LE MAGAZINE DES VILLES ET DES TERRITOIRES CONNECTÉS ET DURABLES

Illectronisme, un facteur d’inclusion au cœur des territoires

Numérique

Une tribune de Vincent Courboulay, membre de l'Institut du Numérique Responsable.

Rimg0

Sans outils numériques, la face du confinement aurait été profondément changée. Absence de télétravail, de réunion, d’échanges avec sa famille ou ses amis, rupture plus profonde avec l’école. Le numérique a maintenu pour beaucoup un lien social, professionnel et scolaire ébranlé par l’isolement. Mais est-ce pour autant une généralité ? Loin s’en faut. Selon le secrétariat d’État au Numérique, ce sont 13 millions de français qui n’ont pas accès au numérique, ou tout du moins ne disposent pas des savoirs de base fondamentaux pour se débrouiller aisément avec un ordinateur ou un smartphone.


Fléau 2.0

Vincent Courboulay, membre de l'Institut du Numérique Responsable

Ces personnes sont frappées d’un mal nouveau, l’illectronisme. Ce néologisme, né de la contraction des notions d’illettrisme et d’électronique, renvoie à la fracture numérique qui concerne donc près d’un quart des français. Loin des clichés, ce fléau moderne ne touche pas spécifiquement les personnes âgées ou les zones rurales, mais tous nos territoires. Et pourtant, La digitalisation de nos sociétés suppose l’acquisition de compétences nécessaires pour jouer pleinement son rôle de citoyen.
Dans le cadre d’échanges commerciaux, administratifs, culturels, techniques, ludiques ou amoureux, la maitrise des outils numériques devient ainsi de plus en plus un prérequis, et les disparités apparaissent en créant une nouvelle classe sociale, celles des précaires numériques. Selon l'étude de l'INSEE, la dématérialisation de l’administration accroît le risque de non-recours aux droits et d’exclusion pour les personnes concernées, comme en témoigne le rapport du Défenseur des droitspublié en janvier 2019.
Cette situation interpelle le besoin de formation continue tout au long de la vieet suppose la multiplication d’initiatives d’entraide pour évoluer vers une société apprenante, consciente des enjeux du digital. Car la démocratie passe en effet dès aujourd’hui par une appropriation du numérique. Le choix des budgets participatifs ou de l’accès aux données ouvertes en sont de parfaits exemples. La nécessité pour les élus des territoires de connaitre le degré d’appropriation des technologies numériques de leur population est aussi fondamentale pour éviter involontairement d’y contribuer.


Un indice pour les agréger tous

Afin de piloter les politiques publiques, la nécessité d’indicateurs s’impose. Dans ce contexte, un indice de fragilité numérique des territoires a été proposé dans le cadre de l’IncubO du SGAR Occitanie avec le concours de l’ANSA en partenariat avec la Mednum, grâce au soutien du Fond de transformation pour l’action publique. Cet indice agrège pour l’heure quatre indicateurs qui permettent de créer une analyse globale s'appuyant sur l'accès d'une part (information, interfaces numériques) et sur les compétences d'autre part (utilisation d'une interface, compétences administratives).
• Accès à l'information : Identifier des territoires mal couverts par une offre de service d'information ou des populations qui auront des difficultés à comprendre l'information.
• Accès aux interfaces numériques : Identifier des territoires mal couverts par les réseaux ou dans lesquels des populations auront des difficultés financières à y accéder.
• Capacité d'usage des interfaces numériques : Identifier des populations parmi lesquelles s'observe une fréquence d'illectronisme ou difficulté à utiliser internet.
• Compétences administratives : Identifier des populations parmi lesquelles s'observent des difficultés à accomplir des procédures administratives.
L'indice de fragilité numérique, par sa représentation graphique, révèle les zones d'exclusion numérique sur un territoire donné. Cet outil permet, que vous soyez une commune, un département ou une région de comparer votre indice de fragilité numérique avec les autres territoires.
Un outil cartographique, développé par l’Institut du Numérique Responsable (INR), permet la visualisation d'indices de fragilité numérique territoire par territoire. Il est accessible sur le site https://indice.institutnr.org
De la même manière, un kit de mise en place de cet indice de fragilité numérique est à destination des acteurs publics, collectivités, opérateurs de service publics et services de l’Etat qui souhaitent se saisir de cet indice comme d’un outil d’aide à la décision et de mobilisation des acteurs de l’inclusion numérique sur leur territoire. Quelques collectivités pionnières (Communauté d’Agglomération de La Rochelle et Sicoval) l’ont déjà mis en œuvre et leurs retours d’expérience ont participé à sa conception.

A lire aussi
Le magazine
Contact annonceurs

Christine Doussot, directrice de clientèle
christine.doussot@smartcitymag.fr
Tél. + 33 7 69 21 82 45

RECEVOIR LA NEWSLETTER
Agenda
EnvironPro Grand Ouest
Du 8 au 10 décembre 2020
Assises Européennes de la Transition Energétique
Du 12 au 14 janvier 2021
La Tournée à Malaunay
Le 9 février 2021