LE MAGAZINE DES VILLES ET DES TERRITOIRES CONNECTÉS ET DURABLES

La Métropole de Rouen se dote d’une plateforme numérique de mobilité

Mobilité

Pour consulter l’offre de transport public et privé de la métropole, la collectivité vient de mettre en place une plateforme de mobilité multimodale. L’objectif : faciliter les déplacements en ville, en zone péri-urbaine ou à la campagne.

Rimg0

« Le rapport aux mobilités et les usages évoluent, et se redessinent. Nos concitoyens attendent aujourd’hui un service complet et intermodal. Les modes de déplacement doivent s’adapter aux besoins et pas l’inverse », estime Nicolas Mayer Rossignol, le maire de Rouen et président de la Métropole. Pour permettre aux habitants de se déplacer facilement en ville mais également en zone péri-urbaine et à la campagne, la collectivité a donc fait le choix de se doter d’une plateforme numérique de mobilité multimodale. L’idée : regrouper sur un même outil, l’intégralité de l’offre de transports publics et privés.


« Faire évoluer les comportements »

La Métropole s’est rapprochée de la société Atos, spécialisée dans les solutions numériques et décarbonnées et de Cityway, qui développe des logiciels permettant de rendre les transports publics et les offres de mobilités plus accessibles et plus performantes. Cette plateforme, qui devrait voir le jour à l’issue de son développement en septembre 2023, a pour objectif, à la fois de simplifier les usages mais aussi de diminuer l’impact environnemental des déplacements. Pour la Métropole, l’enjeu est en effet de « soutenir les mobilités actives et partagées et de faire évoluer les comportements, en intégrant des actions incitatives et des programmes de fidélisation », est-il précisé dans un communiqué.


Cet outil fournira toutes les informations dont les voyageurs ont besoin pour organiser et réserver leurs trajets en privilégiant les itinéraires les plus écologiques. La disponibilité des différents modes de transport sera actualisée en temps réel et la plateforme intégrera un calculateur d’itinéraires et un dispositif d’alertes en cas de perturbations. Que les usagers choisissent de se déplacer en train, bus, métro, tramway, vélo, taxi, voiture en libre-service ou covoiturage, les règlements s’effectueront depuis la plateforme, via un compte unique pour chaque foyer.


Des données reliées à l’hyperviseur de la métropole

Les salariés et indépendants pourront, quant à eux, gérer leurs déplacements professionnels via un compte entreprise. Ce qui permettra aux sociétés du territoire de piloter leur offre de « forfait mobilité durable ». Ce dispositif public, qui vise à encourager les transports plus propres pour les trajets domicile-travail, est entré en vigueur en mai 2020. Il permet aux salariés d’être exonérés, jusqu’à 800 € par an, des frais de transports personnels, réalisés grâce à véhicule fonctionnant aux énergies « vertes ». « Les dérèglements que nous vivons ont non seulement un impact sur l’environnement et la qualité de vie, mais aussi sur le pouvoir d’achat, estime le maire. Des mobilités efficaces sur le territoire sont un levier essentiel au service de la justice sociale », a précisé Nicolas Mayer Rossignol.


Au total, une dizaine d’opérateurs publics ou privés, transporteurs, loueurs ou gestionnaires de parking seront intégrés à l’outil, qui sera accessible 24h/24, avec ou sans smartphone, via l’application, le site internet mais aussi un accueil physique, un numéro de téléphone ou une adresse postale. Cette plateforme sera également reliée à l’hyperviseur de la métropole, qui intègre, en parallèle, la vidéosurveillance, la gestion des flux et celle des feux.

Le magazine
Contact annonceurs

Christine Doussot, directrice de clientèle
christine.doussot@smartcitymag.fr
Tél. + 33 7 69 21 82 45

RECEVOIR LA NEWSLETTER
Agenda
Les Assises de l'IA et des Territoires - 2ème édition
Le 9 décembre 2022
Hyvolution
Du 1 au 2 février 2023