LE MAGAZINE DES VILLES ET DES TERRITOIRES CONNECTÉS ET DURABLES

[Smart Cities Tour] Mulhouse : la "ville du quart d’heure"

Evènement

Le "Manchester français" accueillait fin septembre la deuxième étape 2020 du Smart Cities Tour. L’occasion d’échanger sur un concept en vogue, la "ville du quart d’heure", dont Mulhouse est l’un des pionniers. Polyvalence des lieux, réduction des déplacements, commerces de proximité… cette nouvelle approche est surtout l’occasion de réinventer la ville avec les habitants, souligne Michèle Lutz, maire de Mulhouse.

Rimg0
Michèle Lutz, maire de Mulhouse : « Nous avons travaillé sur la notion de la ville du quart d’heure. Elle doit permettre à chaque habitant de trouver l’essentiel des services à seulement 15 minutes à pied ou à vélo de son domicile. C’est un énorme challenge ».
RTimg0
Rimg1
La ville a créé en 2015, l’Agence de la participation citoyenne. « L’intérêt de cette agence est d’être une entité à part, avec une communication moins institutionnelle. Nous ne sommes ainsi par perçus comme un organe de la ville, mais plutôt comme un intermédiaire entre le politique et les citoyens. La participation citoyenne n’est pas une perte de pouvoir pour les élus ou les services. Elle permet au contraire de prendre de meilleures décisions qui sont mieux accueillies par les citoyens. » Cécile Sornin, élue à la participation citoyenne de Mulhouse (à gauche). A sa droite, Marie Hottinger, élue à la ville intelligente.
RTimg1
Rimg2
« Il faut que les échanges avec les citoyens soient constructifs et suivis de projets. Il n’y a rien de pire que des remontées citoyennes non suivies par d’actes concrets. La collectivité doit donc largement communiquer sur les projets issus de la participation citoyenne, et proposer des indicateurs permettant d’en mesurer l’impact. » Laurent Verlaguet, directeur Villes et collectivités, marque Expercité, chez Eiffage Energie Systèmes
RTimg2
Rimg3
Le groupe EDF est intervenu sur un la thématique de la ville durable. « La smart city doit être économe en énergie. Nous travaillons sur l’habitat, les réseaux de chaleur, la mobilité décarbonée, l’éclairage intelligent… choisir les bonnes solutions passe par la co-construction avec les habitants. » Didier Fruhauf, directeur Développement Territorial Alsace à la direction commerciale régionale Est d’EDF
RTimg3
Rimg4
La journée d’échanges s’est conclue sur la question de la protection des données personnelles gérées par la ville. « Nous observons chez bon nombre de citoyens un grand intérêt, voire une crainte, quant à l’utilisation des données les concernant par les administrations locales. Mais dans le même temps, des informations très personnelles sont partagées sur les réseaux sociaux, et d’autres services en ligne, avec beaucoup moins de prudence. Il y a ici un paradoxe entre ce qui est fait et ce qui est craint. Il y a peut-être un problème d’acculturation vis-à-vis du numérique. » Caroline Porot, CDO (Chief Digital Officer) de la région Grand Est (à gauche). A sa droite, Laura Gaymard, responsable du management du numérique pour la ville de Mulhouse et l’Agglomération.
RTimg4

Extraits du compte-rendu du Smart Cities Tour à Mulhouse, à lire en intégralité dans Smart City Mag n°35 et en ligne ici.

Le magazine
Contact annonceurs

Christine Doussot, directrice de clientèle
christine.doussot@smartcitymag.fr
Tél. + 33 7 69 21 82 45

RECEVOIR LA NEWSLETTER
Agenda
Pollutec Online
Du 1 au 4 décembre 2020
Future Days
Du 1 au 3 décembre 2020
Comment les territoires de confiance amorcent la transition vers la ville intelligente?
Le 3 décembre 2020