LE MAGAZINE DES VILLES ET DES TERRITOIRES CONNECTÉS ET DURABLES

Comment Loudéac va réduire la consommation électrique de ses habitants … sans débourser un euro ?

Performance énergétique

La communauté de communes Loudéac Communauté Bretagne Centre vient de signer un partenariat innovant avec l’opérateur de flexibilité électrique Voltalis. Objectif : réduire la consommation des foyers d’environ 15% et limiter les émissions de CO2 du territoire, mais sans investissement de départ. Explications.

Rimg0

Déjà très active sur le front de la transition énergétique et de la lutte contre le réchauffement climatique, l’intercommunalité Loudéac Communauté Bretagne Centre (qui regroupe 41 communes et compte environ 50000 habitants, dans les Côtes d’Armor) poursuit sa mobilisation.

 

En effet, ce vaste territoire rural a déjà construit un réseau de chaleur alimentant 27 clients (structures publiques et entreprises), vient d’inaugurer deux sites de production d’énergie photovoltaïque, envisage d’implanter une station GNV et fait avancer un projet de 80 éoliennes (ce qui ne va pas sans susciter quelques remous). Désormais, les élus locaux ont décidé d’accompagner directement les citoyens dans la réduction de leur consommation énergétique en signant un partenariat avec Voltalis, opérateur européen de pilotage de la flexibilité électrique.

 

Cet accord vise à permettre à plus de 6 400 logements chauffés au tout électrique de bénéficier gratuitement du boîtier intelligent du prestataire. « Nous intégrons cette opération dans notre PCAET (Plan Climat Air Energie Territorial) », explique Michel Ulmer, vice- président au développement durable de LCBC, « surtout, personne ne va débourser le moindre euro, ni la communauté de communes, ni les habitants ».

 

100 000 foyers connectés en Europe 

Le boîtier va être installé dans les logements concernés afin de connecter radiateurs et chauffe-eaux notamment, c’est-à-dire les deux équipements généralement les plus gourmands en électricité (les planchers chauffants ne peuvent pas être reliés au dispositif). Voltalis mettra également à disposition des habitants une application mobile permettant de suivre et piloter sa consommation électrique. L’opérateur, qui annonce un objectif de réduction de la consommation de l’ordre de 15% (un chiffre toutefois contesté par les principaux énergéticiens) pratique l’effacement diffus.

 

Ce principe repose sur l’arrêt de quelques minutes des appareils connectés lorsque leur fonctionnement n’est pas utile pour conserver le même niveau de confort dans les logements. Par conséquent, Voltalis se rémunère auprès de RTE pour sa participation à la stabilité du réseau électrique, notamment lors des pics de consommation ou de baisse de production des énergies renouvelables.

 

« Sur ce projet, les opérations d’information de nos concitoyens sont en train de démarrer sur notre territoire, les premiers courriers partent ce mois-ci », confie Michel Ulmer, « la souscription est bien sûr basée sur le principe du volontariat, par conséquent nous allons communiquer vigoureusement ». Voltalis, qui compte à l’heure actuelle environ 100 000 foyers connectés au niveau européen, compte notamment s’appuyer sur les collectivités locales pour poursuivre son développement en 2022.

A lire aussi
Le magazine
Contact annonceurs

Christine Doussot, directrice de clientèle
christine.doussot@smartcitymag.fr
Tél. + 33 7 69 21 82 45

RECEVOIR LA NEWSLETTER
Agenda
Ruralitic
Du 23 au 25 août 2022
Tournée de la Transition Energétique - Clermont Ferrand
Le 13 septembre 2022
SIBCA
Du 22 au 24 septembre 2022