SMARTCITY
2018 © Tous droits réservés
LE MAGAZINE DES VILLES ET DES TERRITOIRES CONNECTÉS ET DURABLES

Retour sur la Conférence Cyber des Collectivités intelligentes

Cybersécurité

La première Conférence Cyber des Collectivités intelligentes, co-organisée par Smart City Mag et le CyberCercle, a eu lieu le 6 mars dernier. Retour en images et en audio, sur cet événement placé sous l’égide du ministère de l’Intérieur.

Rimg0
Ambition de cette première Conférence Cyber des Collectivités intelligentes, organisé par le CyberCercle (Bénédicte Pilliet, directeur, à gauche) et Smart City Mag (Ariez Gomez, rédacteur en chef, à droite) : partager des points de vue et des expériences sur la sécurité numérique des collectivités. © Jim Wallace
RTimg0
Rimg1
Ouverture des travaux par Jean-Martin Jaspers, directeur du Centre des Hautes Études du ministère de l’Intérieur (CHEMI) © Jim Wallace
RTimg1
Rimg2
Intervention de Thierry Vinçon, conseiller au délégué ministériel aux industries de sécurité et à la lutte contre les cybermenaces. Selon lui, les collectivités subissent moins de « ransomware » (cryptage de données et demande de rançon) que les entreprises mais sont davantage victimes de vol de données. © Jim Wallace
RTimg2
Rimg3
Première table-ronde : les menaces cyber qui pèsent sur les collectivités territoriales. Avec les interventions de Luc Belot, ancien député de Maine-et-Loire et auteur du rapport d’information au Premier Ministre sur la ville intelligente en France, Bruno Hervet, vice-président Smart & resourceful cities chez Suez, Denis Hameau, conseilleur communautaire à la métropole de Dijon, et Jean-Martin Jaspers, directeur du CHEMI. © Jim Wallace
RTimg3
Rimg4
Selon Jean-Martin Jaspers du CHEMI, la question de la sécurité numérique des collectivités est liée à celle de la résilience des villes intelligentes. « Le plus grand danger est de pervertir le système des élections ; cela pervertirait la confiance dans le politique. » Il poursuit à propos de l’organisation de la cybersécurité des collectivités : « Nous devons réfléchir à quel échelon confier ce sujet. Je suis favorable pour conduire des efforts à l’échelle départementale. C’est aux préfets de département d’agir. » © Jim Wallace
RTimg4
Rimg5
« Dans n’importe quelle collectivité, il y a des mots de passe placés sur un clavier ou sous un pot a crayon. Le maillon faible c’est l’élément humain, c’est pourquoi il importe de mener des actions de sensibilisation aux enjeux et de former les personnels. » Luc Belot, ancien député et auteur d'un rapport sur les smart cities. © Jim Wallace
RTimg5
Rimg6
La structure publique de la gouvernance, le recrutement d’un Data Protection Officer, la certification par des tiers… il faut mettre en place un certain nombre de dispositifs pour protéger les systèmes numériques des smart cities, estime Bruno Hervet de Suez. © Jim Wallace
RTimg6
Rimg7
Le sujet, à Dijon, c’est d’améliorer et d’inventer de nouveaux services avec les habitants, indique Denis Hameau. Il insiste sur un point : il faut rester maître des données et avoir conscience que la collectivité est garante des données personnelles. Ces données sont un levier de développement du territoire. © Jim Wallace
RTimg7
Rimg8
Jérôme Notin, directeur du GIP Acyma, présente le kit de sensibilisation à la cybersécurité destiné, notamment, aux collectivités. © Jim Wallace
RTimg8
Rimg9
Le public assiste à la deuxième table-ronde portant sur les solutions face aux cyber menaces. Avec les interventions de Philippe Agard, directeur du segment Public Safety & Defense chez Nokia, Christophe Auberger, directeur technique chez Fortinet, Anne Le Henanff, adjointe au maire de Vannes en charge de la communication, des systèmes d'information et du développement numérique, Jérôme Poggi, RSSI de la ville de Marseille et membre de l’Avicca, et Roger Rey, vice-président du SIDEC du Jura et maire de Conliège. © Jim Wallace
RTimg9
Rimg10
« Les collectivités qui affirment ne avoir rencontré d’incident de sécurité ne les ont simplement pas détecté... estime Jérôme Poggi, responsable de la sécurité des systèmes d’information de Marseille. Nous à Marseille, nous dénombrons entre 2 et 3 évènement de sécurité par seconde, ce qui correspond à 1 voire 2 belles attaques par jour. » © Jim Wallace
RTimg10
Rimg11
Militante du « tout dématérialisé », Anne Le Henanff a pris conscience d’un point important lorsque sa ville, Vannes, a subi une cyberattaque : « Je ne pouvais pas demander au maire de dématérialiser en toute confiance si nous ne pouvions pas, avec la direction des systèmes d’information, proposer une sécurité optimale par rapport à nos usages. Notre erreur est d’avoir, au départ, fait de la sécurité numérique un sujet technique. » © Jim Wallace
RTimg11
Rimg12
« Nous avons subi 25 attaques de type ransomware l’an dernier dans nos communes du Juras, témoigne Roger Rey. Nous avons décidé de recruter un RSSI, et de former nos agents et nos élus. » © Jim Wallace
RTimg12
Rimg13
Nokia travaille notamment sur gestion des « rôles utilisateurs » explique Philippe Agard. Avec la transformation numérique et la mise en œuvre massive de l’internet des objets, il va y avoir de plus en plus d’intervenants. « Il faut donc réinvestir sur les outils de gestion des droits d’utilisateurs. © Jim Wallace
RTimg13
Rimg14
Christophe Auberger, de Fortinet, liste des bonnes pratiques pour se prémunir des attaques : la sécurité des objets connectés, la segmentation des réseaux, l’automatisation et l’analyse comportementale afin de détecter les menaces et réagir rapidement... © Jim Wallace
RTimg14
Rimg15
Pour clôturer l’évènement, Alar Streimann, ambassadeur de l’Estonie en France, a présenté les réalisations de son pays en matière de digitalisation et de cybersécurité. Il a mentionné notamment l’usage de la blockchain pour découvrir les attaques en temps réel. © Jim Wallace
RTimg15

Retrouvez ici l'intégralité des débats (en audio). 

 

Rappel du programme :


- Ouverture des travaux par Jean-Martin Jaspers, directeur du Centre des Hautes Études du ministère de l’Intérieur (CHEMI)
- Intervention de Thierry Vinçon, conseiller au délégué ministériel aux industries de sécurité et à la lutte contre les cybermenaces
- Première table-ronde « Les menaces cyber qui pèsent sur les collectivités territoriales » : interventions de Luc Belot, ancien député de Maine-et-Loire et auteur du rapport d’information au Premier Ministre sur la ville intelligente en France, Bruno Hervet, vice-président Smart & resourceful cities chez Suez, Denis Hameau, conseilleur communautaire à la métropole de Dijon, et Jean-Martin Jaspers, directeur du CHEMI
- Jérôme Notin, directeur du GIP Acyma, présente le kit de sensibilisation à la cybersécurité destiné, notamment, aux collectivités
- Deuxième table-ronde « Les solutions face aux cyber menaces » : interventions de Philippe Agard, directeur du segment Public Safety & Defense chez Nokia, Christophe Auberger, directeur technique chez Fortinet, Anne Le Henanff, adjointe au maire de Vannes en charge de la communication, des systèmes d'information et du développement numérique, Jérôme Poggi, RSSI de la ville de Marseille et membre de l’Avicca, et Roger Rey, vice-président du SIDEC du Jura et maire de Conliège.
- Clôturer de l’évènement par Alar Streimann, ambassadeur de l’Estonie en France

A lire aussi
Le magazine
Contact annonceurs

Service commercial
christine.doussot@smartcitymag.fr
Tél. + 33 769 21 82 45

RECEVOIR LA NEWSLETTER
Agenda
Assises européennes de la transition énergétique
Du 22 au 24 janvier 2019
AP Connect
Du 29 au 30 janvier 2019
Maddy Keynote
Le 31 janvier 2019