SMARTCITY
2019 © Tous droits réservés
LE MAGAZINE DES VILLES ET DES TERRITOIRES CONNECTÉS ET DURABLES

Drop’n Plug, un système de recharge vehicule to grid affleure en Bretagne

Energie

Une trentaine de bornes de recharge de véhicules électriques intelligentes ont été déployées à Saint-Malo, Rennes puis Nantes.

Rimg0
Claude Le Brize, fondateur de Dropbrid, à côté d'une borne de démonstration à Rennes © Thibault Dumas

Le marché du véhicule électrique est en pleine expansion, avec +54 % d’immatriculations cet été par rapport à l’année dernière. De 7 à 16 millions de voitures, bus et camions électriques ou hybrides devraient circuler dans l’Hexagone à l’horizon 2035, selon différents scénarios, industriels ou gouvernementaux. Si RTE, assure que « le système électrique peut absorber ce développement », le doute, subsiste, notamment en cas de pic de consommation ou simplement pour des raisons de sobriété écologique. « En réalité, beaucoup d’opérateurs et d’entreprises se demandent si le réseau sera capable de tenir avec tous ces véhicules en charge en même temps », pondère Claude Le Brize, fondateur de Dropbrid, jeune start-up rennaise spécialisée dans la livraison verte de proximité.

D’où la mise au point de leur solution de recharge pilotée et optimisée baptisée Drop’n Plug (littéralement, "déposez et branchez"). L’essai de prototypes « qui réfléchissent et dialoguent entre eux », dixit l’entrepreneur, a eu lieu cette année à la gare de Saint-Malo, main dans la main avec la communauté d’agglomération malouine, avant un déploiement d’une trentaine de bornes sur des parkings EFFIA (filiale du transporteur Keolis) jusqu’à Nantes en passant par Rennes. Dropbird postule d’ailleurs sur un marché de 50 unités à installer sur la métropole rennaise. Signe d’un intérêt local, le groupe textile Beaumanoire possède 20 % du capital de la jeune entreprise notamment pour la circulation de véhicules (électriques) entre ses cinq entrepôts, dont celui du siège, à Saint-Malo.

 

« Il faut juste rendre compatibles les protocoles de communication »

Dans tous les cas, il s’agit d’espaces de stationnement longs avec la prise en compte des contraintes du réseau dans le cadre d’une technologie vehicule to grid, littéralement "véhicule vers le réseau". Écrêtage de puissance, lien avec une production d’énergie renouvelable (solaire, éolien), stockage sur une seconde batterie et bien sûr réservation et suivi de la charge. « Il faut juste rendre compatibles les protocoles de communication. Une voiture c’est une unité de consommation, mais aussi de stockage et donc d’alimentation potentielle du réseau, explicite Claude Le Brize. Par exemple, quand on arrive chez soi et qu’on se branche, cela peut aider au chauffage ou l’éclairage de la maison, mais aussi à alimenter le réseau électrique ». Une seconde phase de test, en partenariat avec le constructeur japonais Honda, devrait être lancée bientôt. La prémisse d’un développement à l’international ?

A lire aussi
Le magazine
Contact annonceurs

Christine Doussot, directrice de clientèle
christine.doussot@smartcitymag.fr
Tél. + 33 7 69 21 82 45

RECEVOIR LA NEWSLETTER
Agenda
Smart City Expo World Congress
Du 19 au 21 novembre 2019
Salon des maires et des collectivités locales
Du 19 au 21 novembre 2019
Colloque IoT ESEO
Le 21 novembre 2019