LE MAGAZINE DES VILLES ET DES TERRITOIRES CONNECTÉS ET DURABLES

Essonne Numérique signe un marché public global de performances de 90 millions d’euros

Numérique

Via l’annonce de la signature d’un marché public global de performances, le syndicat mixte qui regroupe entre autres 194 communes du département francilien accélère sur le déploiement d’une offre complète de services numériques de pointe. D’un côté un groupement emmené par Sogetrel assurera la conception et le déploiement de ces services tandis que Free Pro et Axione se chargeront des télécommunications.

Rimg0
De gauche à droite : Marie Lamoureux, Directrice de la BU Infrastructures d'Axione - Denis Planat, Directeur Général de Free Pro - Michel Bournat, Président d'Essonne Numérique - François Durovray, Président du département de l'Essonne - Xavier Vignon, Président de Sogetrel et Stéphane Couturier, Directeur Général Délégué de la société NGE Energies Solutions. Crédit Photo : Smart City Mag / Crédit Photo page d'accueil : © CD91 T. Cochet-Peduzzi

Essonne Numérique choisit ses partenaires pour le déploiement de ses services numériques dédiés aux collectivités. Le syndicat mixte responsable de l’aménagement numérique du département qui regroupe le Conseil départemental de l’Essonne, 7 EPCI et 194 communes, vient de signer la mise en place d’un Marché Public Global de Performances qui regroupe ainsi différents acteurs sur des missions complémentaires.

 

Ce marché comporte deux lots. Le premier, d’un montant de 55 millions d’euros, a été attribué à Sogetrel avec ses co-traitants Eryma et NGE Infranet qui se chargeront d’accompagner les collectivités dans le déploiement de services de pointe. Ces dernières peuvent ainsi s’appuyer sur le marché « Usages & Services numériques, territoires intelligents » créé par Essonne Numérique pour déployer des dispositifs de sécurité et des caméras, optimiser leur service de collecte des déchets ou encore surveiller la consommation énergétique de leurs bâtiments. Les collectivités adhérentes vont par ailleurs pouvoir accéder à des solutions innovantes tout en profitant d’une expertise élevée et des bénéfices économiques d’une mutualisation des ressources.

 

Plusieurs marques pour une offre complète

Le groupement mené par Sogetrel s’appuie sur les marques So’Cities, dédiée aux territoires connectés et durables, Eryma, dédiée à la sécurité électronique, ainsi que sur NGE Connect, marque spécialisée dans la transition énergétique et numérique des territoires. « Sogetrel a été retenu notamment grâce à son expertise des réseaux et des solutions numériques et sa parfaite connaissance des territoires. Le savoir-faire reconnu du groupement dans l’industrialisation de projets, son maillage territorial ainsi que son respect des plus hautes exigences en matière de RSE ont été de réels atouts pour remporter ce marché », précise l’entreprise dans un communiqué.

 

« Cette collaboration avec le groupement mené par Sogetrel marque une avancée significative dans notre ambition de transformer numériquement nos territoires. Nous sommes convaincus que cette alliance nous permettra de répondre aux besoins actuels et futurs de nos collectivités, en offrant des solutions innovantes et performantes », a déclaré Michel Bournat, président du syndicat mixte Essonne Numérique.

 

Un second lot de 35 millions d’euros

Le marché public global de performances intègre également un second lot, d’un montant de 35 millions d’euros, dédié aux télécommunications. Et c’est Free Pro et Axione qui ont été retenus par le SMO. Les deux sociétés vont ainsi déployer un Réseau d’Intérêt Public (RIP) dont Essonne Numérique sera l’opérateur. L’idée est de pouvoir relier tous les points de données qui le devront pour assurer la mise en place des différents services numériques susnommés.

 

Dans les faits, le projet porté par Free Pro et Axione repose sur une solution de transit Internet 2 x 10 Gbps sécurisée avec un firewalling, et une protection contre les attaques par déni de service, garantissant une connectivité robuste et une protection renforcée contre les menaces cyber. Cette architecture repose sur l’adduction des datacenters de proximité de Lognes et de Marcoussis et des cheminements distincts, assurant ainsi une disponibilité maximale des services et une résilience accrue de l’infrastructure.

 

Un hébergement à haute disponibilité

« L’architecture du réseau actif est conçue et déployée en s’appuyant sur des infrastructures fibres existantes du département de l’Essonne. L’architecture proposée permet une évolutivité du réseau qui répond à la montée en charge. Cette architecture permet également de proposer des solutions de services de type VPN, de voix sur IP et des services LAN Wi-Fi managés », précisent Free Pro et Axione dans un communiqué.

 

L’architecture d’hébergement doit quant à elle garantir une disponibilité de 99,99%. Compatible avec les plans de continuité d’activité, elle assure au SMO une boucle complète de raccordement, renforçant ainsi la résilience de l’infrastructure. Au total près de 600 machines virtuelles sont déployées au sein des deux datacenters avec une répartition des charges applicatives. L’ensemble bénéficiera par ailleurs d’une supervision et d’une maintenance du réseau en conditions opérationnelles 7j/7 et 24h/24 ainsi qu’une garantie de rétablissement en moins de quatre heures.

Le magazine
Contact annonceurs

Christine Doussot, directrice de clientèle
christine.doussot@smartcitymag.fr
Tél. + 33 7 69 21 82 45

RECEVOIR LA NEWSLETTER
Agenda
Le Congrès de la FNCCR
Du 26 au 28 juin 2024
Les Ateliers du Smart Cities Tour Val d'Oise Numérique
Le 10 septembre 2024
Assises de l'IA et des Territoires - 4ème édition
Le 2 octobre 2024