SMARTCITY
2019 © Tous droits réservés
LE MAGAZINE DES VILLES ET DES TERRITOIRES CONNECTÉS ET DURABLES

Climat : un réchauffement jusqu’à 7 degrés en 2100

Climat

Rimg0
© CEA-CNRS-Météo-France-Animea Studio

Le très attendu sixième rapport du GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) sera publié en 2021. La centaine de scientifiques français du CNRS, du CEA et de Météo-France impliqués dans sa rédaction ont pourtant déjà rendu publiques les grandes conclusions de leurs travaux mardi 17 septembre à Paris. « Les deux nouveaux modèles français, mais également d’autres modèles étrangers déjà disponibles, simulent un réchauffement plus important à l’horizon 2100 que les versions précédentes établies en 2012 (...). Selon le scénario le plus "pessimiste", l’augmentation de la température moyenne globale atteindrait 6 à 7 degrés en 2100, soit 1 degrès de plus que dans les précédentes estimations » résument-ils en présentation de leurs recherches qui ont demandé 500 millions d’heures de calcul par des supercalculateurs et ont généré 20 Pétaoctets de données.

Géographiquement, ce sont dans les hautes hautes latitudes de l’hémisphère nord que le réchauffement serait le plus important. Avec des continents plus concernés que les océans, un scénario simulant même un refroidissement localisé dans l’Atlantique Nord. Pour les chercheurs, la vague de chaleur qu’a connu l’Europe de l’Ouest et du Nord cet été, avec des villes qui ont battu des records absolus de température – 42,4 degrés à Paris, 38,1 degrés dans les alentours de Londres (Royaume-Uni), 33,2 °C à Helsinki (Finlande) –, n’est pas un épiphénomène. « Les modèles confirment aussi que l’intensité et la fréquence des vagues de chaleur ont augmenté ces dernières décennies (...). Les modèles prédisent aussi que cette tendance va se poursuivre au moins dans les deux décennies qui viennent, que que soit le scénario considéré », soulignent-ils.

Dans un texte publié début septembre, des maires d'une cinquantaine de grandes villes regroupés au sein du C40 insistait sur le fait « qu’il est toujours possible de limiter la hausse globale de la température, mais le temps presse ». Ils se retrouveront d’ailleurs pour en discuter à Copenhague (Danemark) du 9 au 12 octobre prochain lors de leur sommet mondial.

A lire aussi
Le magazine
Contact annonceurs

Christine Doussot, directrice de clientèle
christine.doussot@smartcitymag.fr
Tél. + 33 7 69 21 82 45

RECEVOIR LA NEWSLETTER
Agenda
Forum Energie Time
Le 24 octobre 2019
Colloque TRIP
Du 5 au 6 novembre 2019
Lost in Transition
Du 6 au 8 novembre 2019