LE MAGAZINE DES VILLES ET DES TERRITOIRES CONNECTÉS ET DURABLES

Mobilité durable : Padam Mobility s’allie à B.E. green autour du transport à la demande

Transport

Déployer des bus intelligents, qui s’adaptent aux trajets des usagers afin d’optimiser le remplissage et ainsi réduire les coûts, c’est le principe du transport à la demande. Padam Mobility, qui en a fait son cœur de métier, vient de s’associer au loueur de véhicules électriques B.E. green pour proposer une offre décarbonée.

Rimg0

Permettre aux usagers de créer leurs propres itinéraires, c’est la promesse du transport à la demande. La société parisienne Padam Mobility, née en 2014 et rachetée par Siemens Mobility en 2021, en a fait son cœur de métier. Et depuis 2 à 3 ans, la demande explose. « On se développe très rapidement à l’international. Nous sommes présents au Canada, en Suisse, en Allemagne ou en Angleterre. Et Outre Manche, le transport à la demande est au cœur de la stratégie pour reconnecter les territoires », détaille Thibault Lecuyer, le directeur général de Padam Mobility, qui emploie 35 salariés.

 

Réduire les coûts

La société propose ainsi aux communes rurales ou aux territoires périurbains de déployer des bus de 5 à 25 places, qui s’adaptent aux trajets des usagers afin d’optimiser le remplissage et ainsi de réduire les coûts. Les passagers réservent leurs trajets via une application, un site web ou par téléphone, avant que plusieurs algorithmes n’entrent en action pour adapter le trajet en temps réel. « Nous avons déployé ce type de service autour de Lyon, Nice ou Marseille », énumère Thibault Lecuyer, qui précise avoir déjà séduit 70 territoires.

 

Pour essaimer sa solution, la société s’associe à chaque fois à un opérateur de transport et à une collectivité. Ces dernières s’équipent ensuite de 2 à 20 véhicules, en fonction de leurs besoins. « A Strasbourg et Orléans par exemple, nous avons équipé toute la périphérie. Une vingtaine de bus circulent », illustre le directeur général. Et selon lui, « à Strasbourg, les pouvoirs publics estiment que le déploiement d’un service de mobilité classique aurait coûté trois fois plus cher. » L’idée est de cibler des territoires peu denses, où l’offre est quasi inexistante. « Cela peut également permettre aux ménages ayant deux voitures, d’en supprimer une. Au delà du coût, c’est un argument supplémentaire pour les collectivités », défend Thibault Lecuyer.

 

Limiter les intermédiaires

Padam Mobility travaille avec des opérateurs disposant de véhicules thermiques mais aussi avec des entreprises équipées de bus électriques. C’est le cas de B.E. green, installée dans les Yvelines et spécialisée dans la location de minibus, bus et autocars électriques. Les deux entreprises viennent de s’associer pour cibler les collectivités et les entreprises avec une offre « clé en main ». « Le fait de déployer des véhicules propres est un atout majeur pour les collectivités », estime Thibault Lecuyer. Mais l’idée de Padam Mobility et de B.E. green est surtout de simplifier les démarches en limitant le nombre d’intermédiaires.

 

« Nous sommes partis du constat que beaucoup d’acteurs publics comme privés étaient freinés dans leur projet de mobilité en raison de la multiplicité d'acteurs auxquels ils devaient avoir à faire : opérateurs, fournisseurs de solutions digitales, sous-traitants, etc », estime Grégoire Bonnat, le président de Padam Mobility. Grâce à l’offre combinée des deux sociétés, la mise en place du service de transport à la demande est donc plus rapide. Ensemble, elles proposent un accompagnement en amont du projet afin de définir les besoins du territoire. Puis elles déploient leur service grâce à une flotte de véhicules propres et des itinéraires optimisés à l’avance mais aussi en temps réel.

 

 

 

Le magazine
Contact annonceurs

Christine Doussot, directrice de clientèle
christine.doussot@smartcitymag.fr
Tél. + 33 7 69 21 82 45

RECEVOIR LA NEWSLETTER
Agenda
SMCL - Salon des Maires et des Collectivités Locales
Du 16 au 18 novembre 2021
SIMI
Du 8 au 10 décembre 2021