SMARTCITY
2018 © Tous droits réservés
LE MAGAZINE DES VILLES ET DES TERRITOIRES CONNECTÉS ET DURABLES
Contenu partenaire

La data dans les collectivités : mieux connaître son territoire

data
H_1
Delphine Woussen, directrice Smart Cities au sein d’Orange Business Services
La première question à se poser est : quels bénéfices souhaitez-vous en retirer pour votre collectivité ou votre territoire ?

Alors que la loi pour une république numérique et son volet de publication de données ouvertes est entré en vigueur en octobre 2018, de nombreuses collectivités continuent à s’interroger sur la stratégie à mettre en œuvre. Comment organiser la gouvernance des données ? Comment mieux partager les données entre les acteurs territoriaux ? Avec Live Data Hub, Orange se positionne en partenaire des villes et facilitateur dans la mise en œuvre de leurs stratégies Data. Un entretien avec Delphine Woussen, directrice Smart Cities au sein d’Orange Business Services.

Quel est le meilleur moyen de démarrer un projet open data ?
Il faut travailler par étape, valider pas à pas les cas d’usages que vous souhaitez mettre en pratique. La première question à se poser est : quels bénéfices souhaitez-vous en retirer pour votre collectivité ou votre territoire ? Tout d’abord, il est utile d’identifier un enjeu ou un projet pour lequel l’utilisation des données permettra d’identifier des leviers d’action, de répondre aux enjeux de politique publique : énergie, collecte des déchets, environnement, éducation….Bref, une fois ce cas d’usage identifié, il s’agira de faire un état des lieux des données, de valider leur conformité, leur fraicheur et leur format. En un mot : leur exploitabilité.

 

Est-ce une étape qu’une collectivité peut mener seule ?
Oui mais l’accompagnement de spécialistes de la donnée, tels que des consultants ou des data scientists – expertise dont Orange s’est dotée très largement ces dernières années, peut s’avérer nécessaire. Ce travail d’accompagnement auprès de services métiers producteurs et futurs consommateurs de ses données se prolonge ensuite par un inventaire qui permettra de garder uniquement les données présentant un véritable ’intérêt. A partir de là, l‘organisation, le stockage, le catalogage et la mise à jour de ces données est grandement facilité par une solution comme Live Data Hub.

 

Quels sont les principaux bénéfices d’une plate-forme comme Live Data Hub ?
Il faut l’imaginer comme une boite à outils au service de la valorisation de ses données, de son territoire. La collectivité dispose d’un point de centralisation, d’agrégation de ses données, rafraichies régulièrement, ce qui procurera aux collaborateurs, aux partenaires producteurs de données des échanges facilités, un gain de temps et d’efficacité considérable. C’est une source d’économies évidente pour les services publics.
Pour les "ré-utilisateurs", citoyens consommateurs de données open data, c’est-à-dire les autres communes, les entreprises, les chercheurs voire les citoyens, c’est l’assurance de disposer de données toujours accessibles dans le même format, prêtes à l’emploi, en libre accès et pouvant être utilisées sans retraitement. Ici aussi, il sera question de gain de temps, de retour sur investissement et de prise de décision plus rapide, sans oublier un service amélioré pour l’usager. Orange ambitionne d’accompagner les collectivités pour que la data ne soit plus un frein mais un accélérateur de la stratégie des territoires.

 

Pour en savoir plus : www.orange-business.com/fr/produits/live-data-hub

A lire aussi
Le magazine
Contact annonceurs

Service commercial
christine.doussot@smartcitymag.fr
Tél. + 33 769 21 82 45

RECEVOIR LA NEWSLETTER
Agenda
Assises européennes de la transition énergétique
Du 22 au 24 janvier 2019
AP Connect
Du 29 au 30 janvier 2019
Maddy Keynote
Le 31 janvier 2019