LE MAGAZINE DES VILLES ET DES TERRITOIRES CONNECTÉS ET DURABLES

L’impact du numérique sur l’environnement s’invite dans la régulation des télécoms

Régulation
H_1

 Ancienne député, ancienne élue locale, Laure de la Raudière, la nouvelle présidente de l’Arcep (l’autorité de régulation des télécoms, des postes et de la distribution de la presse) démarre son mandat à un moment où les réseaux de communication et, plus globalement, le numérique se trouvent au cœur de deux injonctions quelque peu contradictoires : celle d’accélérer le déploiement de la fibre et de la téléphonie mobile pour offrir le meilleur accès au plus grand nombre afin de répondre aux besoins croissants de « la vie à distance »… tout en limitant la consommation énergétique des infrastructures et la consommation déraisonnée des ressources utilisées par les terminaux pour réduire son impact sur l’environnement.
Ces infrastructures numériques essentielles jouent également un rôle prépondérant dans l’aménagement des territoires : elles permettent la continuité du service public et de la vie démocratique, tout en étant de puissants leviers d’attractivité pour les entreprises et les populations en quête d’un nouveau cadre de vie. Autant de questions qui seront abordées à l’occasion du colloque Territoires connectés qu’organise l’Arcep (en ligne) le 8 avril prochain.
Au moment où le débat public sur la loi Climat et résilience, avec ses 7000 amendements, commence à l’Assemblée, retour avec Laure de la Raudière sur l’impact de ces enjeux prégnants sur la régulation du secteur des télécoms.
Retrouvez <<<ici>>> son interview complète parue dans le n° 38 de Smart City Mag.

 

A lire aussi
Le magazine
Contact annonceurs

Christine Doussot, directrice de clientèle
christine.doussot@smartcitymag.fr
Tél. + 33 7 69 21 82 45

RECEVOIR LA NEWSLETTER
Agenda
Smart Cities Tour - Arras
Le 1 juin 2021
La Tournée à Malaunay
Le 6 juillet 2021