LE MAGAZINE DES VILLES ET DES TERRITOIRES CONNECTÉS ET DURABLES

Engie s’organise pour gagner la bataille de la transition énergétique

Energie

En fusionnant différentes filiales sous une seule entité baptisée Engie Solutions, l’énergéticien et intégrateur se met en ordre de marche pour répondre plus efficacement aux besoins des collectivités et des entreprises en matière de transition énergétique.

Rimg0
Yann Rolland, le patron de la nouvelle business unit « villes et collectivités » d’Engie Solutions

« Aujourd’hui, nous allons parler zéro carbone ». Dès la toute première phrase de sa conférence de presse du 24 janvier dernier, Isabelle Kocher, directrice générale du groupe Engie, est entrée dans le vif du sujet. « Partout dans le monde, et surtout en France, nos équipes sont activées autour de cet objectif. C’est un moteur de croissance incroyable qui va changer la vie des gens et une transformation qui crée des emplois qualifiés et rémunérateurs ».
Partant du constat qu’entreprises et collectivités ont besoin d’experts pour opérer leur transformation énergétique, Engie a rassemblé les compétences transverses de ses différents métiers et de ses différentes filiales (Engie Cofely, Axima, Ineo, Endel, CPCU à Paris…) autour d’une seule entité, Engie Solutions, elle-même organisée en trois business units : villes et collectivités, industriel et tertiaire & proximité. « Cette nouvelle organisation part du principe que ce n’est plus au client d’assembler les expertises, c’est à nous », poursuit Isabelle Kocher, ajoutant au passage qu’Engie Solutions s’oriente dans le même temps vers un engagement basé sur la garantie des performances. Des performances qui commencent par la réduction des consommations d’énergie ; un objectif qui est devenu la première activité d’Engie. « Nous avons inversé notre modèle : nous sommes producteurs d’économies d’énergie. Ensuite, nous proposons de verdir l’énergie qui reste. »


Paris porte de Montreuil et Rennes comme exemples

Isabelle Kocher a confié les clés de cette nouvelle organisation à Wilfrid Petrie. directeur général adjoint d’Engie en charge d’Engie Solutions, Wilfrid Petrie a passé les cinq dernières années de sa carrière au Royaume-Uni, un territoire dont il a fait passer le chiffre d’affaires, durant cette période, de 200 millions à 3 milliards de livres, avec un effectif multiplié par dix. Avec cette nouvelle organisation, Wilfrid Petrie veut instaurer pour ses clients le principe d’un interlocuteur unique, offrir des solutions « alignées sur [notre] stratégie zéro carbone » et proposer des solutions de financement intégrées.
En charge de la BU "villes et collectivités", Yann Rolland, précédemment patron d’Engie Ineo, illustre l’objectif de sa partie à travers de deux réalisations exemplaires : le quartier de la porte de Montreuil, complètement remodelé à partir d’un concours lancé par la ville de Paris, et la métropole de Rennes, qui prévoit de réduire par deux ses émissions polluantes à l’horizon 2030 et d’atteindre le zéro carbone en 2050. « A Paris, porte de Montreuil, explique-t-il, il fallait réinventer les puces, faire couture avec Paris, améliorer l’inclusion sociale…. Nous avons gagné le concours en faisant du "zéro carbone" dans les usages et dans les énergies ». Au crédit de cette réalisation, on notera le nombre d’arbres multiplié par deux, l’installation de plus de 3 000 panneaux photovoltaïques, l’usage de la géothermie… « Nous nous sommes intéressés aux usages dans les bâtiments et hors des bâtiments », explique Yann Rolland, qui revendique la réalisation d’une ville « frugale et désirable ».
Sur la métropole de Rennes, il s’agit de trois chantiers d’envergure : la rénovation-extension du Palais du Commerce (avec la mise en œuvre de panneaux photovoltaïques et de solutions d’aquathermie), le développement du réseau de chaleur du Nord Est de la métropole (avec l’objectif d’économiser 171 000 de tonnes de CO2 sur 18 ans) et un dispositif technique d’accompagnement du co-voiturage, qui permettra également de gérer les quotas des places de stationnement. Le prochain terrain de jeu où Engie prévoit de déployer cette stratégie : l’emblématique projet d’Angers Loire Métropole, qui prévoit à terme une baisse de la consommation énergétique de 66 %.

Le magazine
Contact annonceurs

Christine Doussot, directrice de clientèle
christine.doussot@smartcitymag.fr
Tél. + 33 7 69 21 82 45

RECEVOIR LA NEWSLETTER
Agenda
Smart Cities Tour Live Vidéo Angers Loire Métropole
Le 18 juin 2020
RuraliTIC
Du 25 au 27 août 2020
Big Data Paris
Du 14 au 15 septembre 2020