour inciter la population à covoiturer, France Covoit prévoit également de reverser 16 € aux passagers pour 10 trajets réalisés. Dans le même temps, l’opérateur souhaite récompenser les collectivités. Pour chaque prime générée, 10€ seront réservé au territoire sur lequel ont été effectués les trajets. À partir de 200 habitants du territoire aidés, Ecov pourra ainsi déclencher un accompagnement de la collectivité pouvant aller jusqu’à la réalisation d’études de covoiturabilité.


Capitaliser sur la donnée

Grâce à l’application, l’objectif d’Ecov est également de capitaliser sur la donnée. « La data est un bien commun nécessaire, dont seuls les acteurs publics peuvent être garants. Avec France Covoit, Ecov partagera avec les Autorités organisatrices de la mobilité (AOM) les données d’usage anonymisées et cartographiées, afin qu’elles puissent visualiser et quantifier la pratique du covoiturage sur leur territoire », précise la société.

 

Ecov estime que le covoiturage du quotidien décollera « grâce à des politiques publiques structurelles pilotées par les collectivités. » Celles-ci passeront par une adaptation des infrastructures routières et s'appuieront sur des services innovants tels que les lignes de covoiturage, qui offrent une solution aussi performante que le métro en zones rurales et périurbaines. Pour l’opérateur « la voiture est un transport collectif. »

Le magazine
Contact annonceurs

Christine Doussot, directrice de clientèle
christine.doussot@smartcitymag.fr
Tél. + 33 7 69 21 82 45

RECEVOIR LA NEWSLETTER
Agenda
Vivatech Technology
Du 22 au 25 mai 2024
Les Ateliers du Smart Cities Tour de Noisy-le-Grand
Le 23 mai 2024
Salon de l'Association des Maires de France (AMIF)
Du 28 au 29 mai 2024