LE MAGAZINE DES VILLES ET DES TERRITOIRES CONNECTÉS ET DURABLES

L’Europe sur la voie de la souveraineté numérique

Numérique

La souveraineté des données publiques, leur sécurité et la confiance des citoyens deviennent des enjeux majeurs. Pour relever ces défis, l’Europe lance différents projets de lois et actions.

Rimg0
Conseil européen (crédit photo : Tauno Tohk)

Lundi 7 février, les commissaires européens, ministres et parlementaires européens, mais aussi des universitaires, des personnalités du milieu associatif et du secteur privé se sont réunis. L’objectif : débattre des leviers à disposition de l’Europe pour renforcer sa souveraineté numérique. Une journée de conférences qui a permis de revenir sur une série d’initiatives législatives telles que le projet de législation des services numériques, qui permettra de mieux responsabiliser les réseaux sociaux, les plateformes de partage de vidéos ou les places de marché, en matière de contenus dangereux ou illégaux. « Il n’y a pas de souveraineté politique sans souveraineté numérique, a déclaré Bruno Le Maire, ministre de l’économie. Nous devons, partout en Europe, suscité un réveil technologique qui garantisse la maîtrise des innovations. » 

 

Un second projet sur les marchés numériques vise à rétablir une équité entre les entreprises et mettre fin aux pratiques commerciales les plus dommageables. En parallèle, la directive sur la sécurité des réseaux et des systèmes d’information devrait permettre à l’Union européenne de se doter d’outils pour répondre plus efficacement à la menace cyber et de renforcer les capacités du tissu industriel européen. « Il y a urgence à agir pour rétablir des règles du jeu équitable sur les marchés numériques et responsabiliser les services, qui contribuent trop souvent à la prolifération des contenus illicites ou dangereux », a estimé Cédric O, secrétaire d’État chargé de la transition numérique.


7 milliards d’euros dans le cloud et l’edge computing

Pour sensibiliser le grand public, d’autres projets concrets ont été annoncés. 12 État membres souhaite lancer dès le printemps 2022 un projet d’intérêt européen commun auprès de la Commission européenne, afin de renforcer les investissements et l’autonomie en matière de cloud et d’edge computing, une méthode d'optimisation qui consiste à traiter les données à la périphérie du réseau, près de leur source. Dans ce cadre, jusqu’à 7 milliards d’euros de financements publics et privés européens pourront être mobilisés. « C’est une étape décisive pour l’innovation européenne, estime Bruno Le Maire. Plusieurs projets d’envergure pilotés par des entreprises françaises en bénéficieront dans des secteurs variés comme la 5G et l’intelligence artificielle. »


« Les communs numériques contribuent au contrôle collectif »

En parallèle, pour réduire l’indépendance aux infrastructures matérielles et aux logiciels développés dans des écosystèmes fermés, 16 État membres ont signé une déclaration pour créer un groupe de travail sur le développement de biens communs numériques au sein de l’Union européenne. Il s’agit de « ressources définies par une production partagée », précise le Conseil de l’Union européenne. « Wikipédia, Linux, OpenStreetMap et Open Food Facts, sont quelques-uns des exemples les plus visibles. Dans de bonnes conditions, les communs numériques contribuent au contrôle collectif et à la valorisation des données, et par conséquent à l’amélioration de la sécurité. De plus, ils fournissent des services numériques abordables et régis de manière éthique. »

 

Promouvoir l'utilisation de ressources partagées

L’objectif de ce groupe de travail sera ainsi de discuter des possibilités de financements disponibles dans l'Union européenne, de la mise en place d’un incubateur et d'une structure permettant de fournir des conseils et une assistance aux États membres. Les conclusions seront rendues en juin 2022. « Tout comme nous construisons dans d’autres domaines cette capacité d’action souveraine, le renforcement de notre cyber-sécurité, de nos moyens d’innovation, de nos outils de régulation et la préfiguration, d’une initiative pour les communs numériques vont nous permettre d’accélérer nos efforts dans le domaine du numérique », souligne Jean Yves Le Drian, ministre des affaires étrangères.

 

A terme, l’ambition est également de promouvoir l'utilisation de ces ressources partagées au sein des institutions européennes et des services publics des États membres. Et de leur allouer des ressources humaines, un soutien financier, ou de participer, de manière formelle ou informelle, à leur gouvernance.

Le magazine
Contact annonceurs

Christine Doussot, directrice de clientèle
christine.doussot@smartcitymag.fr
Tél. + 33 7 69 21 82 45

RECEVOIR LA NEWSLETTER
Agenda
Les Assises de l'IA et des Territoires - 2ème édition
Le 9 décembre 2022
Hyvolution
Du 1 au 2 février 2023