LE MAGAZINE DES VILLES ET DES TERRITOIRES CONNECTÉS ET DURABLES

L’éolien, toujours premier employeur du renouvelable

Transition énergétique

[1/5] Premier volet de notre série d'articles autour de la transition énergétique, à l'occasion des Assises européennes qui auront lieu à Bordeaux du 28 au 30 janvier.

Rimg0
Eolienne implantée à Nozay, entre Nantes et Rennes © Thibault Dumas

Le 7 juin dernier, la filière éolienne française poussait un ouf de soulagement. Le Conseil d’État autorisait la construction des 80 éoliennes du parc dit du banc de Guérande (Loire-Atlantique), premier projet off-shore hexagonal, mettant un terme à un marathon judiciaire d’une décennie (trois associations de riverains s’y opposent). Une nouvelle positive pour la filière, qui confirmait fin 2019 sa position de premier employeur des énergies renouvelables via l’Observatoire annuel de l’éolien. L’ensemble de la chaîne employait 18 200 personnes en 2018 (+6,4%) dans plus de 1000 entreprises, PME ou ETI principalement. « Pour chaque nouveau mégawatt d’énergie éolienne raccordé, la filière crée 1,2 emploi au cœur des territoires » écrit l’Observatoire. La puissance totale raccordée au 31 décembre 2018 était de 15 309 Mégawatts dans 1 380 parcs (4e pays producteur en Europe).

« Seuls une vraie stabilité législative et des engagements publics forts permettront d’accélérer la transition énergétique de notre pays », s'alarme cependant Olivier Perot, président de France énergie éolienne, qui regroupe les principaux acteurs privés de l’éolien. Car si ces derniers ont répondu aux objectifs gouvernementaux des PPE (Programmations pluriannuelles de l'énergie) et mettent en avant les sondages nationaux favorables (entre 70 à 80% de proéolien), les conflits locaux s’avèrent aussi nombreux que persistants autour des implantations. Six à huit ans s’avèrent nécessaires pour installer une éolienne en France et 60 % des projets finiraient devant les tribunaux. Le Gouvernement a ainsi lancé mi-décembre un "groupe de travail sur le développement équilibré de l'énergie éolienne en France". Les principaux thèmes de discussion ? Répartition territoriale, démantèlement et insertion paysagère. Nul doute que l’avenir de la filière sera débattu, encore une fois, aux Assises européennes de la transition énergétique à Bordeaux, fin janvier.

Le magazine
Contact annonceurs

Christine Doussot, directrice de clientèle
christine.doussot@smartcitymag.fr
Tél. + 33 7 69 21 82 45

RECEVOIR LA NEWSLETTER
Agenda
Smart Cities Tour Live Vidéo Angers Loire Métropole
Le 18 juin 2020
RuraliTIC
Du 25 au 27 août 2020
Big Data Paris
Du 14 au 15 septembre 2020