SMARTCITY
2018 © Tous droits réservés
LE MAGAZINE DES VILLES ET DES TERRITOIRES CONNECTÉS ET DURABLES

La mobilité, terrain d’expérimentation privilégié en Ile-de-France

Mobilité

Un grand nombre de professionnels de l’automobile ainsi que des élus de la région Île-de-France se sont réunis le 4 avril sur le plateau de Saclay, à Versailles, pour découvrir les innovations de l’Institut du Véhicule Décarboné et Communicant et de sa Mobilité (VEDECOM).

Rimg0
VEDECOM tente de créer un système de recharge par induction pour les véhicules électrique.
RTimg0
Rimg2
VEDECOM expérimente un service de transport à la demande, via un véhicule électrique, autonome et connecté à un système de supervision à distance. Le projet se nomme Go Smart. Ce service de « course » en taxi autonome, a été expérimenté sur le pont de l’Europe, une route en zone urbaine entre la France et l’Allemagne.
RTimg2
Rimg3
Ici, le piéton possède 17 capteurs répartis sur des endroits stratégiques de son corps. Une caméra placée sur la voiture détecte les capteurs ; le véhicule s’arrête lorsque l’humain s’engage sur la voie.
RTimg3

Depuis quelques années, les expérimentations sur les voitures autonomes pour le transport public ou privé se multiplient dans le monde, et particulièrement en Europe, en attendant que les évolutions technologiques et réglementaires permettent leur généralisation. La France est d’ailleurs en bonne position dans cette compétition internationale grâce, notamment, aux travaux de l’institut VEDECOM. Cet ITA - Institut pour la Transition Énergétique - cherche à développer des solutions pour une voiture autonome non-polluante et à moindre coût. Objectif : réduire l’émission de CO2, diminuer le coût du véhicule, mais aussi réduire les contraintes en créant, par exemple, une route sur laquelle l’automobiliste n’a plus besoin de s’arrêter pour recharger son véhicule électrique. Aujourd’hui les voitures électriques sont chères et ont peu d’autonomie. VEDECOM tente donc d’analyser les mobilités des utilisateurs afin de leurs proposer des solutions plus pertinentes.
L’institut dispose du soutien du conseil régional d’Ile-de-France, qui veut répondre à la problématique “du dernier kilomètres”. « Nous souhaitons faire de l’Ile-de-France un véritable laboratoire avant-gardiste des nouvelles mobilités pour résorber les fractures d’une région dynamique, réconciliée et respectueuse de l’environnement » explique Stéphane Beaudet, vice-président chargé des transports au conseil régional d’Ile-de-France. Selon lui, le véhicule autonome et électrique offre des solutions intéressantes pour limiter les problèmes de transports et les coûts.


Datas, voitures autonomes, recharges par induction

En début d’année 2017, la RATP a testé, en partenariat avec VEDECOM, un minibus sans chauffeur à Paris, circulant sur le pont Charles-de-Gaulle entre les gares d’Austerlitz et de Lyon. Plus de 30 000 voyageurs ont pu expérimenter gratuitement ce véhicule. Depuis, les tests se sont multipliés à différents endroits en Île-de-France. De Saclay à Issy-les-Moulineaux en passant par Rambouillet, le transport en navette autonome est de plus en plus mis en application en Île-de-France.
Mais la route est encore longue pour une application des voitures autonomes dans notre quotidien. Leur coût reste particulièrement élevé. Les batteries, les émetteurs ou encore les capteurs prennent beaucoup de place dans la voiture ; la plupart du temps, ils sont dans le coffre, ce dernier devenant inutilisable. C’est un enjeu, parmi d’autres, que doivent relever les organismes de recherche tels que VEDECOM.
L’institut travaille sur de multiples projets pour améliorer les conditions de conduite des usagers. Il tente, par exemple, de développer une solution qui permettra de ne jamais descendre d'une voiture électrique pour la recharger : il s’agit d’un système de plaques à induction qui charge le véhicule lorsqu’il roule. VEDECOM s'efforce par ailleurs de créer une gigantesque base de données dans le cadre d’un projet nommé Moove (Monitoring Outillé pour le Véhicule dans son Environnement) : pendant 2 ans, six voitures ont fait le tour de l’Europe afin de récolter un maximum d’informations permettant des avancées considérable dans l’analyse du comportement des voitures sans chauffeur.
Soutenu par les collectivités territoriales de Versailles Grand Parc ainsi que par le conseil départemental des Yvelines, l’institut installera prochainement ses nouveaux locaux au sein du cluster des mobilités innovantes du site de Versailles Satory.

Le magazine
Contact annonceurs

Service commercial
christine.doussot@smartcitymag.fr
Tél. + 33 769 21 82 45

Recevoir la Newsletter
OK
Agenda
Festival Building Beyond
Du 8 juin au 19 juillet 2018
Fab City Summit
Du 11 au 22 juillet 2018
RuraliTIC
Du 28 au 30 août 2018