LE MAGAZINE DES VILLES ET DES TERRITOIRES CONNECTÉS ET DURABLES

Un projet d’hydrogène renouvelable à Thionville

Hydrogène

Une « gigafactory » de production d’hydrogène vert devrait bientôt voir le jour sur une friche industrielle, à Thionville, dans le Grand-Est. L’objectif : produire 56 000 tonnes de H2 renouvelable par an.

Rimg0
Thionville met à profit une friche industrielle de 31 hectares pour produire à terme 56 000 d'hydrogène renouvelable par an.

Quatre unités de production d’hydrogène renouvelable de 100 MW devraient sortir de terre à Thionville. Sur une friche industrielle de 31 ha, la Ville du Grand-Est, qui compte 40 000 habitants, souhaite développer une « gigafactory » capable de produire 56 000 tonnes d’hydrogène par an par électrolyse de l’eau. Le but : « éviter 400 000 tonnes de CO2 », assure la société d’ingénierie H2V, spécialisée dans le développement de projets industriels d’hydrogène « vert », qui pilote ce projet. Pour ce faire, l’entreprise s’est rapprochée du syndicat mixte E-log’in 4 de la communauté d’agglomération de Thionville, qui dispose d’une plateforme logistique industrielle de plus de 200 hectares, sur le site portuaire de Thionville-Illange. En parallèle, l’entreprise H2V s’est appuyée sur la société de développement et d’aménagement de la Moselle, Sodevam, pour déployer ce projet.

 

Un investissement de 500 millions d’euros

Au total, 500 millions d’euros devraient y être investis. Ce qui permettra « la création de 120 emplois directs et 100 emplois indirects », souligne le syndicat mixte. La mise en service de la première tranche est prévue en 2026. Destinée aux usages de la mobilité, l’énergie produite permettra d’avitailler les navires du port, les poids-lourds mais aussi les véhicules utilitaires des espaces aéroportuaires et ferrés. Le site dispose en effet d’un accès aux autoroutes, d’un raccordement au réseau ferré international et de quais en bord de voie d’eau « pour répondre aux besoins des professionnels de la logistique multimodale, permettant des connexions rail-route, rail-route-fluvial, route-fluvial et base arrière du fret aérien », précise E-log’in 4.
Avec cette gigafactory, la collectivité a également un projet d’économie circulaire. L’idée : capter l’oxygène dégagé lors de la production d’hydrogène, pour qu’il soit réutilisé par la station d’épuration située à proximité

A lire aussi
Le magazine
Contact annonceurs

Christine Doussot, directrice de clientèle
christine.doussot@smartcitymag.fr
Tél. + 33 7 69 21 82 45

RECEVOIR LA NEWSLETTER
Agenda
Ruralitic
Du 23 au 25 août 2022
Tournée de la Transition Energétique - Clermont Ferrand
Le 13 septembre 2022
SIBCA
Du 22 au 24 septembre 2022