LE MAGAZINE DES VILLES ET DES TERRITOIRES CONNECTÉS ET DURABLES

Loi EGalim : Berger-Levrault lance une appli contre le gaspillage alimentaire

Alimentation

Le cadre réglementaire auquel sont soumis les cantines scolaires évolue progressivement depuis 2018, avec pour objectifs le suivi et l’amélioration des repas, ainsi que la réduction du gaspillage alimentaire. L’arsenal d’outils numériques destinés à faciliter la gestion des lieux de restauration collective vient de s’enrichir d’une nouvelle application mobile : BL.Repas.

Rimg0
Interface d'appréciation de BL.repas

Adoptée en 2018, la loi EGalim (issue des Etats Généraux de l’alimentation) fixe un certain nombre de règles nouvelles pour les cantines et réfectoires. Ainsi, depuis l’année dernière, les touillettes, pailles et bouteilles d’eau en plastique y sont interdites. Au 1er janvier 2022, entrera en vigueur l’obligation de proposer au moins 50 % de produits durables et 20% de produits bio dans les menus de la restauration collective chargée d’une mission du service public. Cette étape importante vers une alimentation plus saine dans les cantines s'accompagne d’une incitation à réduire le gaspillage et à améliorer la gestion des déchets.

 

Pour l’heure, aucune sanction n’est prévue pour le non-respect de ces nouvelles mesures, mais les collectivités territoriales ont commencé à s’organiser pour rester dans les clous. Pour y parvenir, certaines collectivités font désormais appel à des solutions digitales. C’est, par exemple, le cas de la commune de Megève en Haute-Savoie. « Nous avons choisi de devenir site pilote de la solution BL.repas pour nous adapter aux différentes mesures de la loi EGalim et tendre à devenir une cantine vertueuse », explique Nadine Bottollier, directrice enfance, jeunesse et vie scolaire de la ville, « nous comptons sur cette application pour optimiser la gestion de notre cantine et réduire la quantité de déchets ».

 

Une réponse aux objectifs de la loi EGalim

Olivier Juteau, directeur du pôle relations citoyens de Berger-Levrault

En effet, l’éditeur Berger-Levrault a conçu un outil numérique spécialement destiné à faciliter le suivi des repas et la réduction du gaspillage en simplifiant la communication entre les établissements scolaires et les parents d’élèves. « Nous positionnons notre offre comme une réponse aux objectifs de la loi EGalim mais aussi, plus globalement, comme un outil contribuant à la démarche éco-responsable et participative des établissements scolaires », explique Olivier Juteau, directeur du pôle relations citoyens de l’éditeur.

 

Concrètement, l’application BL.repas s’adresse aux cuisiniers des cantines, aux parents d’élèves et aux surveillants scolaires. Les parents peuvent consulter les menus et donner une appréciation à leur sujet (qualité des plats, diversité des ingrédients, cuisson...). Parallèlement, les surveillants ont la possibilité de faire remonter via l’application un avis global directement recueilli au sein du réfectoire auprès des élèves. Ces retours sont ensuite pris en compte par le cuistot qui peut adapter ses menus en conséquence. Par ailleurs, grâce au suivi des statistiques sur les déchets, il peut également ajuster les quantités afin de réduire le gaspillage.

 

L’application ne s’adresse pour l’heure qu’aux écoles primaires. Des tests sont en cours pour l’adapter aux collèges et aux lycées. Par ailleurs, il faut noter que BL.repas est éligible à la subvention France Relance (allant de 3 000 à 33 600 €) mise en place par le ministère de l’Agriculture et l’Agence de Services et de Paiement. Attention, la date butoir pour l’obtention de cette aide est fixée au 31 octobre.

 

A lire aussi
Le magazine
Contact annonceurs

Christine Doussot, directrice de clientèle
christine.doussot@smartcitymag.fr
Tél. + 33 7 69 21 82 45

RECEVOIR LA NEWSLETTER
Agenda
Les Assises de l'Intelligence Artificielle et des territoires
Le 24 septembre 2021
La Mêlée Numérique, 21ème édition
Du 27 septembre au 2 octobre 2021
SMCL - Salon des Maires et des Collectivités Locales
Du 16 au 18 novembre 2021