LE MAGAZINE DES VILLES ET DES TERRITOIRES CONNECTÉS ET DURABLES

Energie : interview d'Emmanuel Gravier, président de la FFIE

Energie
H_1
Emmanuel Gravier, président de la FFIE
On est véritablement à la veille d’une révolution

La fédération française des entreprises de génie électrique et énergétique (FFIE) représente près de 4 500 entreprises, amenées régulièrement à travailler avec des collectivités. Smart grid, performance énergétique des bâtiments ou encore mobilité électrique, la FFIE a pour objectif de sensibiliser ses adhérents à ces concepts. Avec comme ambition la mobilisation de ces entreprises dans les projets smart cities, comme l’explique Emmanuel Gravier, le président de la fédération.

En quoi votre filière est-elle impactée par la révolution digitale ? Et quelles répercussions est-ce que cela engendre pour les collectivités ?
Les nouvelles technologies de transmission de données, notamment les protocoles LoRa ou Sigfox, ont enrichi la gamme des produits proposés par les constructeurs de matériels électriques. Toute cette connectivité apporte des données sur les besoins et les usages de leurs clients, dont font partie les collectivités territoriales, et qui sont utiles pour affiner les productions d’énergie, réfléchir aux questions de stockage et d’effacement. La performance énergétique des bâtiments, devenus intelligents, ou encore les questions de mobilité, avec le parking intelligent ou les bornes de recharges électriques, sont des questions qui nous concernent.


Entre les installateurs réseaux, les acteurs de la performance énergétique du bâtiment, les installateurs de bornes électriques... la smart city est intrinsèquement liée aux membres de votre fédération. Quelle vision avez-vous de la ville intelligente ?
Bientôt, plus aucune collectivité ne pourra être absente de la réflexion sur les smart cities. Nous allons donc devoir faire un effort collectif pour appréhender les améliorations potentielles apportées par les technologies de transmission de l’information et par celles liées à la performance énergétique. L’un des enjeux va par exemple être le vieillissement de la population et le maintien des personnes âgées à domicile. Cela va impliquer de mettre davantage d’intelligence dans les bâtiments. On est véritablement à la veille d’une révolution.


Dans quels projets smart votre fédération ou vos adhérents sont-ils impliqués ?
La fédération est engagée auprès de la ville de Lille pour son quartier Vauban Esquermes, nous participons aux réflexions menées par l’agglomération de Rennes sur la ville de demain, certains de nos adhérents sont engagés dans Nice Grid... Que ce soit sur le stockage, la distribution d’énergie, les composants électroniques, les données et la puissance de calculs... de nouvelles révolutions technologiques vont bientôt arriver, et nous espérons que tous nos membres suivront le mouvement.

 

Le magazine
Contact annonceurs

Christine Doussot, directrice de clientèle
christine.doussot@smartcitymag.fr
Tél. + 33 7 69 21 82 45

RECEVOIR LA NEWSLETTER
Agenda
Smart Cities Tour - Arras
Le 16 février 2021
Smart Cities Tour - Angers
Le 23 mars 2021