LE MAGAZINE DES VILLES ET DES TERRITOIRES CONNECTÉS ET DURABLES

Elections municipales et vidéoprotection : le faux débat qui éloigne de la ville intelligente

Vidéoprotection

Une tribune de Rémy Deutschler, directeur général de Milestone Systems France.

Rimg0
© Milestone

Alors que les campagnes électorales municipales sont bien engagées, la vidéoprotection et la sécurité des villes et des citoyens figurent en bonne place à l'ordre du jour. Si la sécurité est effectivement importante, l'analyse vidéo peut apporter beaucoup plus à mesure que les villes gagnent en taille et en complexité. Avec l'essor des objets connectés, de l'IA et de l'apprentissage automatique, l'analyse vidéo offre un large éventail de possibilités pour traiter, par exemple, les embouteillages, la gestion des déchets, l'abandon des animaux ou même la pollution ou les décharges non contrôlées - et ce, dans le respect du règlement général sur la protection des données (RGPD).

Dans le monde entier, de nombreuses villes utilisent des caméras vidéo en réseau pour le contrôle du trafic, la protection et d'autres applications de sécurité. Le potentiel de la vidéo aujourd'hui va bien au-delà des missions de surveillance pour aider à améliorer la gestion des villes connectées et la vie de leurs habitants. Les applications possibles sont en effet multiples : sécurité, énergie, santé, circulation, stationnement, gestion des déchets, transport, qualité de l'air, niveau de bruit ou encore intensité des rayons UV. Côté "affaires", la vidéo met son intelligence au service du commerce, des loisirs et du tourisme. Pour profiter de ces possibilités, les villes doivent (au-delà des caméras), s'équiper d'un VMS, un système d'analyse des données vidéo capable d'assurer la sécurité des personnes, que la pollution est contrôlée, que les systèmes de transport fonctionnent efficacement et que les catastrophes et les urgences ont un impact minimal sur le public.

 

Gestion du trafic

Rémy Deutschler, directeur général de Milestone Systems France

Le coût total cumulé des embouteillages atteindra 350 milliards d'euros en France d’ici 2030, et aucune grande ville n'est épargnée par ces encombrements quotidiens (Source INRIX). Cependant, des solutions existent pour améliorer la fluidité du trafic et éviter les embouteillages. Au-delà de l'effet positif sur la qualité de vie, ces solutions ont également un impact positif sur l'économie et la qualité de l'air ! De plus, il est possible d'identifier en temps réel les accidents ou les situations de circulation dangereuses, et d'en avertir immédiatement la police.
De même, les données vidéo analysées permettent aux villes de faire les bons choix lorsqu'elles décident d'aménager des routes ou d'identifier de nouveaux besoins en matière d'offre de transports publics. La caméra devient alors un capteur de la ville.

 

Qualité de vie dans la ville

Identifier et réduire le nombre d'incidents, pouvoir intervenir au bon endroit au bon moment, analyser avec précision les nuisances visuelles ou sonores, optimiser les coûts de la ville avec une connaissance précise des usages, ... sont autant de possibilités offertes par les solutions innovantes d'aujourd'hui. Ajoutez à cela la possibilité pour une ville d'analyser précisément la fréquentation de certains passages commerciaux par exemple : des données précises qui permettraient aux commerçants de savoir précisément quand ont lieu les passages les plus importants devant leurs vitrines. C'est à chacun de profiter de ces données pour offrir aux clients le meilleur service au meilleur moment. Une ville plus intelligente est aussi une ville plus engagée économiquement !

 

Gains environnementaux

Selon l'OMS, la pollution de l'air est un risque sanitaire majeur dans une ville. Les zones urbaines abritent plus de la moitié de la population mondiale, émettent plus de 70 % des gaz à effet de serre et sont le moteur de la grande majorité de l'économie mondiale. Cette tendance devrait continuer à s'accentuer, selon un récent rapport des Nations Unies qui prévoit que deux personnes sur trois vivront dans des villes d'ici 2050.
Avec les systèmes vidéo, il est enfin possible de placer l'homme au cœur de la ville intelligente, d'optimiser la gestion des ressources ou de protéger la biodiversité des villes. La vidéo et les applications connexes peuvent désormais aider les municipalités à atteindre leurs objectifs climatiques, comme l'utilisation d'une gestion intelligente de l'énergie et des déchets ou la réduction de la pollution et des embouteillages.

 

Protection des citoyens

L'analyse vidéo peut améliorer la sécurité publique lorsque, par exemple, quelqu'un a bu un verre de trop ou si une personne est en danger de suicide. Les caméras vidéo d'une gare peuvent également filmer un piéton qui tombe soudainement sur la voie ferrée.
Toutes ces informations peuvent être relayées à un VMS, qui alerte les équipes de sécurité via une alerte sonore ou visuelle affichée sur l'écran de son centre de contrôle. Elles peuvent ainsi réagir rapidement en cas d'incident, sans avoir à surveiller en permanence les images des caméras. Tout cela permet également à la ville de mieux gérer ses ressources limitées, car les fonctionnaires peuvent voir ce qui se passe en un coup d'œil et agir au bon endroit au bon moment.

 

Jeter les bases de la sécurité des données

Quand on parle de villes intelligentes, on entend souvent l'écho de Technopolice, un mouvement initié par la Quadrature du Net, qui regroupe plusieurs associations françaises préoccupées par les éventuels abus basés sur les données collectées par les villes intelligentes. Et oui, il y a des dilemmes qui doivent être résolus.
Comme tout ce qui en vaut la peine, la construction d'une ville sûre nécessite un travail préparatoire. En particulier en termes de gestion des données, de gouvernance et de sécurité. Les organisations publiques et privées doivent être réunies dans une infrastructure commune, capable d'accéder à un système de gestion des données partagé et sécurisé. Lorsque les bases seront en place, les avantages de l'analyse vidéo commenceront à s'accélérer. Aujourd'hui, l'utilisation de la vidéo se développe encore à un rythme très élevé en raison des progrès techniques et du couplage avec d'autres technologies.

Une ville intelligente est une ville qui sait se structurer pour assurer un développement urbain, économique, social et environnemental durable, offrant à ses usagers une qualité de vie élevée, avec une gestion judicieuse des ressources naturelles. Pour cela, il faut que la ville écoute, soit connectée, analyse toutes ces données en temps réel et déclenche des actions intelligentes. La ville devient alors interactive, dotée d'une intelligence, capable de réagir.

Le magazine
Contact annonceurs

Christine Doussot, directrice de clientèle
christine.doussot@smartcitymag.fr
Tél. + 33 7 69 21 82 45

RECEVOIR LA NEWSLETTER
Agenda
Big Data Paris
Du 27 au 28 mai 2020
La Tournée à Malaunay
Le 30 juin 2020
BIM World
Du 7 au 8 juillet 2020