SMARTCITY
2018 © Tous droits réservés
LE MAGAZINE DES VILLES ET DES TERRITOIRES CONNECTÉS ET DURABLES

Auto-évaluation de l’intelligence des villes moyennes

Smart city

Le Cerema a mené des entretiens auprès de cinq villes moyennes, dont Cahors, dans le cadre du développement d’un outil de sensibilisation et d’auto-diagnostic sur la ville intelligente.

Rimg0
Le Cerema travaille sur la deuxième version d'un outil de sensibilisation et d’autodiagnostic.

Conformément à sa mission d’accompagner les collectivités dans leur projets liés au développement durable, le Cerema (Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement) s’est récemment saisi de la question des smart cities. Il souhaite apporter ses conseils en la matière, au travers de rencontres, de documentations - telle que la plaquette "Villes intelligentes – Tous concernés du village à la métropole", et d’un outil de sensibilisation et d’autodiagnostic élaboré en partenariat avec l’association Ville de France et le ministère de la Cohésion des territoires.
Cet outil se présente sous forme de fiches exposant un contexte, des enjeux, des points de réussites, des compétences internes nécessaires, relatifs à des sujets tels que la relation avec l’usager, la gestion des données, la participation citoyenne ou encore l’organisation interne. Autant de thèmes sur lesquels chaque collectivité est invitée à autoévaluer son niveau de maturité. « Nous ne disons pas à une collectivité qu’elle devrait faire du transport intelligent ou pas, de la gestion intelligente des déchets ou pas. Elle doit d’abord avoir un projet de territoire avec des besoins et des usages identifiés, souligne Florent Boithias, directeur de projet Villes et territoires intelligents. Nous l’invitons à repenser sa gouvernance, son organisation interne et sa politique publique de la donnée. »
L’outil a été testé auprès de 5 villes moyennes, dont Cahors, qui ont validé le concept. « Il y a une montée en puissance du sujet smart city chez ces villes moyennes, après un premier mouvement porté par les métropoles. Elles ont une approche plus globale et mieux maîtrisée, poursuit le directeur. Leurs forces sont la proximité, favorisant la cohérence du bassin de vie, un management plus agile et décloisonné avec leurs services, un modèle basé sur l’intelligence collective davantage que sur le numérique ». Le Cerema travaille actuellement sur une deuxième version de l’outil afin de mieux répondre aux besoins de ces collectivités. Elle devrait être disponible en milieu d’année.

Le magazine
Contact annonceurs

Service commercial
christine.doussot@smartcitymag.fr
Tél. + 33 769 21 82 45

RECEVOIR LA NEWSLETTER
Agenda
RuraliTIC
Du 28 au 30 août 2018
Alter urbanisme : réparer la ville ou changer la société ?
Du 29 au 31 août 2018
Universités d’Été Smart Buildings for Smart Cities
Du 5 au 6 septembre 2018