LE MAGAZINE DES VILLES ET DES TERRITOIRES CONNECTÉS ET DURABLES

Cybersécurité : la Gironde veut sensibiliser le plus grand nombre

Cybersécurité
H_1
Matthieu Rouveyre, vice-président du département de la Gironde chargé de la Citoyenneté, relations avec les usagers, communication et accès numériques, et premier vice-président de Gironde Numérique.
Mettre en place un bouclier à l'échelle du département

Le 17 janvier, le département de la Gironde et Gironde Numérique organisent la journée "Cybersécurité, la Gironde contre-attaque !". L’occasion de faire le point sur cet enjeu pour les acteurs publics et parapublics avec Matthieu Rouveyre, vice-président du département de la Gironde chargé de la Citoyenneté, relations avec les usagers, communication et accès numériques, et premier vice-président de Gironde Numérique.

De quel constat découle l’organisation d’une journée dédiée à la cybersécurité ?
Les collectivités territoriales et les acteurs parapublics, mais aussi des entreprises travaillant avec le département, sont régulièrement victimes d’attaques informatiques. Il s’agit de nouvelles menaces face auxquelles nous sommes souvent vulnérables, par manque de sensibilisation, de prévention, d’information. En moyenne, le seul département subit 277 attaques de malware [logiciel malveillant, ndlr] par mois. Sur 25 attaques envers les communes l’an passé, nous avons recensé 36 % de piratage de boîtes mail, 36 % de piratage de sites web, 24 % de cryptage de données avec demande de rançon et 4 % de défaçage de site web. Le phénomène va crescendo et les préjudices financiers peuvent être importants. Le but premier de cette journée est donc d’attirer au maximum l’attention sur les risques encourus, les moyens et bonnes pratiques qui existent pour se protéger en amont et les façons de se défendre en aval.

 

Pourquoi la cybersécurité revêt-elle un tel enjeu aujourd’hui ?
Nous sommes désormais à l’ère du tout numérique. Chaque démarche administrative est dématérialisée. Aujourd’hui, une collectivité territoriale peut être mise à l’arrêt à cause d’une attaque. Lorsqu’une mairie voit tout son service numérique neutralisé, elle ne peut plus envoyer ses délibérations à la préfecture alors que c’est obligatoire. Elle peut ne plus pouvoir gérer son service de restauration scolaire. De quoi perturber la continuité du service public. Par ailleurs, la protection des données peut être mise en danger si un pirate s’introduit dans certains fichiers. Autant de raisons qui incitent à prendre au sérieux les cybermenaces afin de les contrer et de limiter leurs effets. Pour le moment, nous ne sommes qu’aux balbutiements de la prise de conscience. Mais, face à l’ingéniosité des hackers, c’est une lutte de chaque instant, vouée à s’inscrire dans le temps, qui s’amorce.

 

Comment le département accompagne les collectivités territoriales pour faire face à ces menaces ?
Il est, avant tout, fondamental de sensibiliser le plus grand nombre à la cybersécurité. Il est primordial que chacun cerne les enjeux, le contexte, afin d’adopter les bons réflexes. De la sorte, seulement, nous pourrons nous montrer efficaces. Ensuite, nous proposons aussi un accompagnement aux collectivités qui le souhaitent via le syndicat mixte Gironde Numérique. Lequel assure notamment la protection des données des collectivités dans le cadre du RGPD [règlement général sur la protection des données, nrdl]. Il peut également proposer des systèmes de sauvegarde et l’installation d’antivirus. L’objectif est de mettre en place un bouclier à l'échelle du département couvrant l'intégralité de nos partenaires publics.

Le magazine
Contact annonceurs

Christine Doussot, directrice de clientèle
christine.doussot@smartcitymag.fr
Tél. + 33 7 69 21 82 45

RECEVOIR LA NEWSLETTER
Agenda
Smart Cities Tour Live Vidéo Angers Loire Métropole
Le 18 juin 2020
RuraliTIC
Du 25 au 27 août 2020
Big Data Paris
Du 14 au 15 septembre 2020