SMARTCITY
2019 © Tous droits réservés
LE MAGAZINE DES VILLES ET DES TERRITOIRES CONNECTÉS ET DURABLES

"Garde ton corps", l'appli mobile compagne des femmes

Sécurité

Aix-en-Provence a acquis une solution numérique innovante pour sécuriser la population féminine. Le projet "Garde ton corps" a convaincu la ville, qui l'a co-développé. A l'origine de ce concept, il y a trois jeunes femmes, dont les expériences ont été mises à profit pour concevoir un outil "au service du collectif et de la qualité de vie".

Rimg0
© Pink Ocean

Aix-en-Provence innove en tant que "safe city". Le 8 mars, la commune a inauguré un réseau social solidaire, "Garde ton corps", une appli « qui sécurise les déplacements des femmes en centre-ville et diminue les risques d'agressions », expose Caroline Pheng, l'une des trois membres de la start-up Ocean Pink. L'application a été conçue pour les contextes nocturnes. Elle s'installe gratuitement « sur le smartphone de celles qui se sentent menacées lors de leurs retours de soirées ».

Garde ton corps a trois fonctions : "je rentre", "lâche-moi" et "aide-moi". La première envoie la position géographique de l'utilisatrice à cinq personnes de confiance. Si elle rencontre un problème, une alarme SMS est déclenchée. Le deuxième service repère des établissements partenaires pour qu'ils lui servent de refuge si quelqu'un suit l'utilisatrice. Et en cas de panique, elle peut envoyer une alarme de signalement. C'est la fonction "aide-moi".


Trois trentenaires entrepreneuses 

Caroline Pheng, Anaïs Carmona-ClerCx et Pauline Vanderquand ont imaginé cette application de géolocalisation "100% féminine, solidaire et citoyenne". « Le problème des retours chez nous le soir revenait souvent dans nos conversations. C'est l'idée du SMS jamais envoyé. On a eu une prise de conscience : le problème est collectif. On a agi », relate Caroline Pheng.
Les fondatrices sont osthéopathe, masseuse et artiste plasticienne. Elles ont concrétisé leur rêve en un mois, et créé leur start-up, Ocean Pink : « On s'en est fait un devoir. L'idée était bonne, la développer coûtait cher. On a commencé avec nos fonds, puis du crowdfunding. Nous sommes allées vers la ville en leur disant qu'on allait créer une nouvelle communauté. On avait déjà une maquette et sa démonstration en version beta. »
Le service web-informatique de la commune est séduit. « A ce stade, ils ne pouvaient que nous aider à terminer de développer l'application », se souvient Anaïs Carmona-ClerCx. Ce que confirme Stéphane Paoli, adjoint Smart city, site web et informatique : « C'est un projet mené en co-construction. Le dispositif se veut innovant, et utilise des capteurs du centre-ville. Et le profil des trois porteuses de projet nous a plu. On va réaliser le lancement avec elles. Il leur appartiendra ensuite de faire leur travail auprès de leurs relais. »

La ville a acquis la licence d'exploitation de Garde ton corps pour 20 000 €. La start-up Ocean Pink se prépare à signer des contrats avec d'autres collectivités. « Nice nous l'a demandée », confie Caroline Pheng. Elle pratique un prix proportionnel au nombre d'habitants.

A lire aussi
Le magazine
Contact annonceurs

Christine Doussot, directrice de clientèle
christine.doussot@smartcitymag.fr
Tél. + 33 7 69 21 82 45

RECEVOIR LA NEWSLETTER
Agenda
Forum Energie Time
Le 24 octobre 2019
Colloque TRIP
Du 5 au 6 novembre 2019
Lost in Transition
Du 6 au 8 novembre 2019