LE MAGAZINE DES VILLES ET DES TERRITOIRES CONNECTÉS ET DURABLES

Comment Montreuil-Juigné (8000 hab.) exploite la vidéoprotection épaulée par l'IA ?

Vidéoprotection

La collectivité basée dans les Pays de la Loire, a décidé entre 2018 et 2021 de s’équiper d’une trentaine de caméras de vidéo-protection dans sa zone péri-urbaine. Des équipements ensuite complétés par de l'analyse vidéo basée sur de l’intelligence artificielle. Témoignage.

Rimg0

« Préserver la quiétude des administrées et permettre aux agents de résoudre des dossiers judiciaires », telle est la volonté de Montreuil-Juigné, située en périphérie d’Angers. Après s’être équipée d’une trentaine de caméras de vidéoprotection pour répondre à un objectif de prévention et de dissuasion, entre 2018 et 2021, la collectivité va plus loin. Son idée : doter ses services d'outils d'aide à l'analyse vidéo, grâce à l’intelligence artificielle. « L'innovation n'est pas l'apanage des grandes villes, bien au contraire. Notre force est d'être dans l'anticipation et d'adapter notre approche en fonction des évolutions de la société et des nouvelles technologies », estime Jean-François Leflaec, chef de service de sa police municipale, qui a impulsé cette démarche aux côtés du maire de la Ville, Benoit Cochet.


« Diminuer nettement les actes délictueux »

Montreuil-Juigné est en effet une commune de 8 000 habitants, « où il fait bon vivre mais qui n’est pas épargnée par la petite délinquance », précise la municipalité dans un communiqué. Selon elle, la mise en place de ces solutions depuis 2018 a permis de « diminuer nettement les actes délictueux. »


Pour aller plus loin, la collectivité s’est donc appuyée sur la solution Rapid Review de Milestone, associée à la technologie d'analyse vidéo de Briefcam et au support de l'entreprise CTV pour rendre ses caméras vidéo connectées. L'exploitation, a posteriori, sur réquisition d'un officier de police judiciaire (OPJ), permet par exemple d'effectuer des recherches ciblées très précises sur une ou plusieurs caméras.

 

« Le logiciel Milestone permet en effet d'examiner des heures d'enregistrements vidéo en quelques minutes et de libérer du temps aux agents, le tout au bénéfice de la collectivité », souligne le chef de service de la police municipale. Pour la résolution d’enquêtes, l’IA permet également de prendre une longueur d’avance. « Cela offre la possibilité d'ouvrir des portes et de résoudre des faits, grâce à l'analyse vidéo », poursuit le Jean-François Leflaec. Les policiers municipaux peuvent donc désormais lancer une requête et trouver des éléments rapidement. « Aujourd'hui, c'est 90% de temps de gagné en recherche pour nos équipes grâce à cette automatisation de la recherche », complète-t-il.


Un outil d’aide à la décision pour la mairie

En parallèle, les analyses vidéos et les données produites sont un outil d’aide à la décision pour la mairie. Cela permet par exemple de décider ou non de la création d'une piste cyclable, en fonction de la densité de vélos sur un axe sous vidéoprotection.


La Ville estime que depuis 2018, plus de 90% des enquêtes qui ont été résolues ont mobilisé 100% des caméras. Et elle ne compte pas s’arrêter là. « Si nous avons été dans les premières villes péri-urbaines à instaurer la vidéoprotection et à soutenir le recours à ces solutions, nous continuons à investiguer de nouvelles pistes, de nouveaux cas d'usages en lien avec la transformation de la société », indique Jean-François Leflaec. « Une attention toute particulière est notamment portée sur les questions environnementales pour lesquelles les outils d'aide à l'analyse pourront être de puissants alliés. »

 

Le magazine
Contact annonceurs

Christine Doussot, directrice de clientèle
christine.doussot@smartcitymag.fr
Tél. + 33 7 69 21 82 45

RECEVOIR LA NEWSLETTER
Agenda
2èmes Rencontres des datacenters, des territoires & des données souveraines
Le 30 mars 2023
Assises Européennes de la Transition Energétique
Du 23 au 25 mai 2023