SMARTCITY
2019 © Tous droits réservés
LE MAGAZINE DES VILLES ET DES TERRITOIRES CONNECTÉS ET DURABLES

Véhicule autonome : un premier cycle de formation accessible aux collectivités

Mobilité

Uniques en France, les formations proposées par l’institut VEDECOM autour du véhicule autonome s’adressent désormais aux élus et agents territoriaux. Après une première session avec le département des Yvelines, l’institut compte multiplier ce type de prestation auprès de collectivités. Son programme va du test de véhicules sur circuit au montage d’un projet pilote sur un territoire.

Rimg0
Une première délégation d’une quinzaine de représentants du département des Yvelines est venue se former à l’institut VEDECOM en novembre dernier.

Comment fonctionne un véhicule autonome ? Quels en sont les principaux usages ? Quelles infrastructures sont nécessaires à son utilisation ? Quels bouleversements va-t-il produire dans notre société et dans la façon d’aborder la mobilité dans les territoires ? Ces questions importantes, un nombre grandissant de collectivités commencent à se les poser. Plusieurs villes sont même passées à la phase expérimentale, comme Rouen, Paris ou Lyon.
Pour préparer une expérimentation, ou simplement s’informer sur ce nouveau mode de transport, l’institut VEDECOM propose un cycle d’une dizaine de formations. Elles dressent un panorama des dernières connaissances techniques et sociétales en matière de véhicules autonomes. Rappelons que cet institut du "Véhicule Décarboné et Communicant et de sa Mobilité" a été fondé en 2014. Il est basé sur une collaboration public-privé, regroupant notamment des industriels (PSA Groupe - Groupe Renault) et des collectivités locales d’Île- de-France. Sa mission est d’être un « acteur opérationnel de l’innovation, de la recherche et de la formation, autour du véhicule autonome et des mobilités de demain ».


Comprendre le rôle que peuvent jouer les collectivités

Les premières formations de VEDECOM, démarrées en 2017, étaient surtout suivies par un public issu du secteur privé. Plutôt théoriques, elles sont complétées depuis le printemps 2018 par un module pratique. Il permet de monter à bord d’une voiture autonome afin de mieux comprendre son fonctionnement, notamment la perception de l’environnement et la gestion des trajectoires. C’est ce cycle de formations, alliant théorie et pratique, que l’institut ouvre cet automne aux élus et agents de collectivités territoriales. « Nous souhaitons accueillir régulièrement des élus et agents territoriaux. Ce sont des acteurs centraux du développement du véhicule autonome. Ce sont les collectivités qui vont décider de mener des expérimentations et ainsi préparer concrètement l’avenir de ce nouveau mode de transport », explique Sylvie Thromas, directrice du programme formation.
En novembre dernier, une première délégation d’une quinzaine de représentants du département des Yvelines, est venue se former à l’institut. Ils ont suivi des cours théoriques sur les enjeux du véhicule autonome et ont pu tester un prototype sur circuit fermé, près de Versailles. « Il est important pour nous de nous former à ce nouveau mode de transport, afin d’anticiper les futurs services, mais aussi de mieux appréhender le rôle que nous pouvons jouer dans le développement de cette technologie, notamment au niveau des infrastructures », explique Olivier de La Faire, conseiller départemental des Yvelines (Versailles 1).
Une première opération que VEDECOM compte bien reproduire. Dans cette perspective, l’institut va proposer 2019 une formation décrivant comment mener un projet d’expérimentation autour des véhicules autonomes. Elle abordera le contexte politique et juridique lié à ce nouveau mode de transport, le financement de l’expérimentation, sa mise en œuvre technique, ainsi que l’élaboration d’une « communication adaptée et efficace pour promouvoir le projet ».
Pour l’heure, les formations de VEDECOM couvrent déjà : les problématiques techniques (guidage, échanges de données avec l’infrastructure routière, localisation…), les enjeux sociaux-économiques (véhicule serviciel, occupation du temps de transport), son intégration dans la ville (routes intelligentes, aménagement du territoire, connexion avec les autres modes de transport), les aspects juridiques (responsabilités civiles et pénales en cas d’accidents, évolution des contrats d’assurance), sans oublier les nouveaux usages (navettes de transports publics sans chauffeur, robotaxis, véhicules autonomes de livraison et voiture autonome individuelle). Ces formations durent entre 1 et 3 jours, avec des tarifs allant de 700 à près de 2 000 euros.

A lire aussi
Le magazine
Contact annonceurs

Christine Doussot, directrice de clientèle
christine.doussot@smartcitymag.fr
Tél. + 33 7 69 21 82 45

RECEVOIR LA NEWSLETTER
Agenda
AP Connect
Du 29 au 30 janvier 2019
Maddy Keynote
Le 31 janvier 2019
Lighting Days
Du 13 au 15 février 2019