LE MAGAZINE DES VILLES ET DES TERRITOIRES CONNECTÉS ET DURABLES

Quand la Métropole de Montpellier devient souveraine de ses données

data

Tribune rédigée par Emmanuel Mouton, CEO de Synox, et publiée initialement dans Smart City Mag #11.

Rimg0
"De la captation de la donnée, en passant par l’analyse jusqu’à son exploitation, la Métropole garde la souveraineté des données et garantit ainsi à ses administrés une confidentialité totale dans les données captées." Emmanuel Mouton, CEO de Synox

Les villes vivent une véritable transformation avec le développement des objets connectés. Le concept de smart city aborde une nouvelle phase d’expérimentation grandeur nature. C’est le cas pour Montpellier Méditerranée Métropole où le concept de ville intelligente est en train de devenir une réalité. Depuis plusieurs mois, le territoire est en effet le théâtre d’une expérimentation unique dans le monde de la Smart City. Son projet : disposer de son propre réseau privé d’objets connectés, stocker et gérer elle-même ses données, et proposer des services innovants à ses citoyens. Dans ce cadre, Synox accompagne Montpellier Méditerranée Métropole dans le déploiement de son réseau privé IoT basé essentiellement sur le réseau LoRa.
Des antennes LoRa ont été installées sur le territoire pour permettre un maillage du réseau et y connecter de nombreux capteurs. Capteurs de présence, de température, capteurs de géolocalisation, d’humidité, de hauteur, de CO²… autant d’équipements connectés qui vont permettre à la Métropole de développer de nouveaux usages. C’est le cas du vélo libre-service qui devient intelligent. Aujourd’hui, l’usage des vélos en libre-service se démocratise dans les villes et leur “digitalisation” s’intègre peu à peu au concept de smart city. La collaboration entre Montpellier Méditerranée Métropole et Synox a ainsi donné lieu à un nouveau service urbain permettant de faciliter la mobilité individuelle.


L’exemple des vélos connectés

Emmanuel Mouton, CEO Synox.

La solution propose un système de vélo connecté basé sur la technologie LoRaWan. Le choix du réseau LoRa était évident dans ce cas d’usage car il est conçu pour les objets connectés. Technologie radio bas débit et longue portée, elle permet de transmettre des petites quantités de données sur des distances allant jusqu’à plusieurs kilomètres. Les vélos sont équipés de boîtiers LoRa dans lequel est intégré un GPS qui récupère toutes les données de géolocalisation du vélo et les remonte via le réseau LoRa privé de la Métropole de Montpellier. L’ensemble des données converge ensuite vers une interface de supervision propre à la Métropole.
Les enjeux pour la ville sont multiples. Les données remontées vont par exemple permettre de déduire les parcours les plus fréquentés et ainsi réaliser des infrastructures qui répondent aux usages réels des citoyens. Au-delà du fait de disposer d’une vision en temps réel des usages, ce service va permettre d’améliorer la disponibilité des vélos et optimiser la maintenance du service.
De la captation de la donnée, en passant par l’analyse jusqu’à son exploitation, la Métropole garde la souveraineté des données et garantit ainsi à ses administrés une confidentialité totale dans les données captées. Un enjeu de taille où la ville doit montrer qu’elle sait appréhender l’ensemble des risques liés au développement des objets connectés sur son territoire comme c’est le cas de la protection de la donnée. Permettre à la Métropole de disposer d’une infrastructure communicante, durable, interconnectée et sécurisée est la stratégie gagnante qui amènera la confiance des citoyens dans les services connectés qui lui seront proposés.

A lire aussi
Le magazine
Contact annonceurs

Christine Doussot, directrice de clientèle
christine.doussot@smartcitymag.fr
Tél. + 33 7 69 21 82 45

RECEVOIR LA NEWSLETTER
Agenda
Pollutec Online
Du 1 au 4 décembre 2020
EnvironPro Grand Ouest
Du 8 au 10 décembre 2020
Assises Européennes de la Transition Energétique
Du 12 au 14 janvier 2021