SMARTCITY
2017 © Tous droits réservés
LE MAGAZINE DES VILLES ET DES TERRITOIRES CONNECTÉS ET DURABLES

Le POLD met un pied dans la digitalisation

Administration

À l’occasion d’une rencontre organisée par Verteego sur le thème "Data et Territoire", un représentant du POLD, l’établissement public territorial Paris Ouest La Défense, est revenu sur l’expérimentation de la digitalisation dans son administration.

Rimg0
Nathalie Jacquart, chargée de mission Enseignement supérieur, innovation et recherche au POLD.

Créé en 2016 dans le cadre de la mise en place de la métropole du Grand Paris, l’établissement public territorial Paris Ouest La Défense (POLD) regroupe 11 communes, allant de Vaucresson à La Garenne-Colombes. Cette administration gère ainsi près de 60 km², 568 000 personnes, et des milliers de données. « Nous disposons de beaucoup de chiffres mais d’une part ils sont éclatés, en silos et non partagés entre les services, et d’autre part ils sont difficiles à visualiser ou comparer » témoigne Nathalie Jacquart, chargée de mission Enseignement supérieur, innovation et recherche au POLD. Or, l’établissement a besoin de leur analyse pour renforcer l’identité de son territoire, notamment autour de ses filières industrielles, brouillée jusqu’à présent par un foisonnement d’activités.
Suite à un appel à projet, une expérimentation est donc menée au sein de la direction Développement économique – la plus transversale du POLD - par l’entreprise Verteego. En partenariat avec Durapole et Utopies, elle accompagne l’administration dans cette problématique. La solution choisie ? La digitalisation, et plus précisément un tableau de bord numérique pour échanger et visualiser les données.

 

Un tableau de bord co-construit

« Il s’agit d’un outil de pilotage des métriques dans lequel nous pouvons intégrer des données mais aussi proposer des formulaires de sondage ou inviter les acteurs du territoire à se concerter sur des sujets » explique Céline Pelletier, consultante chez Verteego. Élus, directions administratives et opérationnelles, ou encore entreprises : la plate-forme doit bénéficier au plus grand nombre. « Nous avons défini les besoins de chacun et co-construit l’outil, poursuit Céline Pelletier. Si chaque acteur doit faire face à une problématique différente, au final tous vont bénéficier des mêmes services. » « La co-construction permet également à la transformation des pratiques de ne pas être trop rapide, ajoute Nathalie Jacquart. Sans quoi l’outil pourrait n’être que très peu utilisé... » Si la digitalisation et l’analyse des données sera une aide à la décision pour l’administration, elle servira à terme tous les acteurs du territoire par l’amélioration du travail des services – et l’affirmation de son identité.

A lire aussi
Le magazine
Contact annonceurs

Service commercial
christine.doussot@smartcitymag.fr
Tél. + 33 769 21 82 45

Recevoir la Newsletter
OK
Agenda
SMARTLAND, la ville ingénieuse
Du 12 septembre au 22 décembre 2017
Autonomy
Du 19 au 21 octobre 2017
City Lab Paris
Du 22 au 24 octobre 2017