LE MAGAZINE DES VILLES ET DES TERRITOIRES CONNECTÉS ET DURABLES

Paris : effervescence sur le marché des scooters électriques en libre service

Mobilité électrique

La multiplication des opérateurs de scooters électriques en libre service à Paris n’est pas sans rappeler la situation qui prévalait au début des trottinettes électriques : véhicules trop nombreux, problèmes de stationnement et de logistique de recharge… Pour éviter de tels écueils, la mairie de Paris lancera un appel d’offres à l’automne… sur fond de passage au stationnement payant des deux roues.

Rimg0
Fin du monopole à Paris pour Cityscoot, qui opère quelque 4000 scooter électriques dans Paris et alentours.

C’est la fin de la chevauchée solitaire pour Cityscoot, le loueur de scooters électriques en libre service qui opère sur Paris et quelques autres communes de la première couronne quelque 4000 véhicules. L’opérateur de mobilité urbaine, qui bénéficiait d’un monopole de fait depuis fin 2019, suite au retrait du marché de l’allemand Coup (2200 scooters à Paris), doit à nouveau faire face à une situation de concurrence, cette fois-ci multiple, avec l’arrivée de l’américain Lime en avril 2021, puis celles des espagnols Cooltra et Yego fin juin.
Lime a déjà déployé un millier de scooters ; Yego annonce entre 1500 et 2000, tout comme Cooltra, qui vise le haut de cette fourchette. Si l’on additionne les prévisions et ambitions de ces quatre acteurs, la capitale et ses alentours devraient totaliser avant la fin 2021 entre 8500 et 9000 véhicules à disposition, soit entre 2300 et 2800 de plus qu’à l’époque du duopole Cityscoot/Coup. Or, la société Coup, filiale de l’équipementier allemand Bosch, avait décidé de se retirer du marché parisien - comme de ceux des autre villes européennes - parce qu’il estimait que le projet était « économiquement non viable à long terme ». Et il y a de fortes chances qu’il le soit encore moins avec quelque 30 % de scooters disponibles en cours.
Si pour le moment, aucun acteur ne casse les prix pour se faire une place au soleil, les uns comme les autres font valoir des avantages compétitifs qui devraient leur permettre de se démarquer. Lime, par exemple, met en avant la mise à disposition de deux casques et le fait que ses scooters complètent la flotte déjà présente de 5000 vélos et d’autant de trottinettes électriques. Cooltra, de son côté, met également en avant deux casques, tout comme un service client accessible 24h/24 et 7J/7. Le Barcelonais Yego, crée en 2016 (et présent à Bordeaux depuis 2018), mise beaucoup sur le « look Vespa » de ses scooters, sur les deux casques, et sur l’assurance incluse dans le tarif.

Appel d’offres et stationnement payant

Cette diversification de l’offre promet un marché animé commercialement par la concurrence, mais peut-être aussi un marché quelque peu chaotique par le nombre de véhicules disponibles. Pour éviter la répétition de l’épisode malheureux des trottinettes électriques, David Belliard, l’adjoint à la maire de Paris chargé des transports, avait annoncé le 11 mai dernier le lancement à l’automne d’un appel d’offres pour réguler ce marché. Une telle initiative devrait fixer le nombre d’acteurs autorisés à opérer comme le nombre de scooters pouvant être mis à disposition. Dans le contexte du passage au stationnement payant des deux roues dès le 1er janvier 2022 (2 à 3 euros de l’heure), les paris restent ouverts sur le basculement possible des propriétaires des motos et de scooters sur ce mode de mobilité électrique partagée. A suivre également de près : l’accueil qui sera fait par les franciliens à l’offre de Zeway, une start up qui propose des scooters électriques en location longue durée, avec kilométrage illimité, assurance et assistance incluses, sur une base de 130 euros mensuels sur 36 mois…

 

Le magazine
Contact annonceurs

Christine Doussot, directrice de clientèle
christine.doussot@smartcitymag.fr
Tél. + 33 7 69 21 82 45

RECEVOIR LA NEWSLETTER
Agenda
Ruralitic
Du 23 au 25 août 2022
RUGGEDISED la conférence finale
Le 6 septembre 2022
Tournée de la Transition Energétique - Clermont Ferrand
Le 13 septembre 2022