SMARTCITY
2019 © Tous droits réservés
LE MAGAZINE DES VILLES ET DES TERRITOIRES CONNECTÉS ET DURABLES

Signify, un nouveau mât multiservice pour les villes intelligentes

Smart lighting

Le leader mondial de l’éclairage propose un mât de nouvelle génération, capable d’intégrer divers types de capteurs et d’équipements pour assurer de nouveaux services, en plus de l’éclairage. Par ce biais, Signify entend se positionner comme une option de premier plan pour bâtir des services smart city.

Rimg0

Signify (ex-Philips Lighting) persiste et signe dans sa volonté d’ « amener l’IoT dans le lighting » et de continuer à faire évoluer son modèle d’affaires pour aller non seulement vers l’éclairage connecté, mais aussi, plus largement, vers une transformation des infrastructures d’éclairage public en porte d’entrée vers de nouveaux services smart city pour les collectivités.
Cette volonté se matérialise par la mise sur le marché d’un nouveau mât (Bright Sites for smart cities) capable de porter, outre l’éclairage, de nombreux autres services. Parmi ces services, on trouve une large palette de possibilités, qui va des capteurs de tout type (température, bruit, qualité de l’air…), aux caméras de vidéoprotection en passant par la connectivité 4G, 5G, ou WiFi, ou encore des écrans d’affichage pour divers types d’information.
Ce nouvel équipement s’inscrit dans une suite logique initiée avec l’éclairage connecté en 2012, sous la marque City Touch. La connectivité de chaque point lumineux permet en effet d’ajuster l’éclairage en fonction des besoins pour diminuer la consommation énergétique de la collectivité. Un nouveau pas a été franchi en lançant l’IoT pour le lighting en 2016 ; une démarche qui s’est ensuite décantée en 2018 à travers l’offre Interact ; un dispositif qui comprend également une plate-forme cloud pour traiter les données issues des différents services hebergés


Des données monétisables

« L’idée, c’est de transformer un point de lumière en point de données, explique Olivia Qiu, directrice de l’Innovation, la lumière peut être augmentée vers un réseau de capteurs ». Une ambition de transformation accompagnée par un lourd investissement en R&D. « Avec ce nouveau mat, nous pouvons aider les opérateurs télécoms à implémenter la 4G et la 5G sans défigurer le paysage », ajoute Musa Unmehopa, directeur général de Smart Poles Ventures. Le déploiement de la 5G, exige en effet une multiplication du nombre d’antennes, souvent de petite taille, qu’il faudra bien disséminer un peu partout dans les villes. « En intégrant les antennes dans nos mâts, ils n’auront pas à négocier chaque point haut dans chaque ville ».
Cette nouvelle génération de mâts porte aussi un modèle économique nouveau. « Avec les économies d’énergie sur l’éclairage, il devient possible de financer le reste des technologies, commente Musa Unmehopa. Par ailleurs, les équipements tel que l’écran pourront être source de revenus pour les villes qui les déploieront, tout comme les données anonymisées qui seront collectées par les divers capteurs ».
Déployé à San José et Los Angeles, le Bright Site for smart cities est aussi présent à Barcelone et Madrid. En France, il est en test à Toulouse et à Paris dans le cadre de l’initiative Paris Connect.

Le magazine
Contact annonceurs

Christine Doussot, directrice de clientèle
christine.doussot@smartcitymag.fr
Tél. + 33 7 69 21 82 45

RECEVOIR LA NEWSLETTER
Agenda
Smart Cities Tour à Nevers
Le 23 janvier 2020
Assises Européennes de la Transition Energétiques
Du 28 au 30 janvier 2020