LE MAGAZINE DES VILLES ET DES TERRITOIRES CONNECTÉS ET DURABLES

Recharge électrique : 12 000 bornes en IDF d’ici 2023

Véhicule électrique

La région Île-de-France veut donner un coup d’accélérateur au développement de la mobilité électrique sur son territoire. Pour cela, elle entend tripler le nombre de bornes de recharge accessibles aux Franciliens. Un déploiement confié aux syndicats d’énergie qui bénéficient d’aides régionales couvrant environ 50 % du coût des bornes.

Rimg0
© Eric Fantino

Dans le cadre de son plan de relance, le gouvernement a fixé comme objectif d’atteindre les 100 000 bornes de recharge publique en France, d’ici la fin 2021, contre environ 30 000 aujourd’hui. L’intérêt des collectivités pour l’infrastructure de recharge est donc sérieusement relancé, après une première vague de déploiement datant des années 2014/2015 et portée par les subventions de l’Ademe. C’est dans ce contexte que la région Île-de-France vient de confirmer son objectif de tripler le nombre de bornes de recharge disponibles sur son territoire. « Alors qu’on en dénombre 4 000 aujourd’hui, l’objectif de ce plan massif est d’atteindre 12 000 bornes à disposition des usagers d’ici 2023 », indique la région.
Ce cap avait déjà été évoqué dans le cadre du "Plan de développement de l’électromobilité", voté fin 2019 en conseil régional. Il a été repris lors de la COP régionale, qui s’est tenue les 16 et 17 septembre dernier. « En moyenne, cela veut dire que dans 3 ans, au moins 45 % des Franciliens disposeront d’une borne de recharge à moins de 10 mn à pied de leur domicile ou de leur lieu de travail, contre 17 % aujourd’hui ». Des bornes seront déployées à proximité des zones résidentielles, mais aussi des commerces et sur les grands axes routiers. La puissance sera adaptée en fonction des besoins, avec des bornes lentes (7 kW) accélérées (22 kW) ou rapides (50 kW et plus).


Comment déployer 8 000 bornes en trois ans ?

Pour déployer cette nouvelle infrastructure, la région s’appuie sur les compétences des principaux syndicats d’énergies du territoire francilien : Sigeif, Sipperec, Siarce et Sdesm. « En tant que maîtres d’ouvrage, ces derniers apportent en effet une expertise et un appui importants à la réussite du plan régional ». À ce titre, ils bénéficient d’aides financières régionales d’environ 5 000 euros par borne, soit près de 50 % du coût global.
Pour informer les Franciliens sur la disponibilité des nouvelles bornes, la région va également déployer une plate-forme de données en ligne. Elle pourra être utilisée librement par les acteurs de la mobilité pour proposer des services de guidage vers les bornes. La première version de cette plate-forme devrait être disponible fin 2020.
« Plus d’un tiers des déplacements s’effectue encore en voiture en Île-de-France. Il faut donc la rendre moins polluante. La région encourage aujourd’hui l’une des solutions au problème : la mobilité électrique ».


Lire également notre dossier "Mobilité électrique : une brique essentielle de la transition énergétique", à paraître en novembre dans notre numéro 35

A lire aussi
Le magazine
Contact annonceurs

Christine Doussot, directrice de clientèle
christine.doussot@smartcitymag.fr
Tél. + 33 7 69 21 82 45

RECEVOIR LA NEWSLETTER
Agenda
EnvironPro Grand Ouest
Du 8 au 10 décembre 2020
Assises Européennes de la Transition Energétique
Du 12 au 14 janvier 2021
La Tournée à Malaunay
Le 9 février 2021