LE MAGAZINE DES VILLES ET DES TERRITOIRES CONNECTÉS ET DURABLES

Expérimentation du "vehicle to grid" à Amsterdam

smart grid

La ville d’Amsterdam expérimente des bornes de recharge électrique capables à la fois d'alimenter des véhicules et de redistribuer de l'énergie sur le réseau public. Ce projet, basé sur le principe du "vehicle to grid", est mené par NewMotion, Alliander et Enervalis.

Rimg0
Le "vehicle to grid" consiste à faire circuler l'énergie d'un véhicule au réseau électrique, et vice versa. © Newmotion

Dans le domaine énergétique, l’un des principaux enjeux est de répondre à la demande croissante, que ce soit pour alimenter l’éclairage public, le chauffage des bâtiments, les machines d’une usine ou encore un véhicule électrique. Or, la production de l’énergie peut être limitée et les réseaux de distribution soumis à des pics de sollicitation qui peuvent les saturer, voire les endommager. « Rien qu'aux Pays-Bas, nous prévoyons d'avoir environ un million de véhicules électriques d'ici 2025. Dans le même temps, la production décentralisée d'électricité par panneaux solaires et éoliennes représente une part de plus en plus importante de l'approvisionnement total en électricité. En raison de la disponibilité irrégulière du soleil et du vent, il est impératif de disposer d'une capacité de stockage suffisante pour stocker l'électricité produite de manière durable, pendant les périodes de pics de demande d'énergie, explique Sytse Zuidema, CEO de NewMotion, un fournisseur de solutions de charge électrique. Ces développements ouvrent la voie à un large déploiement de la technologie "vehicle to grid". »

 

Le V2G, volet du programme City-Zen

Le "vehicle to grid", ou V2G, est une solution qui consiste à connecter les réseaux publics aux véhicules électriques pour utiliser ce qui y est stocké dans les batteries. « Il s’agit d’un aller/retour de l’énergie en fonction des besoins, du réseau au véhicule pour le recharger, ou du véhicule à la borne si on a besoin d'énergie sur le réseau public » indique Jean-Baptiste Guntzberger, directeur général France de NewMotion.

Cette entreprise a lancé un projet à Amterdam afin de tester le V2G. En partenariat avec la ville, la société Enervalis et le gestionnaire de réseau Alliander, elle a installé sur l’espace public des bornes de recharge rapide compatibles avec les voitures Mitsubishi et Nissan. Les défis ? Résoudre les contraintes techniques, notamment de réinjection sur le réseau, et mobiliser des usagers dans un deuxième temps. « Les particuliers qui vont intégrer l’expérimentation pourront utiliser la borne soit pour recharger leur véhicule soit pour réinjecter sur le réseau l’énergie stockée dans la batterie » ajoute Baptiste Guntzberger. « Nous voulons voir si le V2G a un potentiel de secours en cas de panne d'électricité et si une plus grande partie de l'énergie solaire autogénérée dans les bureaux peut être utilisée pour l'alimentation électrique de ces sites. Si c'est le cas, il y aura moins de charge sur le réseau et, par conséquent, moins de câbles d'alimentation coûteux devront être installés » souligne pour sa part Marisca Zweistra de la société Alliander. Le projet V2G d'Amsterdam s'inscrit dans le cadre du programme européen City-Zen visant à créer des villes plus sobres en énergie.

Le magazine
Contact annonceurs

Christine Doussot, directrice de clientèle
christine.doussot@smartcitymag.fr
Tél. + 33 7 69 21 82 45

RECEVOIR LA NEWSLETTER
Agenda
Pollutec Online
Du 1 au 4 décembre 2020
Future Days
Du 1 au 3 décembre 2020
Comment les territoires de confiance amorcent la transition vers la ville intelligente?
Le 3 décembre 2020