LE MAGAZINE DES VILLES ET DES TERRITOIRES CONNECTÉS ET DURABLES

Ville moyenne et smart city : 4 étapes à franchir

Smart city

Tribune rédigée par Delphine Woussen, directrice des Smart Cities pour Orange Business Services.

Rimg0

1. Mobiliser le collectif pour définir la gouvernance

La gouvernance des données désigne l’organisation et les procédures mises en place pour encadrer les pratiques de collecte et d’utilisation des données au sein d’une organisation, et passe par :
• L’organisation de réunions de travail pour identifier et qualifier les priorités de la villeet donc celles auxquelles le projet de smart city doit répondre, mais aussi les données clés pour y arriver. L’animation par une partie tierce peut être un atout pour favoriser la prise de parole et mieux comprendre la donnée.
• Le développement d’une cartographie progressive des données disponibles et d’une liste de bonnes pratiques à insuffler en interne sur la valeur qu’apporte la numérisation de la donnée, son stockage et le bon format.


2. S’entourer des compétences nécessaires

Delphine Woussen, directrice des Smart Cities pour Orange Business Services

Le manque de ressources compétentes en interne est le deuxième obstacle à la mise en place d’un projet de smart city, cité par plus de la moitié des collectivités françaises (57 %). Une bonne stratégie de la donnée implique d’identifier les compétences requisespour chaque étape et l’activation de ces dernières au bon moment. Par exemple, un délégué à la protection des données intervient lors de l’inventaire des données par cas d’usage et lors de la mise en œuvre, afin d’assurer un usage de la donnée conforme aux prévisions et à la réglementation. Un data scientist, interne ou externe, est activé lors de la mise en œuvre et pourra mettre à profit ses compétences en informatique décisionnelle au service de la ville.
Tenir dans la durée la dynamique de transformation autour de la donnée demande une expertise et une gouvernance pérennes, mais la compétence n’existe parfois pas en interne. Déjà testé à Béthune, le concept de "CDO as a service" (Chief Data Officer) fait ses preuves : la collectivité dispose de la compétence lorsqu’elle est nécessaire, tout en menant la transformation de la ville et en assurant une montée en compétences progressive.


3. Mobiliser l’écosystème local

Parmi tous les acteurs, le chef de projet smart city joue un rôle central. Il contribue à rendre la démarche autour de la donnée visible par la communicationet l’animation des groupes de travail. C’est sous son impulsion que les personnes à impliquer seront identifiées et mobilisées, et passe par :
• La création d’un lieu d’échange pour présenter la démarche, permettre la co-construction du projet avec les acteurs volontaires et favoriser l’émergence de nouvelles idées ;
• La mise en place de cercles collectifs restreints afin d’approfondir certains sujets, expérimenter à petite échelle pour accélérer la mise en opération des projets et chercher ensemble les meilleures solutions.
La ville de Béthune a créé un lieu répondant à ces critères dans le cadre de sa démarche smart city. La Fabrique accueille toutes les initiatives collaboratives et durables que peuvent porter les acteurs engagés. La villeincite les habitants et partenaires à construire la ville de demain qui leur ressemble.

 

4. Mettre en pratique la gouvernance de la donnée

Les collectivités seront amenées à gérer, ingérer, préparer, croiser, visualiser et partager les données. Quel que soit le modèle d’organisation, la gouvernance ouvre à une collaboration entre les services métiers et les acteurs du territoire.
Il convient aussi de poser un cadre légal autour du partage et de la réutilisation de la donnée. La réglementation précise l’ouverture des données publiques, mais des partages contrôlés et sélectifs peuvent être définis pour les acteurs privés qui créeront des applications tierces au service des usagers.
Les projets de smart city ne sont pas l’apanage des métropoles. Les villes moyennes peuvent aussi mener à bien un projet de ville intelligente. La stratégie de la donnée doit être issue d’une démarche volontariste, impliquant le collectif et d’acculturation pas à pas.

Le magazine
Contact annonceurs

Christine Doussot, directrice de clientèle
christine.doussot@smartcitymag.fr
Tél. + 33 7 69 21 82 45

RECEVOIR LA NEWSLETTER
Agenda
Autonomy
Du 4 au 5 novembre 2020
Smart City Day
Le 17 novembre 2020
Smart City Expo World Congress
Du 17 au 18 novembre 2020