LE MAGAZINE DES VILLES ET DES TERRITOIRES CONNECTÉS ET DURABLES

Ubitricity cible les villes moyennes

Recharge électrique
H_1
Alexandre Leduc, country manager France d’Ubitricity
Quitte à passer à l’éclairage intelligent, autant intégrer des bornes pour les véhicules électriques

Proposer aux villes moyennes une solution de bornes de recharge à coûts réduits exploitant le réseau d’éclairage public. Tel est le créneau de la start-up allemande ubitricity, dont le groupe Shell vient de devenir actionnaire à 100 %. Le géant pétrolier met ainsi un pied sur le marché des collectivités territoriales. Quant à la jeune pousse, elle entend développer sa clientèle, notamment en France, fort du soutien commercial de Shell. Entretien avec Alexandre Leduc, country manager France d’Ubitricity.

Pourquoi le groupe Shell s’est porté acquéreur de votre activité ? Et que change cette acquisition pour Ubitricity ?
Fin janvier, le groupe Shell a décidé d’acquérir notre entreprise. Il reprend donc nos 80 collaborateurs, ses actifs technologiques et la marque Ubitricity, qui va perdurer. Pour le groupe Shell, cette acquisition lui permet de s’ouvrir au marché des collectivités territoriales, sur lequel il n’avait pas de solution dédiée. Pour nous, le groupe Shell est le partenaire de choix, du fait de nos ambitions communes d’électrification. Il apporte également un appui conséquent pour atteindre nos objectifs ambitieux. Nous passons ainsi du statut de jeune pousse à celui d’acteur ayant suffisamment d‘assise pour être un partenaire de long terme des territoires, un point auquel sont particulièrement sensibles les collectivités.


Quelles sont les spécificités de votre solution ?
Ubitricity est une entreprise allemande ayant comme objectif de révolutionner la façon d’installer et d’utiliser les infrastructures de recharge. Nous déployons et opérons à grande échelle des bornes de recharges via les réseaux d’éclairage public. Nous sommes aujourd’hui l’un des premiers opérateurs de bornes de recharge en voirie, notamment grâce à notre démarche de proximité avec les collectivités allemandes, anglaises, françaises et même japonaises !
Concrètement, nous proposons une prise électrique renforcée et pilotable à distance, qui s’installe sur un luminaire. Elle va délivrer une puissance jusqu’à 5,5 kW. Il s’agit donc d’une recharge dite "douce", qui permet de récupérer environ une cinquantaine de kilomètres en trois heures, ce qui est suffisant pour 90 % des trajets du quotidien. Ce dispositif est complémentaire aux bornes de recharge plus rapide qui servent, elles, de recharge d’appoint. Son principal avantage est son coût qui est en moyenne 3 à 4 fois moins élevé qu’une borne de recharge rapide.
Le réseau d’éclairage public offrant un maillage très fin du territoire, ces bornes peuvent facilement être déployées là où le souhaite la collectivité, notamment à proximité des habitats collectifs, qui ne bénéficient pas de recharges privatisées. De plus, la protection garantie par l’enveloppe externe du mât d’éclairage rend la borne beaucoup plus résiliente à des actes de vandalismes. C’est ce qui a séduit le Royaume-Uni, notamment la ville de Londres, où nous avons installé 2 700 points de recharge. Cela nous confère plus de 13 % de part de marché sur le secteur britannique des infrastructures de recharge. Notons que nous ne sommes pas uniquement fournisseur de technologie. Nous opérons les bornes pour le compte des collectivités, du déploiement à l’exploitation, en passant par la maintenance.


Avez-vous déjà des déploiements en France ?
En 2019, nous avons remporté un appel d’offres à Calais avec Citelum, filiale du groupe EDF. Ce contrat porte sur plusieurs dizaines de prises dont le déploiement va débuter en mars prochain. Nous avons également installé des bornes pour des parkings privés d’entreprises. Ces dernières souhaitant tirer le meilleur parti de leurs installations d’éclairage. Nous sommes par ailleurs en discussion avec une dizaine de collectivités en France, notamment via les syndicats d’électrification.


Quels sont vos projets pour l’année 2021, en France comme à l’international ?
Nous allons poursuivre le développement de notre clientèle en Europe, en nous concentrant sur les villes moyennes, qui est notre cœur de cible. Elles sont en effet nombreuses à vouloir déployer des réseaux de recharge. Mais elles n’ont pas forcément les moyens de s’orienter vers des solutions coûteuses de recharge rapide. Nous allons notamment approcher des collectivités ayant des projets de rénovation de leur réseau d’éclairage public. Quitte à passer à l’éclairage intelligent, autant également intégrer des bornes pour les véhicules électriques ! Pour accompagner ce développement, nous allons renforcer nos équipes, notamment en France. Nous ambitionnons d’être un des principaux contributeurs du plan "Objectif 100 000 bornes" du gouvernement.

A lire aussi
Le magazine
Contact annonceurs

Christine Doussot, directrice de clientèle
christine.doussot@smartcitymag.fr
Tél. + 33 7 69 21 82 45

RECEVOIR LA NEWSLETTER
Agenda
La cybersécurité au service d’un développement cyber-résilient des villes et territoires
Le 9 mars 2021
Smart Cities Tour - Angers
Le 23 mars 2021
Smart Cities Tour - Arras
Le 1 juin 2021