LE MAGAZINE DES VILLES ET DES TERRITOIRES CONNECTÉS ET DURABLES

Comment Mobilize entend développer la mobilité électrique dans les territoires ?

Mobilité électrique

Le « Vehicle-as-a-Service » est au cœur de la proposition de Mobilize. Plutôt que la simple vente de véhicules, la nouvelle entité du groupe Renault développe une série de services de mobilité qui doit permettre d’accélérer le passage à la voiture électrique dans les territoires. Explications.

Rimg0
Le modèle Bento (livraison, artisans itinérants ... ), attendu pour 2024, qui s’adressera aux services d’autopartage.

« Mobilize est clairement l’un des chantiers majeurs de notre Renaulution », déclarait le 10 mai dernier Luca de Meo, PDG du groupe Renault. « C’est une entreprise automobile de nouvelle génération », a-t-il poursuivi, car elle n’est plus basée sur le modèle économique traditionnel de la vente de véhicules, mais sur celui de la commercialisation de services. Cette nouvelle entité du groupe, créée début 2021, développe ainsi des offres de « Vehicle-as-a-Service », en alternative à l’achat classique d’un véhicule.


«Notre objectif est d’apporter des réponses à trois problématiques », précise Cyril Duault, Directeur de la stratégie de Mobilize. « Tout d’abord, les voitures ne sont utilisées que 10% du temps, ce qui signifie notamment une occupation de l’espace public peu optimisée. Par ailleurs, elles perdent leur valeur très vite, de l’ordre de 50% en trois ans. Enfin, l’industrie automobile représente 15% des émissions de CO2 en Europe. Il faut donc trouver des solutions pour que ce mode de déplacement soit plus vertueux ».


Quelles sont donc les réponses de Mobilize ? L’entreprise a tout d’abord développé des offres de voiture partagée. Il s’agit de Mobilize Share, un service d’autopartage avec stations, déjà disponible dans une vingtaine de villes en France et en Italie. Cette solution s’appuie sur le réseau de concessionnaires du groupe Renault et Mobilize entend la développer dans les villes petites et moyennes (lire SCM N°44). Autre service de voiture partagée : Zity by Mobilize, qui est basé sur le free-floating (pas de stations) et est présent dans 7 collectivités d’Ile-de-France (dont Paris) ainsi que Madrid, Lyon et bientôt Milan.


Des véhicules pour taxis et VTC électriques

Les services de Mobilize reposent sur quatre véhicules électriques, conçus pour des usages spécifiques. Dès 2022, Mobilize va ainsi proposer des abonnements autour de Limo, une berline électrique dédiée à un usage intensif. « Ce véhicule se destine notamment aux taxis et VTC qui veulent passer à l’électrique mais que les solutions traditionnelles ne convainquent pas. En louant ce véhicule auprès de nous, avec également d’autres services autour de la recharge ou de l’assurance, nous pouvons réduire le TCU (Total Cost of Usage) de près de 10% », assure Cyril Duault.


En 2023, Mobilize va commercialiser des offres autour de deux autres modèles : Duo (deux passagers) en 2023 et Bento (livraison, artisans itinérants) en 2024, qui s’adressent aux services d’autopartage. Leur habitacle est par exemple facilement nettoyable et leurs pare-chocs rapides à remplacer. Ils sont également « connectés » afin de permettre une ouverture par smartphone et différents services facilitant la gestion de flotte, par exemple l’envoi à distance d’informations sur le kilométrage ou le niveau de recharge de la batterie. Ces véhicules pourraient faire baisser les coûts d’usage (TCU) de l’autopartage de 35%, assure Mobilize.


Enfin, en 2026, Mobilize proposera : Hippo, un véhicule électrique modulaire dédié à la livraison du dernier kilomètre. Là encore, il pourrait faire baisser le TCU de ce type d’activité de 30%, car spécialement conçu pour cet usage et accompagné de services.


Entre 150 et 200 000 véhicules livrés en 2030

« Ces véhicules sont destinés aux professionnels, aux particuliers mais peuvent aussi trouver leur place au sein des flottes publiques des collectivités », précise Cyril Duault. Mobilize table sur 150 à 200 000 livraisons de ces véhicules d’ici 2030 dans le monde, intégrés à des services de mobilités.


Mobilize fournit également d’autres services de la chaîne de valeur de la mobilité électrique, dont des solutions de financement, d’assurance, de gestion de la recharge et même d’infrastructure. Mobilize Power Solutions a ainsi déployé plus de 22 000 stations de recharge en Europe. L’objectif de Mobilize est d’installer en 2030 environ 165 000 bornes dans le monde. Enfin, Mobilize réfléchit à proposer des services autour de la data, par exemple pour réaliser des diagnostics de l’état de la voirie.


Les ambitions de l’entreprise sont élevées. Mobilize doit représenter 20 % des revenus du groupe Renault en 2030 et déjà 10 % en 2025. « Nous sommes au service des opérateurs de mobilité et des collectivités qui veulent accélérer leur transition énergétique sur leur territoire grâce à des services construits autour de véhicules électriques, conçus précisément pour les services de mobilité et la livraison du dernier kilomètre », conclut Cyril Duault. « Nous proposons aussi des solutions pour les citoyens qui doivent s’adapter aux nouveaux schémas de mobilité des villes ».

A lire aussi
Le magazine
Contact annonceurs

Christine Doussot, directrice de clientèle
christine.doussot@smartcitymag.fr
Tél. + 33 7 69 21 82 45

RECEVOIR LA NEWSLETTER
Agenda
Ruralitic
Du 23 au 25 août 2022
Tournée de la Transition Energétique - Clermont Ferrand
Le 13 septembre 2022
SIBCA
Du 22 au 24 septembre 2022