LE MAGAZINE DES VILLES ET DES TERRITOIRES CONNECTÉS ET DURABLES

Fortes attentes de covoiturage pour les Parcs Naturels Régionaux

Aménagement du territoire

Rimg0

Après son rapport intitulé “Covoiturage et Action Publique”, publié en octobre dernier, la société Ecov, start-up de l’économie sociale et solidaire qui se positionne comme opérateur de mobilité dans les zones peu denses, vient de sortir une nouvelle version complétée et enrichie réalisée en partenariat avec le Laboratoire Ville Mobilité Transport (LVMT).

Réalisé auprès d’agents administratifs et techniques de communautés de communes et Parcs naturels régionaux (PNR)(1), ce rapport cherche à mieux appréhender la manière dont les collectivités territoriales s’emparent du sujet du co voiturage dans ces zones, avec un focus particulier sur les impacts de la crise sanitaire sur ces pratiques. L’étude s’attache en particulier à déterminer les opportunités et les freins au développement de solutions de covoiturage dans les territoires périurbains et ruraux.
La partie du rapport réalisée le LVMT s’est appuyée sur « l’analyse et l’interprétation critique de discours d’action publique sur le covoiturage » issue d’articles parus dans la presse régionale.

Sans grande surprise, le rapport révèle que l’offre de transport en commun « classique » proposée dans ces territoires est jugée insuffisante pour 98 % des répondants. Et bien que le contexte sanitaire freine l’élan du co voiturage, 82 % des sondés souhaitent quand même développer de « nouveaux projets de mobilité », sans en préciser la nature. De fait, 55 % des collectivités et Parcs Naturels Régionaux consultés mènent actuellement ou ont l’intention de mener un projet de covoiturage.

Un peu plus de la moitié du panel (53 %) opine que « Le covoiturage local peut non seulement répondre à des enjeux de mobilité, mais il doit également être financé et organisé ou régulé par les collectivités ». Et ils sont un brin plus nombreux (56%) à penser que la collaboration avec « un jeune acteur innovant (association, jeune entreprise) » pourrait stimuler le développement de nouveaux modèles de services publics.

Bref, malgré la crise sanitaire, plusieurs facteurs militent en faveur d’un développement de ce type de services. De nouvelles équipes aux manettes dans les exécutifs locaux, développement de la plate forme France Mobilités, mise en œuvre progressive de la Loi d’Orientation des Mobilités… Mais deux freins sont pointés très clairement : le manque de ressources budgétaires (80 %) et la complexité du montage des projets (53%).


(1) L’étude a recueilli 178 réponses, fournies à titre individuel par des agents publics (et deux élus.es) de 111 communautés de communes (127 répondants) et 40 Parcs naturels régionaux (PNR (51 répondants), sur un total de 355 territoires ciblés. En complément, 25 entretiens semi-directifs ont été menés auprès de répondants volontaires.

A lire aussi
Le magazine
Contact annonceurs

Christine Doussot, directrice de clientèle
christine.doussot@smartcitymag.fr
Tél. + 33 7 69 21 82 45

RECEVOIR LA NEWSLETTER
Agenda
Smart Cities Tour - Arras
Le 1 juin 2021
La Tournée à Malaunay
Le 6 juillet 2021