LE MAGAZINE DES VILLES ET DES TERRITOIRES CONNECTÉS ET DURABLES

La région Auvergne-Rhône-Alpes s’équipe d’autocars hydrogène rétrofités

Hydrogène

Dans le cadre de sa stratégie de développement de la mobilité hydrogène sur son territoire, la région Auvergne-Rhône-Alpes a présenté ses nouveaux cars rétrofités dédiés aux transports scolaires et interurbains. Sur les 50 véhicules commandés, 16 seront mis en service cette année.

Rimg0
Crédit photo : Région Auvergne-Rhône-Alpes

La région Auvergne-Rhône-Alpes a officialisé le 16 février dernier une commande intégrant 16 autocars hydrogène rétrofités pour un montant de 8,5 M€, auprès de la société GCK (Green Copr Konnection) installée au Bourget-du-lac, en Savoie. Les véhicules seront livrés dans les prochains mois pour une mise en service d’ici la fin de l’année. Il ne s’agit que de la première partie d’un marché plus global conclu avec le fournisseur pour la livraison de 50 autocars rétrofités dans les deux ans qui viennent, ce qui constitue une première européenne, selon les deux entités.

 

Au total, l’investissement pour cet équipement atteindra les 25 M€, qui s’inscrivent dans les 135 M€ que la région entend consacrer aux mobilités hydrogène à l’horizon 2026. « Cette première commande, c'est la promesse de 400 emplois directs et indirects d’ici 2026, ces cars vont permettre d’économiser l’équivalent de 3000 allers-retours Paris/New York », explique Laurent Wauquiez, président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, dans un communiqué, « le pari de notre région est d’accélérer le déploiement de l'hydrogène comme vecteur énergétique et propre ».

 

Les 16 premiers cars seront dédiés aux transports scolaires et interurbains, notamment en direction des grands centres urbains avec les lignes Saint-Jean-de-Bournay/Vénissieux, Saint-Marcellin/Grenoble, Valserhône/Annecy et Annonay/Lyon.

 

Un objectif d’une vingtaine de stations H2 décarbonées

Les autocars Iveco Crossway seront transformés dans les ateliers de GCK à Cournon (Puy-de-Dôme). Le procédé consiste à remplacer la motorisation thermique existante par une pile à combustible hydrogène alimentant un moteur électrique. Cette dernière sera fournie par la société Symbio. « Pour nous, cette commande arrive dans la foulée de la validation de nos tests d'homologation routière pour un autocar rétrofité, destinés à une production en série », souligne Éric Boudot, président de GCK, « nous lançons donc bel et bien l’année 2024 avec l’industrialisation de notre activité ».

 

La région Auvergne-Rhône-Alpes s'enorgueillit de disposer aujourd'hui de plus de 11% de cars ne fonctionnant pas au diesel, soit plus de 550 cars sur les presque 5 000 en circulation, ce qui la place en première position sur ce critère, devant l’Île-de-France. Pour l’heure, il s’agit essentiellement de véhicules roulant au biogaz.

 

Plus globalement, elle s’est engagée dans une véritable stratégie de développement de la mobilité hydrogène sur son territoire. En effet, elle s’est fixée pour objectif de déployer une vingtaine de stations H2 décarbonées (dont 4 sont déjà en service) dans le cadre du projet Zéro Émission Valley. Outre les 50 autocars commandés, elle envisage de disposer d’ici 2026 de 110 véhicules lourds et 500 utilitaires roulant à l’hydrogène.

 

Le magazine
Contact annonceurs

Christine Doussot, directrice de clientèle
christine.doussot@smartcitymag.fr
Tél. + 33 7 69 21 82 45

RECEVOIR LA NEWSLETTER
Agenda
Les Ateliers du Smart Cities Tour de Noisy-le-Grand
Le 23 mai 2024
Salon de l'Association des Maires de France (AMIF)
Du 28 au 29 mai 2024