LE MAGAZINE DES VILLES ET DES TERRITOIRES CONNECTÉS ET DURABLES

Création d’une régie municipale du numérique à Aurillac

Numérique
H_1
Pierre Mathonier, maire d'Aurillac.
Bâtir une ville inclusive autour du numérique

Penser à Aurillac, c’est imaginer un territoire géographiquement enclavé, au climat très rude et à l’économie reposant essentiellement sur l’agriculture... Loin de ces clichés, son maire, Pierre Mathonier, a annoncé le lancement d’une régie municipale du numérique lors de l’édition 2017 de RuraliTIC. Objectif : accélérer la maîtrise des nouvelles technologies par ses administrés.

La première conférence de l’édition 2017 de RuraliTIC, qui se déroulait à Aurillac dans le Cantal, portait sur les réseaux très haut débit. Quelles problématiques rencontrez-vous par rapport à ces infrastructures, vitales pour bâtir la ville de demain ?
Nous avons la 4G et quasiment la fibre partout. La problématique, ce ne sont donc pas les tuyaux, mais quel niveau de service assurer, quelle utilisation en faire… Et c’est à la commune d’être le pivot des nouveaux usages.
Ce qui m’intéresse, c’est de bâtir une ville inclusive autour du numérique. Dans mon territoire, j’ai donc commencé par me demander comment faire pour qu’une personne découvre l’utilisation d’un smartphone, comment les demandeurs d’emplois peuvent accéder à des formations professionnelles de qualité sans aller à Saint-Etienne, comment la participation citoyenne peut-être celle de tous les citoyens, comment l’information peut être diffusée à tous, pas uniquement à ceux qui sont sur les réseaux sociaux... Je veux que la population ait le sentiment que le numérique, c’est pour tout le monde.

 

Qu’allez-vous mette en place pour atteindre vos objectifs ?
A Aurillac, nous lançons une régie municipale du numérique, qui maillera physiquement le territoire au travers des centres sociaux, en 2018, et de deux espaces publics du numérique portés par la ville, en 2019. Nous y proposerons des animations, des formations, du réseau wifi gratuit, et nous allons aussi créer un passeport numérique lié à un niveau de compétences acquis. Pour les entreprises, il y aura un dispositif similaire en 2018, animé par la Chambre de commerce et d’industrie.
Cette idée de régie est née d’un constat : les acteurs institutionnels locaux du numérique ne se connaissent pas entre eux et ne sont pas connus du grand public. Ils ont pourtant la volonté de travailler ensemble, il leur fallait donc une matrice pour les aider. Et si la régie est une structure portée par la municipalité, dans un objectif de cohérence territoriale, nous avons pour vocation de nous en désengager et que les acteurs locaux se l’approprie.

 

Vous démontrez une volonté politique forte pour dynamiser votre territoire. Comment réagissez-vous aux propos de Frédéric Vasse, directeur de l’innovation, des territoires et du Laboratoire du changement d’Auxilia, qui mentionnait votre ville il y a quelques mois, « dans l’angle mort des politiques publiques d’aménagement du territoire », « fragilisée par la perte de fonctions, comme la culture ou l’éducation, concentrées dans les métropoles, mais sachant valoriser des ressources locales » ?

Les villes moyennes, comme Aurillac, et la ruralité sont les parents pauvres des politiques du territoire, non pas parce que l’Etat nous délaisse, mais parce que l’attractivité économique se rapproche des métropoles et c’est là que s’installent les familles. La seule solution, c’est de prendre en main notre destinée.
Nous ne pouvons qu’être des territoires de naissance et de développement d’entreprises familiales attachées à notre territoire. Notre enjeu, c’est de faire en sorte de correspondre à des projets de vie. Les gens ne viendront pas pour trouver un emploi mais parce qu’ils trouveront ici une adéquation entre ce qu’ils recherchent en qualité de vie, et la possibilité de créer ou de développer leur emploi. Le développement durable est donc fondamental, de même que d’autres leviers d’attractivité et une capacité à communiquer dessus.

A lire aussi
Le magazine
Contact annonceurs

Christine Doussot, directrice de clientèle
christine.doussot@smartcitymag.fr
Tél. + 33 7 69 21 82 45

RECEVOIR LA NEWSLETTER
Agenda
Pollutec Online
Du 1 au 4 décembre 2020
EnvironPro Grand Ouest
Du 8 au 10 décembre 2020
Assises Européennes de la Transition Energétique
Du 12 au 14 janvier 2021