LE MAGAZINE DES VILLES ET DES TERRITOIRES CONNECTÉS ET DURABLES

Brest lauréate de l’AMI «Démonstrateurs de la ville durable»

Urbanisme

La plus grande localité du Finistère a été distinguée par l’Etat pour son savoir-faire en matière de rénovation urbaine et sa capacité à répondre aux enjeux écologiques, économiques et sociaux dans le cadre de ses opérations de renouvellement urbain. 

Rimg0
Credit : Frédéric Le Mouillour

La métropole de Brest fait partie des nouveaux lauréats de l’AMI (Appel à Manifestation d’intérêt) « Démonstrateurs de la ville durable » lancé par l’Etat et la Banque des Territoires dans l’objectif de créer un réseau national de démonstrateurs, à l’échelle d’îlot ou de quartiers, pour illustrer la diversité des enjeux de transition écologique et de développement durable des espaces urbains français. Brest avait porté sa candidature dans le cadre de sa démarche « Cœur de métropole / Brest 2040 – ville paysage en transition » initiée en 2018 et élaborée par l’Atelier Studio Paola Vigano. La ligne directrice du projet entend traiter de la problématique de régénération de la ville dans le contexte particulier d’un patrimoine remarquable lié à la période de la Reconstruction.

 

En effet, même s’il reste très passant, le centre urbain reconstruit au sortir de la seconde guerre mondiale se caractérise aujourd’hui par une forte minéralité de ses espaces, par des cœurs d’îlots fonctionnellement pauvres et un parc immobilier vieillissant. La ville souhaite donc s’engager sur la voie de l’amélioration et la revalorisation du secteur reconstruit. Pour ce faire, les élus souhaitent trouver des outils innovants pour traiter les problématiques bâtimentaires et urbaines de deux îlots-test et d’un bâtiment emblématique de la ville. Ce projet doit relever des défis d’ordre technique (amélioration des performances thermiques et acoustiques, et de l’accessibilité des logements), juridique (délimitation des espaces publics et privés dans les cœurs d’îlots) et organisationnel (implication des propriétaires).

 

Un financement dans le cadre de France 2030

Pour trouver les réponses technologiques et innovantes que la complexité de ce projet de régénération urbaine nécessite, la ville de Brest entend s’appuyer sur le savoir-faire local, dans la perspective d’en faire une vitrine des transitions urbaines en cours. En effet, des modèles de réhabilitation soutenables et réplicables pourront être établis pour d’autres secteurs de la métropole, mais également pour les autres villes françaises membres du Club Prisme des villes reconstruites.

 

Les opérations seront conduites par la métropole, le réseau des acteurs locaux (BMh, SEMPI, ADEUPa, mais aussi les syndics intéressés comme BAI et la CLCV…), ainsi que par des partenaires d’envergure nationale et internationale (la région, le CEREMA, l’Etablissement Public Foncier de Bretagne, la Fédération des Ascenseurs, l’Université de Bretagne Occidentale, l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne et le Club Prisme). Le financement sera effectué dans le cadre du plan France 2030, avec un accompagnement à hauteur de 500 000 € pour la phase d’études, puis par un soutien pouvant atteindre 10 M€ pour la période opérationnelle des travaux. La Banque des Territoires pourra, en complément, mobiliser ses outils de financement en prêts et en fonds propres en cas de besoin.

 

A lire aussi
Le magazine
Contact annonceurs

Christine Doussot, directrice de clientèle
christine.doussot@smartcitymag.fr
Tél. + 33 7 69 21 82 45

RECEVOIR LA NEWSLETTER
Agenda
Ruralitic
Du 23 au 25 août 2022
Tournée de la Transition Energétique - Clermont Ferrand
Le 13 septembre 2022
SIBCA
Du 22 au 24 septembre 2022