LE MAGAZINE DES VILLES ET DES TERRITOIRES CONNECTÉS ET DURABLES

Lhyfe lève 10 millions d'euros pour déployer l’hydrogène vert à l’international

Hydrogène

Après avoir levé 50 millions d’euros en octobre dernier pour industrialiser la production d’hydrogène vert, le producteur nantais réunit à nouveau 10 millions pour poursuivre son déploiement à l’export.

Rimg0
©OHE_WilliamJEZEQUEL

Le producteur et fournisseur d’hydrogène vert nantais vient de conclure une alliance stratégique avec Mitsui & Co., l’un des principaux conglomérats japonais spécialisé dans le commerce et l'investissement. Un partenariat qui s’accompagne d’un investissement de 10 millions d’euros dans Lhyfe pour Mitsui. L’objectif : poursuivre, ensemble, le déploiement international du producteur d’hydrogène vert. « Cet accord va donner un coup d’accélérateur important à notre développement sur des marchés stratégiques, pour décarboner la mobilité et l’industrie, rapidement et à grande échelle », a estimé Matthieu Guesné, Président-Directeur général et fondateur de Lhyfe.

 

50 millions pour industrialiser l’hydrogène vert

En octobre dernier, la société avait déjà levé 50 millions auprès de ses actionnaires historiques et d’Andera Partners, Swen Capital ainsi que CDC Banque des territoires pour « industrialiser la production d’hydrogène vert », à Bouin, en Vendée. À ce moment-là, l’entreprise nantaise inaugurait son premier site industriel permettant de produire de l’hydrogène renouvelable à partir d’éoliennes. La société, créée en 2017, est déjà présente dans 10 pays d’Europe - en Allemagne, Belgique, au Pays-Bas, en Suède, Finlande, Norvège ou encore au Danemark en Espagne et au Portugal.

 

Elle souhaite implanter 90 autres sites, dans 11 pays différents pour « adresser les marchés de la mobilité et de l’industrie », précise-t-elle dans un communiqué. Leurs mises en production devraient s’échelonner entre 2022 et 2028. « Notre stratégie, c’est de produire une énergie décentralisée, nous multiplions les sites de production pour être à proximité des sources d’énergie », poursuit Matthieu Guesné. En 2021, une partie de la levée de fonds de l’entreprise nantaise visait déjà à financer le déploiement de nouveaux sites. Pour construire ces unités, Lhyfe investit auprès de collectivités ou d’industriels.

 

Un premier site de production d’hydrogène offshore

En parallèle, la société mène un programme de développement de la production d’hydrogène offshore depuis 2019. Le premier site de production, connecté à une éolienne flottante, devrait entrer en phase de test au troisième trimestre 2022. Pour ce site pilote, l’objectif est de produire 400 kilos d’hydrogène renouvelable par jour.

 

Des perspectives intéressantes pour son nouveau partenaire, Mitsui, qui s’est engagé dans différentes activités liées à l’hydrogène et réalise des investissements dans différentes régions pour « contribuer à l’élaboration d’un modèle énergétique responsable », souligne-t-il. Via son réseau et ses actifs autour des activités liées à l’hydrogène, Mitsui envisage donc d’accompagner Lhyfe dans l’identification des opportunités commerciales et dans l’amélioration de sa compétitivité pour « poursuivre son expansion. »

 

Lire également notre dossier sur l’hydrogène renouvelable dans Smart City Mag N°38 et notre prochain dossier sur le développement du H2 dans les territoires à paraître dans le N°46.

A lire aussi
Le magazine
Contact annonceurs

Christine Doussot, directrice de clientèle
christine.doussot@smartcitymag.fr
Tél. + 33 7 69 21 82 45

RECEVOIR LA NEWSLETTER
Agenda
Ruralitic
Du 23 au 25 août 2022
Tournée de la Transition Energétique - Clermont Ferrand
Le 13 septembre 2022
SIBCA
Du 22 au 24 septembre 2022