LE MAGAZINE DES VILLES ET DES TERRITOIRES CONNECTÉS ET DURABLES

Recharge électrique : 82 bornes intelligentes déployées dans la région bordelaise

Recharge électrique

Des bornes électriques qui s’adaptent aux besoins des usagers grâce à l’IA, c’est ce qu’a développé la société Qovoltis. Déjà 300 de ses bornes intelligentes sont déployées en France et 82 seront prochainement implantées à Bordeaux et Mérignac. Pour l’année 2021, Qovoltis table sur 500 bornes accessibles en France.

Rimg0

« Nous avons imaginé des bornes intégrant un système d’optimisation intelligent pour répartir la puissance électrique entre les différents véhicules, en temps réel, et ce, en fonction des besoins des usagers », illustre Ehsan Emami, fondateur de la société Qovoltis. L’entreprise basée à Montrouge (92) et spécialisée dans l’e-mobilité, utilise l’intelligence artificielle pour mettre au point sa solution de recharge connectée.

 

« L’idée est que lorsqu’un usager a besoin de recharger son véhicule, il accède à une borne de recharge via une application et précise l’heure à laquelle il souhaite partir ainsi que son besoin en électricité. Ainsi, nous pouvons prioriser certains usagers en fonction de leurs urgences », détaille le dirigeant de Qovoltis. Pour recharger totalement une voiture citadine équipée d’une batterie de 50 kWh, la société estime qu’il faut en moyenne patienter 2h30. Pour Qovoltis, l’objectif est également de proposer des tarifs d’achat différents en fonction des heures creuses. « L’idée est de maximiser la puissance de charge quand les prix sont bas pour s’adapter également au débit du réseau », poursuit le dirigeant.

 

300 bornes en France

La société a déjà déployé 300 bornes en France, à Nantes, Strasbourg ou dans le nord de la France. Et s’apprête à en installer 82 supplémentaires à Bordeaux et Mérignac. Pour ce faire, elle travaille avec des partenaires privés. Dans la région bordelaise, Qovoltis s’est rapprochée de la foncière spécialisée en immobilier d’entreprise, BMG. 72 bornes s’installeront bientôt au sein du parc immobilier du groupe à Mérignac, Pessac ou Canéjean. Les dix autres bornes seront quant à elle implantées sur « des parkings privés avec un accès public », comme ceux des enseignes Mc Donald par exemple. « Travailler avec des acteurs privés nous permet de s’implanter plus rapidement », estime Ehsan Emami.

 

16 millions de véhicules électriques

Pour poursuivre son développement, Qovoltis devrait s’implanter sur d’autres sites du groupe BMG ailleurs en France et vient de signer un accord avec les Gites de France, qui détiennent 70 000 sites sur le territoire national. « Nous avons une véritable place à prendre », estime le dirigeant. D’ici 2035, près de 16 millions de véhicules électriques devraient circuler en France. Mais selon l’association européenne des constructeurs automobiles « le déploiement des infrastructures ne suit pas le rythme de l’augmentation du parc de véhicules. »

 

Selon elle, les ventes de voitures électriques et hybrides rechargeables au sein de l’Union Européenne ont progressé de 110 % au cours des trois dernières années. Dans le même temps, le nombre de points de recharge n’a augmenté que de 58 % sur la même période. Pour suivre la croissance des ventes, l’entreprise Qovoltis, qui a installé sa première borne en décembre 2020, envisage de compter plus de 500 stations en fin d’année puis d’implanter chaque mois, près de 1000 bornes, d’ici 2023.

 

Le magazine
Contact annonceurs

Christine Doussot, directrice de clientèle
christine.doussot@smartcitymag.fr
Tél. + 33 7 69 21 82 45

RECEVOIR LA NEWSLETTER
Agenda
SMCL - Salon des Maires et des Collectivités Locales
Du 16 au 18 novembre 2021
SIMI
Du 8 au 10 décembre 2021