LE MAGAZINE DES VILLES ET DES TERRITOIRES CONNECTÉS ET DURABLES

5G et véhicule autonome : un projet de grande ampleur lancé par 16 acteurs en France

Véhicules autonomes

5G open road, c’est le nom du programme d’assistance à la conduite de véhicules automatisés et connectés, que viennent de lancer une poignée d’acteurs de la mobilité. Un projet à 90 millions d’euros.

Rimg0
Un droïde de logistique pour le dernier kilomètre développé par TwinswHeel

« La 5G permet de développer de nombreux services de mobilité en connectant les véhicules entre eux, avec des infrastructures en bord de route et le cloud », affirment la plateforme automobile (PFA), qui rassemble la filière en France, mais aussi l’entreprise de télécommunications Nokia. Ainsi, cette technologie peut permettre « d’améliorer la sécurité et de fluidifier le trafic en zone dense. » C’est donc sur la 5G que s’appuient 16 acteurs de la mobilité – tels que les constructeurs et équipementiers Renault, Valeo ou Stellantis - pour développer un programme innovant, d’assistance à la conduite de véhicules automatisés et connectés. Il se concentre sur la sécurisation des piétons en zone urbaine, la réduction de l’empreinte carbone des moyens de mobilité, la logistique du dernier kilomètre et le transport à la demande via des navettes autonomes.

 

Baptisé « 5G open road », ce programme réunit un écosystème de partenaires et sous-traitants privés, publics et académiques. Il peut ainsi bénéficier de différents outils et expertises. L’idée est notamment de s’appuyer sur des réseaux de télécommunication de Bouygues Telecom et Nokia mais également de profiter de la diversité des prototypes de véhicules autonomes, connectés en 5G, des groupes automobiles Stellantis, Renault, Valeo, Milla group ou encore TwinswHeel qui expérimente déjà des « droïdes » pour la livraison de colis à Montpellier. Les équipements de bord de route intelligents de Lacroix city seront également mis à sa disposition ainsi qu’une plateforme de traitement de messages et de données. Enfin, des algorithmes de décision et des applications seront fournis par les entreprises du numérique, Capgemini, Goggo Network, Montimage et Smile. Mais le programme pourra aussi se reposer sur les compétences du centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement (Cerema) ainsi que sur l’expertise de l’UTAC, groupe privé spécialisé dans la mobilité, et sur l’expérience du pôle de compétitivité d’Île de France, Systematic.

 

Travailler avec les collectivités sur les enjeux de la 5G

L’objectif de ce consortium : travailler avec les collectivités et les agglomérations sur les enjeux de la 5G. Ce projet sera dans un premier temps déployé sur le plateau de Saclay, en Île de France, et dans la communauté d'agglomération de Versailles Grand Parc. Pour tester les différents cas d’usage, il disposera donc de véhicules autonomes L2+, un niveau d’autonomie partielle avancée. 5G open road travaillera également avec des robots taxis de niveau L4, c’est-à-dire, qui ne nécessite aucune assistance de la part du conducteur. Des navettes autonomes électriques L4 et des droïdes de logistique pour le dernier kilomètre seront également mis à sa disposition, tout comme des objets de micromobilité, tous connectés en 5G.

 

Au total, près de 90 millions d’euros seront investis dans ce projet, cofinancé par les membres du consortium dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir mais aussi par la Banque publique d’investissement à hauteur de 40 millions. Leurs objectifs communs : soutenir l’innovation via la 5G, accélérer son développement en France pour les filières du numérique, de l’automobile et de la mobilité mais aussi favoriser la création de chaînes de valeur dans les territoires qui déploieront ces services. Le tout en progressant sur la collaboration ouverte sur les données et la sobriété énergétique. Autre enjeu, enfin : permettre à l’industrie automobile française d’être à la pointe en matière de conduite automatisée et d’infrastructures pour la mobilité.

 

Les tests ont déjà commencé depuis la fin 2021, mais le financement vient juste d’être obtenu. L’objectif de 5G open road est de pouvoir présenter des premières réalisations dès cet automne, avec une mise en service des solutions prévue à l’horizon 2024.

 

A lire aussi
Le magazine
Contact annonceurs

Christine Doussot, directrice de clientèle
christine.doussot@smartcitymag.fr
Tél. + 33 7 69 21 82 45

RECEVOIR LA NEWSLETTER
Agenda
Ruralitic
Du 23 au 25 août 2022
Tournée de la Transition Energétique - Clermont Ferrand
Le 13 septembre 2022
SIBCA
Du 22 au 24 septembre 2022